Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La Tanière du Champi
  • : La Tanière du Champi se veut un lieu où l'on se sent bien pour lire (surtout des BD !), discuter, jouer... Au gré des humeurs, lectures, heures de jeu, j'essaierai de vous faire découvrir tout ce qui se cache sur les étagères poussiéreuses de ce petit mo
  • Contact

Cases dans le vent

Vous n'êtes pas sans savoir que, depuis quelques mois, je rédige des biographies d'auteurs de BD pour des l'encyclopédie en ligne des Editions Larousse.

Afin de vous permettre de retrouver plus rapidement l'ensemble de mes contributions, je vais essayer de les lister ici dans l'ordre de leur parution.

Bonne lecture, et n'hésitez pas à me laisser vos avis !

Champi à tout vent

David B. - Edgar .P. JACOBS - Bob de MOOR - Benoît PEETERS - François SCHUITEN - René GOSCINNY - Astérix - Manu LARCENET - HERMANN - Robert CRUMB - Osamu TEZUKA  - Jean-Pierre GIBRAT -





Contacts

30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 15:14
Punk Rock Jesus

"Et alors qu'on pouvait croire que la télévision ne tomberait pas plus bas... Cet après-midi, Ophis a annoncé son projet de faire une nouvelle émission de téléréalité avec, en vedette, le premier clone humain de l'histoire : Jésus Christ !

Vous avez bien entendu. Le projet J2 devrait être diffusé dès Noël prochain."

La science au service de la religion elle-même au service de la télé-spectacle.

Il fallait y penser.

Même si l'objectif premier de Sarah Epstein, la généticienne impliquée dans le projet J2, est de pouvoir en retour bénéficier des fonds suffisants lui permettant de mener à bien d'autres recherches qu'elle juge de plus grande envergure et des plus vitales : celles sur des algues pouvant absorber la surdose de CO2 présente dans l'atmosphère. Tous les moyens sont-ils vraiment bons pour arriver à ses fins, aussi humanistes semblent-elles ?

Même si, également, les fondamentalistes de tous bords ne voient pas du tout l'événement d'un bon oeil. Notamment la Nouvelle Amérique Chrétienne, menée par l'irascible Daisy Milton et ses hordes de fanatiques.

Pour assurer la sécurité un projet aussi sensible - et susceptible de générer des millions de dollars, si l'on en croit Rick Slate, chargé de superviser l'ensemble - rien ne vaut un homme dont le passé bref mais déjà dense garantit l'efficacité : Thomas McKael.

Ancien membre de l'IRA puis agent des forces spéciales, McKael, colosse au visage et à l'esprit balafrés en profondeur, est expert en bon nombre de techniques de combat, a eu affaire à des ennemis en tous genres aux quatre coins du globe, connaît comme personne les méthodes des terroristes, et surtout est un fervent catholique.

"Vous vous sentez coupable, hein ? Vous pensez que protéger Jésus n°2 vous absoudra ? "

Avant de protéger le futur messie, McKael doit en priorité se concentrer sur Gwen Fairling, choisie (sur casting) pour être... la futur Vierge. Rien n'est laissé au hasard.

Avant même d'être punk, avant même d'être rock, avant même d'être tout court, Jésus n°2 est au coeur de joutes idéologiques ("Ce serait parfaitement logique que Jésus choisisse l'Amérique pour son retour ! Dieu a tout particulièrement béni cette nation ! C'est pour ça qu'il est sur nos billets ! _ Vous êtes idiot.") et d'affrontements toujours plus massifs entre la NAC et les services de sécurité d'Ophis.

Et non seulement sa naissance n'apaise rien, mais elle génère des tensions au sein même du centre hyper-moderne (et hyper-sécurisé) où tout ce petit monde est enfermé.

McKeal saura-t-il empêcher que tout éclate ? Et dans quelle mesure son enfance d'orphelin et son passé au sein de l'IRA ne vont-ils pas lui jouer des tours ?

De toute manière, les voies du seigneurs étant, c'est bien connu, impénétrables, pas sûr que les événements se déroulent comme ils auraient dû (le titre vous en donne d'ailleurs un bon aperçu, non ? )

Assurément, le responsable de la sécurité est l'un des personnages centraux de Punk Rock Jesus : Sean MURPHY l'a pourvu d'une histoire chargée et a décidé d'ouvrir et de refermer son opus sur ce colosse énigmatique.

Les autres protagonistes, même le monolithique Slate, sont eux aussi complexes, et les près de 300 pages du récit ne sont pas de trop pour suivre leurs évolutions successives. Doute, peur, colère, abattement, rébellion s'enchaînent et submergent ce microcosme qui, placé sous les feux permanents de l'actualité, entraîne avec lui le macrocosme de la société mondiale.

En agitant le cocktail science-religion-industrie du spectacle, l'auteur savait pouvoir traiter la plupart des grands thèmes de société qui nous concernent ou font débat aujourd'hui. En prenant le temps de construire et de développer son récit qui s'étend sur près de 40 ans (en comptant les flash-back à Belfast), MURPHY scrute chaque germe placé au coeur de chaque personnage, et les fait croître et évoluer au gré des événements.

On peut en cela qualifier Punk Rock Jesus de saga.

De plus, le traitement réaliste et documenté de son histoire en fait, un peu à l'instar de Transmetropolitan (eh eh, ça faisait longtemps que je n'en avais plus parlé !! ), mais l'humour en moins, un excellent récit d'anticipation (d'où le choix d'en faire la lecture phare du mois de janvier sur K-BD, d'ailleurs). : la plupart des situations sont suffisamment crédibles pour nous offrir une vue plausible - et ô combien inquiétante - de l'avenir.

Graphiquement, le travail est de toute beauté : un noir et blanc parfaitement maîtrisé qui lorgne parfois vers Frank MILLER (rien que ça ! ), une extrême richesse dans les détails et les compositions et, cerise sur la platine, une BO qui scande chaque chapitre.

Du punk et du rock, parfaits pour baliser le parcours chaotique suivi par Chris, Jésus n°2.

Fruit de plus de dix ans de travail, Punk Rock Jesus restera sans doute l'oeuvre phare de Sean MURPHY : l'histoire est complexe et documentée, les personnages profonds et attachants, le tout est servi par une maîtrise graphique de haut niveau.

Dommage que tant de qualités soient au service d'une chute aussi décevante. On saura toutefois la pardonner à l'auteur, tant le reste du livre est de qualité, mais on le referme avec une pointe de déception.

Terminons en saluant une nouvelle fois la qualité du travail éditorial fourni par Urban Comics qui, en plus de nous offrir un livre épais à un prix défiant toute concurrence, l'accompagne d'annexes intéressantes et agréables.

Une lecture dont il serait dommage de se priver.

Champimages qui agitent la tête en tous sens.

Punk Rock Jesus
Punk Rock Jesus

Partager cet article

Repost 0

commentaires