Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La Tanière du Champi
  • : La Tanière du Champi se veut un lieu où l'on se sent bien pour lire (surtout des BD !), discuter, jouer... Au gré des humeurs, lectures, heures de jeu, j'essaierai de vous faire découvrir tout ce qui se cache sur les étagères poussiéreuses de ce petit mo
  • Contact

Cases dans le vent

Vous n'êtes pas sans savoir que, depuis quelques mois, je rédige des biographies d'auteurs de BD pour des l'encyclopédie en ligne des Editions Larousse.

Afin de vous permettre de retrouver plus rapidement l'ensemble de mes contributions, je vais essayer de les lister ici dans l'ordre de leur parution.

Bonne lecture, et n'hésitez pas à me laisser vos avis !

Champi à tout vent

David B. - Edgar .P. JACOBS - Bob de MOOR - Benoît PEETERS - François SCHUITEN - René GOSCINNY - Astérix - Manu LARCENET - HERMANN - Robert CRUMB - Osamu TEZUKA  - Jean-Pierre GIBRAT -





Contacts

10 juin 2016 5 10 /06 /juin /2016 11:10
Le Voyageur du Mésozoïque

Même si le temps s'est un peu arrêté sur k.bd (les aléas de la vie des uns et des autres, le temps disponible qui se contracte toujours plus qu'il ne se distend...) nous continuons de travailler dans l'ombre et le plus grand secret à notre thème FRANQUIN déjà évoqué par ici.

Difficile de faire référence au "Maître de Marcinelle" sans accorder un peu de temps à l'un de ses héros les plus emblématiques : Spirou. Certes, il n'en fut ni le créateur (ROB-VEL s'y colla) ni celui qui le modernisa le plus (TOME & JANRY s'en chargèrent quelques années plus tard) mais il lui insuffla son dynamisme graphique et ses idées folles (grâce, entre autres, au Comte de Champignac), sans oublier la plus fascinante créature des mondes réels et imaginaires : le Marsupilami.

Mais si l'on retrouve bien ces 3 héros dès la couverture (sans oublier Spip et Fantasio, bien sûr) du Voyageur du Mésozoïque, ils n'en sont pas les principaux protagonistes : la superstar de cette 13ème aventure (si l'on en croit le sur-titre) fait déjà vibrer la coquille qui l'enferme depuis 50 millions d'années et qui a bien besoin de se dégourdir les pattes : un dinosaure lui-même !

Loin de moi l'idée de vous déflorer l'histoire, l'animal apparaissant assez vite dans l'album (et la couverture elle-même se montrant assez éloquente !). L'histoire consiste surtout en une série de saynètes relatives à l'intrusion de ce "voyageur du temps" dans la campagne profonde du milieu du XX°s. Il y bouscule autant les habitudes de la communauté scientifique réunie à son chevet (ou plutôt à son... berceau !) que la vie des villageois de Champignac qui, une fois la panique passée, s'entassent dans leur voiture avant de faire appel à l'armée.

FRANQUIN faisant intervenir l'armée dans l'une de ses histoires ? Elle risque de passer un bien mauvais quart d'heure ! Mais qui, alors, pourrait arrêter le placide mais disproportionné plateosaurus bien trop grand dans un monde réduit à l'échelle humaine ?

A vous de le découvrir entre les pages de cette aventure pour le moins "à l'ancienne" - mais peut-on lui en faire reproche alors qu'elle date de... 1960 ?

L'histoire ressemble surtout à une succession de scènes humoristiques un peu désuètes jouant avec un certain nombre de clichés : scientifiques distraits, journaliste trop curieux, armée agressive... Les portraits à charge que FRANQUIN brosse au fil de l'album sont parfois un peu trop appuyés.

Graphiquement, rien à dire bien sûr : tant le tout est vivant (trop agité pour certains, peut-être) et démontre le plaisir que FRANQUIN prit à le dessiner.

Mention spéciale pour le regard du dinosaure qui n'est pas sans rappeler celui du Flagada, et pour les expressions et attitudes du Marsupilami, quintessence de l'art du maître.

Au final, une histoire à la narration un peu dépassée mais au dynamisme toujours efficace, qui n'évite pas certains écueils (répétitivité de certaines scènes, abondance de clichés) mais qui donne à lire, avec une grande virtuosité dans le découpage, un certain nombre de messages pacifistes chers à l'auteur.

Difficile de lui en faire reproche !

Champimages d'un autre âge.

Le Voyageur du Mésozoïque
Le Voyageur du Mésozoïque

Partager cet article

Repost 0

commentaires