Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : La Tanière du Champi
  • : La Tanière du Champi se veut un lieu où l'on se sent bien pour lire (surtout des BD !), discuter, jouer... Au gré des humeurs, lectures, heures de jeu, j'essaierai de vous faire découvrir tout ce qui se cache sur les étagères poussiéreuses de ce petit mo
  • Contact

Cases dans le vent

Vous n'êtes pas sans savoir que, depuis quelques mois, je rédige des biographies d'auteurs de BD pour des l'encyclopédie en ligne des Editions Larousse.

Afin de vous permettre de retrouver plus rapidement l'ensemble de mes contributions, je vais essayer de les lister ici dans l'ordre de leur parution.

Bonne lecture, et n'hésitez pas à me laisser vos avis !

Champi à tout vent

David B. - Edgar .P. JACOBS - Bob de MOOR - Benoît PEETERS - François SCHUITEN - René GOSCINNY - Astérix - Manu LARCENET - HERMANN - Robert CRUMB - Osamu TEZUKA  - Jean-Pierre GIBRAT -





Contacts

8 novembre 2006 3 08 /11 /novembre /2006 23:10

Didier COMES brosse depuis plus de trente ans la vie écrasante du fond des campagnes.

Là où certains traitent ce sujet avec humour (comme Manu LARCENET et Jean-Yves FERRI dans l’excellent Retour à la terre), COMES le fait avec gravité et justesse, touchant au cœur des êtres.

Après avoir mis en scène le poids des rancoeurs et des regards intolérants dans Silence ou La Belette – dont je vous recommande la lecture dans les noir et blanc d’origine, loin des couleurs fadasses des rééditions plus récentes… - il aborde une nouvelle fois le thème de la guerre dans Dix de Der.

Qui rime si bien avec « Quelle connerie la guerre… »


Ici, le noir et blanc de la nuit sous la neige dans les Ardennes de 1944 reste immaculé malgré les morts qui se succèdent en ces ultimes journées d’affrontements germano-américaines.

Posté près du petit village de Calvaire – ça ne s’invente pas – « Le Bleu », jeune soldat qui pensait pouvoir échapper au feu et au front, se retrouve à tuer le temps dans un trou.

Entre deux explosions, sous les tirs croisés de ses ennemis et des siens, il fait la connaissance d’insolites compagnons : les morts tombés lors des combats précédents.

Des morts de tous les camps, qui ont enfin abandonnés les armes, le trépas aidant. Mais si certains fantômes l'acceptent avec philosophie, et rejouent une éternelle partie de belote, d’autres se vengent des vivants en regardant leurs corps tomber sous les balles…

Au fil des jours, la neige s’accumule, fige le temps et les hommes.

Pas de perdant ni de gagnant à l’arrivée, bien entendu.

Et tandis que la partie de cartes se poursuit, réunissant un peu plus de joueurs encore, un corbeau s’éloigne en murmurant « Et Dieu dans tout ça ? »

Mais il n’y a que l’homme. Rien que l’homme…

 

Champimages.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Mo' la fée 20/06/2010 00:46



Rien que l'homme... et "Dieu notre saigneur". Merci pour cet avis, et merci pour le blog, je découvre...



Champi 20/06/2010 23:08


De rien. Merci pour ces commentaires éclairés, et merci pour le mail, j'y réponds dès demain.


Champi 12/11/2006 21:59

Il avait déjà abordé le sujet dans L'Ombre du Corbeau, où ces oiseaux psychopompes jouaient déjà un rôle important. Et où le fantastique avait déjà ça place.Mais cela fait partie intégrante de son oeuvre, n'est-ce pas...Champi

olivier 12/11/2006 19:38

Comes qui parlede la guerre, ca s'annonce plutôt bien, ça.

RYoGA 10/11/2006 12:59

"La Belette" est un petit format poche que je lisais quand j'étais môme. La dureté des personnages renforcée par le noir et blanc m'impressionnait... Comès donc...