Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La Tanière du Champi
  • : La Tanière du Champi se veut un lieu où l'on se sent bien pour lire (surtout des BD !), discuter, jouer... Au gré des humeurs, lectures, heures de jeu, j'essaierai de vous faire découvrir tout ce qui se cache sur les étagères poussiéreuses de ce petit mo
  • Contact

Cases dans le vent

Vous n'êtes pas sans savoir que, depuis quelques mois, je rédige des biographies d'auteurs de BD pour des l'encyclopédie en ligne des Editions Larousse.

Afin de vous permettre de retrouver plus rapidement l'ensemble de mes contributions, je vais essayer de les lister ici dans l'ordre de leur parution.

Bonne lecture, et n'hésitez pas à me laisser vos avis !

Champi à tout vent

David B. - Edgar .P. JACOBS - Bob de MOOR - Benoît PEETERS - François SCHUITEN - René GOSCINNY - Astérix - Manu LARCENET - HERMANN - Robert CRUMB - Osamu TEZUKA  - Jean-Pierre GIBRAT -





Contacts

1 septembre 2016 4 01 /09 /septembre /2016 22:48
Max Winson T1*

"... Et face à lui, celui que vous attendez tous !!!

L'homme qui n'a jamais perdu un match de toute sa vie !!!

Depuis l'âge de 16 ans il remporte tous les tournois auxquels il a participé !

[...] Mesdames et messieurs..."

Et la foule en délire d'acclamer d'une seule voix son nouveau héros, grand, jeune, mutique et surtout totalement infaillible.

"Il a quelque chose du héros grec, vous ne trouvez pas ?"

Le monde entier semble uni derrière la bannière quadrillée du tamis de sa raquette : Max Wilson fait l'unanimité dans un monde en quête de repères et d'idoles.

Gestes parfaits, victoires enchaînées, Max est-il béni des dieux ?

Ou n'est-il que le fruit d'un acharnement paternel et d'un entraînement quotidien - "minutien", même ! - au-delà de toute humanité ?

"La tyrannie" qui sous-titre ce premier tome est-elle celle que le jeune champion fait régner sur les courts ou celle qu'il subit à chaque seconde ?

Toujours est-il que ce monolithique champion semble se fissurer face aux attaques de la jeune présentatrice de l'émission Athénaphrodite qui lui assène un terrible "Avez-vous un coeur, Max Wilson ?" qu'il ne peut renvoyer.

Plus à l'aise sur les terrains que sous les projecteurs, le colosse des terres battues est abattu en direct...

Occasion rêvée pour Andy Madison de se présenter parmi la cohorte des futurs nouveaux entraîneurs. Car le père de Max ne pourra veiller sur lui bien longtemps, usé par les ans, la terrible exigence et les "6 balles dans le filet" que son fils a osé mettre lors de son dernier match.

Parfait illuminé, visionnaire ou fou furieux, Madison propose en tout cas un programme intriguant :

"Les impondérables sont les principaux ennemis de la victoire !

Avec moi, tu apprendras à dresser l'imprévisible..."

Et tout cela ne constitue qu'une partie de cet épais et riche premier tome : quel est le prix à payer pour l'excellence ? Quelles en sont les conséquences pour soi, pour les autres, pour ceux qui la subissent et ceux qui veulent en tirer profit ? Et l'argent dans tout cela ? La morale ? Le coeur derrière le corps ?

A travers Max Winson, Jérémie MOREAU pose mille questions aussi pertinentes que cruciales. Parfois avec humour, parfois avec emphase, mais le traitement graphique caricatural fait passer les pilules les plus épaisses.

Aussi fort que fragile, son héros subit sans broncher ces "impondérables" contre lequel on essaie de le prémunir. Mais la folie et la violence qui règnent dans le monde qui l'entoure - et au-delà - vont-ils l'étouffer ou le faire réagir ? L'entraînement qu'il su(b)it depuis sont plus jeune âge n'a-t-il pas tué la parcelle d'humanité qu'il restait en lui ? Seul son dernier match nous permettra de trancher.

Un premier scénario dense et aux entrées multiples, à propos d'un jeune prodige qui n'est peut-être pas sans en rappeler un autre - celui qui est au crayon.

Des crayons qu'il malmène de nouveau au profit du dynamisme : la fausse simplicité du trait sert de bout en bout finesse des expressions et tension des situations.

Les corps bougent à tout bout de champ, les déséquilibres règnent en maîtres, mais jamais l'édifice graphique ne s'effondre. Si l'on retrouve parfois de lointaines influences déjà perçues dans Le singe de Hartlepool, on peut constater une nouvelle fois l'étendue du talent graphique de Jérémie qui se renouvelle encore et encore.

Son art ne se limite toutefois pas au dessin : cadrages et mises en page révèlent sa maîtrise de la narration en bande dessinée. Variations de plans, d'angles de vues, de tailles et de formes de cases, tout concourt à la fluidité et l'efficacité du récit. Un parfait concentré de justesse qui nous pousse à feuilleter l'album simplement pour le plaisir des enchaînements, des échos et des ruptures.

Itinéraire d'un destin cabossé - pour ne pas dire broyé - Max Winson aborde par l'angle de la compétition sportive de nombreux thèmes contemporains traités avec lucidité scénaristique et efficacité graphique.

Vite, vite, trouver le tome 2.

Une nouvelle preuve du talent d'un auteur à suivre.

Champimages qui ne tiennent pas en place.

Max Winson T1*
Max Winson T1*

Partager cet article

Repost 0

commentaires