Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La Tanière du Champi
  • : La Tanière du Champi se veut un lieu où l'on se sent bien pour lire (surtout des BD !), discuter, jouer... Au gré des humeurs, lectures, heures de jeu, j'essaierai de vous faire découvrir tout ce qui se cache sur les étagères poussiéreuses de ce petit mo
  • Contact

Cases dans le vent

Vous n'êtes pas sans savoir que, depuis quelques mois, je rédige des biographies d'auteurs de BD pour des l'encyclopédie en ligne des Editions Larousse.

Afin de vous permettre de retrouver plus rapidement l'ensemble de mes contributions, je vais essayer de les lister ici dans l'ordre de leur parution.

Bonne lecture, et n'hésitez pas à me laisser vos avis !

Champi à tout vent

David B. - Edgar .P. JACOBS - Bob de MOOR - Benoît PEETERS - François SCHUITEN - René GOSCINNY - Astérix - Manu LARCENET - HERMANN - Robert CRUMB - Osamu TEZUKA  - Jean-Pierre GIBRAT -





Contacts

16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 07:39
Jim Curious

Pas lourd, corps vacillant, un être pataud entre Teddy Bear et le Bibendum culbute d'un pied sur l'autre de son petit tout petit chez lui à la jetée voisine.

Qui est-il, cet être-silhouette engoncé dans des tonnes de fonte ? Jusqu'où compte-t-il traîner sa carcasse maladroite ?

Son visage apparaît alors, radieux, lorsqu'enfin l'élément marin l'accueille : Jim le scaphandrier vient de descendre dans son élément.

La plongée peut commencer.

La concierge de ces eaux, diaphane, légère, élégante danseuse aux filaments urticants, dissimule à grand peine le triste paysage du fond du port : caddie, télévision, voiture, bidon vide... La faune et la flore de la société de consommation figées dans leur froideur d'objets.

Il en faut bien plus pour arrêter Jim Curious, lui qui sait quels secrets se cachent vraiment sous la surface.

Il suffit de plonger, plonger, plonger...

Les plantes et les êtres se font de plus en plus étranges, nombreux et gigantesques : algues, coraux, tortues, poissons, mollusques, crustacés, une panoplie biologique que Jules VERNE ne renierait pas, un joyeux ballet de formes et de textures servies par des hachures voguant sur la nostalgie des planches scientifiques du temps d'avant.

Dans son scaphandre hors d'âge, Jim Curious sait qu'il entreprend un long voyage bien loin des restes macabres de son monde d'aujourd'hui.

Eponges labyrinthiques, murènes inquiétantes, raies majestueuses, bancs de maquereaux suscitent chez lui un enchantement de chaque seconde : ce spectacle que l'on imagine arc-en-ciel le noie dans une féérie telle qu'il en oublierait les quelques prédateurs qui peuplent eux aussi les bas-fonds.

Mais la frayeur reste de courte durée, la magie l'emporte, et Jim peut descendre pas à pas le long escalier de l'Histoire : un avion de guerre, un bateau pirate... La mer a tout avalé comme elle avalera tout le reste, sans doute, ne laissant derrière elle que la crête des vagues comme dernier miroir du monde.

Au fond, toujours plus au fond, notre plongeur insatiable finit même par entrer dans le mythe : colonnades, tympans, statues colossales, les portes de l'Atlantide s'ouvrent enfin et dévoilent un monde à jamais figé, à jamais animé par des êtres toujours plus étranges, difformes, mystérieux, étonnants...

Les profondeurs ne cachent pas simplement des trésors, mais aussi les secrets des origines : les formes se font plus simples, plus primitives, plus colossales, et d'étranges ondes parcourent le sol où, enfin, Jim peut poser pied.

Incroyable voyage que celui de notre petit scaphandrier, incroyable plongée que Matthias PICARD nous propose de la plus belle manière possible : en 3D.

La lecture de Jim Curious nécessite en effet de chausser des lunettes vertes et rouges qui nous ouvrent tout grand l'accès aux grands fonds et à la nostalgie.

N'entendez-vous pas l'étrange chant des baleines ? "La lumière revient déjà, et le film est terminé..."

Oui, Jim Curious a une légère odeur de Dernière Séance, teintée des embruns de Vingt mille lieues sous les mers.

3D, 3D, encore un qui surfe sur la vague cinématographique, vous direz-vous.

Que nenni : ici la profondeur est bien réelle et l'immersion totale.

La pesanteur des premières cases se dissipe dès que le monde aquatique s'impose et tout n'est alors plus que flottement, légèreté et dépaysement.

Tout le monde n'a sans doute pas la chance (comme moi) d'habiter une région littorale. Qu'à cela ne tienne, en attendant vos prochaines vacances au bord de mer, chaussez vos lunettes de plongée et allez faire un tour aux côtés de Jim : l'eau est tiède, les parages tantôt attirantes tantôt inquiétantes, parfait dosage d'aventure, et la promenade s'achève au cœur du monde et de l'Histoire, quelque part dans la nuit des temps.

Ce serait dommage de se priver d'un tel voyage dans le "petit laboratoire d'exploration séquentielle" que propose Matthias PICARD et que K-BD met à l'honneur ce mois-ci.

A vous de plonger !

Champimages qui nagent

Jim Curious
Jim Curious
Jim Curious

Partager cet article

Repost 0

commentaires