Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PrÉSentation

  • : La Tanière du Champi
  • : La Tanière du Champi se veut un lieu où l'on se sent bien pour lire (surtout des BD !), discuter, jouer... Au gré des humeurs, lectures, heures de jeu, j'essaierai de vous faire découvrir tout ce qui se cache sur les étagères poussiéreuses de ce petit mo
  • Contact

Cases dans le vent

Vous n'êtes pas sans savoir que, depuis quelques mois, je rédige des biographies d'auteurs de BD pour des l'encyclopédie en ligne des Editions Larousse.

Afin de vous permettre de retrouver plus rapidement l'ensemble de mes contributions, je vais essayer de les lister ici dans l'ordre de leur parution.

Bonne lecture, et n'hésitez pas à me laisser vos avis !

Champi à tout vent

David B. - Edgar .P. JACOBS - Bob de MOOR - Benoît PEETERS - François SCHUITEN - René GOSCINNY - Astérix - Manu LARCENET - HERMANN - Robert CRUMB - Osamu TEZUKA  - Jean-Pierre GIBRAT -





Contacts

16 octobre 2008 4 16 /10 /octobre /2008 22:24
Au milieu des expérimentations jardinières plus ou moins réussies (et souvent plus que moins ! ) de mon balcon est apparu un buis.

Pas innocemment, anodinement, porté par le vent, grandi au creux d'une fissure.

Plutôt au coeur d'un petit pot, belle boule de verdure, soleil végétal qui me guette à travers la fenêtre de la cuisine.
Espérons que la pollution du centre ville n'aura pas raison de lui.

Végétal assoiffé, le buis bois beaucoup.
Afin de ne pas le malmener, je l'arrose de près.
De très près, même.
Suffisamment près pour pouvoir profiter de son odeur.
Une odeur forte, profonde, comme si chaque feuille renfermait un sous-bois.
Une odeur qui peint sur les murs de ma mémoire les cueillettes de champignons, les balades du dimanche, un peu de pluie sur un jardin.
Une odeur jaillie du fond de ce bois qui prend le temps de s'étoffer, lentement, sûrement, avec cette patience naturelle qui fait de chaque buis du bord de nos routes un vénérable témoin de nos passages trop rapides.

Pour l'heure, il est surtout le témoin des petits plats mijotés et de la vaisselle quotidienne.
C'est déjà un début.
Et je sens, souvent, son regard feuillu posé sur moi, amical, tranquille.
Un regard qui m'invite à l'arroser, et à me poser quelques secondes près de lui.
Pour profiter de sa sagesse, de sa lenteur, de sa concentration.

Merci, petit buis, pour ces quelques secondes quotidiennes.
Et à demain, sans faute.

Champi des bois
Partager cet article
Repost0

commentaires

S
Bonjour bruno, Alors c'est la que tu vas etre surpris : n'aies aucune crainte que la polution ait raison de ton buis! Parce que figure toi qu' aucune foret n'a jamais été aussi belle que celles qui bordent les villes les plus poluée de la planete! En d'autre thermes si tu as la belle surprise de voir ton buis bien s'epanouir, c'est effectivement que tu vis dans un endroit tres polué...lolBizouilles.A bientot!
Répondre
C
<br /> J'espère que mes poumons s'épanouiront tout autant !!<br /> <br /> <br />