Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La Tanière du Champi
  • : La Tanière du Champi se veut un lieu où l'on se sent bien pour lire (surtout des BD !), discuter, jouer... Au gré des humeurs, lectures, heures de jeu, j'essaierai de vous faire découvrir tout ce qui se cache sur les étagères poussiéreuses de ce petit mo
  • Contact

Cases dans le vent

Vous n'êtes pas sans savoir que, depuis quelques mois, je rédige des biographies d'auteurs de BD pour des l'encyclopédie en ligne des Editions Larousse.

Afin de vous permettre de retrouver plus rapidement l'ensemble de mes contributions, je vais essayer de les lister ici dans l'ordre de leur parution.

Bonne lecture, et n'hésitez pas à me laisser vos avis !

Champi à tout vent

David B. - Edgar .P. JACOBS - Bob de MOOR - Benoît PEETERS - François SCHUITEN - René GOSCINNY - Astérix - Manu LARCENET - HERMANN - Robert CRUMB - Osamu TEZUKA  - Jean-Pierre GIBRAT -





Contacts

10 juin 2008 2 10 /06 /juin /2008 23:10
"Il flotte là un charme étrange, rien de sublime, plutôt un sourire timide, de la poésie en couleur..."

Florence, fin du XV°s.
L'art et l'histoire se sont donnés rendez-vous, autour d'une ville et de ses plus illustres habitants : les artistes.
Sous le règle des Médicis, ils s'épanouissent.
LIPPI père - et bientôt fils -, Léonard, qui n'est pas encore connu, et qui n'est que de passage, et Sandro BOTTICELLI, reconnu par ses pairs comme le plus grand, le plus doué, le plus sensible.

Une sensibilité lentement tissée au fil des ans, des rencontres, des douleurs, d'amants en tableaux, de chats en guerre civile, de peste en perte.

Le maître de la ligne y règne en maître incompris et souffrant.

"Lové entre ses chats et sa peine, il sculpte ses lignes, à quoi il semble s'accrocher pour survivre. Ses lignes sont comme un garde-fou."

Riche de références et de son regard très juste, Sophie CHAUVEAU déroule entre nos doigts et sous nos yeux une biographie romancée des plus réussie.
Son Rêve Botticelli se devait de trouver écho entre les mains d'un admirateur de la Vénus naissante.
Vénus qui, par son modèle, prend la parole : "J'ai l'air de naître en toute connaissance de la douleur à venir (...) Vénus porte le bonheur et la peine du monde. Elle le sait, et à sa façon de nous regarder, elle nous en avertit."

Difficile de distinguer Histoire et fiction dans ce Rêve éveillé d'une touchante justesse, dépeint avec la grâce du regard subjugué par l'oeuvre du maître italien.
Du Saint Sébastien à la Crucifixion, les mots, couche après couche, évoquent l'extase et la morbidezza d'un artiste écartelé.
"J'ai toujours mené une double vie de tristesse et de beauté. Envers les deux, la même fidélité."

Merci à Sophie CHAUVEAU pour son regard amoureux partagé.

Merci aussi à qui eut la bonne idée de mettre ce roman dans mes rayonnages.

Merci, enfin, et surtout, à BOTTICELLI, pour sa douceur, ses visages, ses corps, sa magie, sa peinture...

"Les ceps de vigne, les longs cyprès étirés, sertissent son univers de lignes épaisses ou fines, mais toutes tracées par un pinceau trempé dans l'absolu.
Une ligne encore, une dernière ligne.
"

Champicelli.




Partager cet article

Repost 0

commentaires

klab 13/06/2008 16:43

Ben quoi champi, t'as jamais vu oune' nana à poual dans une coquille Saint-Jacques ?