Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La Tanière du Champi
  • : La Tanière du Champi se veut un lieu où l'on se sent bien pour lire (surtout des BD !), discuter, jouer... Au gré des humeurs, lectures, heures de jeu, j'essaierai de vous faire découvrir tout ce qui se cache sur les étagères poussiéreuses de ce petit mo
  • Contact

Cases dans le vent

Vous n'êtes pas sans savoir que, depuis quelques mois, je rédige des biographies d'auteurs de BD pour des l'encyclopédie en ligne des Editions Larousse.

Afin de vous permettre de retrouver plus rapidement l'ensemble de mes contributions, je vais essayer de les lister ici dans l'ordre de leur parution.

Bonne lecture, et n'hésitez pas à me laisser vos avis !

Champi à tout vent

David B. - Edgar .P. JACOBS - Bob de MOOR - Benoît PEETERS - François SCHUITEN - René GOSCINNY - Astérix - Manu LARCENET - HERMANN - Robert CRUMB - Osamu TEZUKA  - Jean-Pierre GIBRAT -





Contacts

20 octobre 2014 1 20 /10 /octobre /2014 10:07
Château l'attente T1

"Il était une fois, il y a fort longtemps, à une époque si heureuse que ni vous ni moi n'en verrons jamais de pareille, une ville du nom de Putney." (p.3)

"Il était une fois, par une nuit sombre et orageuse..." (p.65)

"Je suis née à Rumley, un village si petit qu'il n'avait qu'une taverne..." (p.273)

"Il y a bien longtemps, dans un lointain royaume, régnait un roi qui avait sept filles toutes plus belles les unes que les autres : Zahra, l'aînée, puis Aisha, Samarina, Parizad..." (p.327)

Il était au moins quatre fois, donc, au pays de Château l'attente, un pays où le temps est si doux et si lent qu'on peut le passer en bonne partie à conter.

"D'où sors-tu la clé ?

_ Je l'ai trouvée dans le potager. Monsieur Rackham a dit que je pouvais la garder car il ne lui manquait aucune clé. Elle ressemblait à celle de la Bibliothèque. Alors un jour, j'ai essayé et ça a marché ! Après vous !

_ Ca alors ! Oh ! Mon Dieu ! Oz ! Tous me contes préférés !

_ Vous avez lu tout ça ?

_ Il y a bien longtemps..."

Nous y voilà : au coeur des livres, au coeur des contes, au carrefour de toutes les histoires passées et à venir.

A la croisée des voyages et des voyageurs, dans un havre de paix (de Paix ?) qui, pendant près d'un siècle, fut un château endormi au creux des ronces.

Un lieu qui ne vous est sans doute pas étranger si vous êtes familiers des contes ou si vous suivez notre mois thématique sur k.bd : une malédiction, une princesse endormie, un doux baiser, et après ?

"C'était il y a bien longtemps.

_ Très très longtemps.

_ Et depuis, le château est devenu un refuge ?

_ Oh non, pas au début. N'ayant nulle part où aller, nous sommes tous restés car nous ne pouvions pas abandonner notre terre.

_ Contrairement à d'autres !

_ Elle n'a écrit qu'une seule fois !

_ Enfin bref... les gens ont fini par braver la légende et venir dans le coin... Certains sont restés, d'autres sont partis.

[...]

_ Un jour, ce château retrouvera un roi, M. Rackham. Nous continuons à l'attendre.

_ J'espère que vous apprécierez votre séjour ici...

_ Oh, j'en suis certain, mesdames..."

Voilà peut-être un des points de départ de Linda MEDLEY, petit jeu auquel nous nous sommes tous déjà livrés : "ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants", et après ?

Ajoutez à cela une pincée de Mille et une nuits (l'art du conte dans le conte dans le conte) et du Château des destins croisés, d'Italo CALVINO, et vous obtenez l'envoûtant Château l'attente qui, de héros en héroïne, d'époque en lieu, nous transporte au pays des contes, des voyages, du magique, du mystérieux, du fascinant...

De la princesse Médora à Soeur Paix et l'ordre des Sollicitines en passant par Dame Jaine Solander, Comtesse de Carabas, Linda MEDLEY nous invite à croiser miracles, farfadets, esprits des eaux, sorcières aigries et petits démons pour notre plus grand plaisir : celui de voir s'animer un univers autant étrange que familier, peuplé de milliers de personnages dont aucun n'est laissé de côté.

A chacun son histoire, des espoirs, ses douleurs secrètes, ses petits travers, ses motivations...

A chacun une vie bien remplie à découvrir à travers quelques détails, des dialogues bien sentis ou des récits imbriqués.

Si elle peut parfois sembler s'égarer sur les chemins de la narration croisée, l'auteure n'en perd jamais le fil et nous fait partager son plaisir sans limite de conteuse démiurge : chaque secret nous intrigue, chaque histoire nous porte, chaque rencontre nous ravit et, plutôt que d'attendre une prochaine soirée au coin du feu pour entamer un nouveau chapitre, nous dévorons page après page ce pavé tout sauf indigeste.

Graphiquement propre et clair, expressif sans démesure et élégant comme seul sait l'être le noir et blanc, Château l'attente vogue, entre Bone et Cérébus, sur les mers houleuses de certains des plus brillants graphic novels (oui, je sais, je n'aime pas cette expression...) des dernières décennies : un trait maîtrise d'une originalité mesurée, une facilité à rendre crédible même l'impossible (on en finit presque par oublier que le chevalier Chess est... un cheval !), et l'art de ne jamais trop se prendre au sérieux.

Linda MEDLEY fait montre envers ses personnages et ses lecteurs d'une bienveillance qui nimbe toutes les relations relatées et à laquelle sied à merveille la douceur de son trait.

Outre les décors et ingrédients des contes en tous genres, l'auteure puise aussi dans les univers intrigants du cirque, des gens du voyages, de la religion, de la philosophie ou de l'économie (si si !) pour composer, souvent avec humour et décalage, une grande fable humaniste et touchante, drôle et prenante qui, une fois la dernière page (du tome 1) refermée, nous ravit autant qu'elle nous laisse sur notre faim, tant de questions restant sans réponses.

Ne reste qu'à se tourner, les yeux brillants, vers le tome 2, en espérant qu'il soit à la hauteur de cet extraordinaire premier opus qui renouvelle avec brio les grandes figures traditionnelles et les modernise par le ton adopté et les brassages proposés.

Notre attente était grande face à ce château, elle n'a pas été déçue.

Alors attendons encore...

Champimages qui nous envolent.

Château l'attente T1
Château l'attente T1
Château l'attente T1

Partager cet article

Repost 0

commentaires