Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PrÉSentation

  • : La Tanière du Champi
  • : La Tanière du Champi se veut un lieu où l'on se sent bien pour lire (surtout des BD !), discuter, jouer... Au gré des humeurs, lectures, heures de jeu, j'essaierai de vous faire découvrir tout ce qui se cache sur les étagères poussiéreuses de ce petit mo
  • Contact

Cases dans le vent

Vous n'êtes pas sans savoir que, depuis quelques mois, je rédige des biographies d'auteurs de BD pour des l'encyclopédie en ligne des Editions Larousse.

Afin de vous permettre de retrouver plus rapidement l'ensemble de mes contributions, je vais essayer de les lister ici dans l'ordre de leur parution.

Bonne lecture, et n'hésitez pas à me laisser vos avis !

Champi à tout vent

David B. - Edgar .P. JACOBS - Bob de MOOR - Benoît PEETERS - François SCHUITEN - René GOSCINNY - Astérix - Manu LARCENET - HERMANN - Robert CRUMB - Osamu TEZUKA  - Jean-Pierre GIBRAT -





Contacts

4 février 2007 7 04 /02 /février /2007 11:35
Italo CALVINO, Cubain très tôt installé en Italie, a eu une carrière protéiforme : journaliste, activiste politique, philosophe, "littérateur"... (pour tout savoir sur lui, les francophones viendront par ici, tandis que les italophones préfèreront traîner par ).

Après quelques romans très originaux (Le Baron perché, le Vicomte pourfendu), il s'engage de plain-pied dans l'OuLiPo (ne me dites pas que vous ne savez pas ce que c'est !), livrant par exemple, avec le Château des destins croisés, les fruits de sa brillante gymnastique narrative.

Si par une nuit d'hiver un voyageur fait partie de ses ouvrages OuLiPiens : quête perpétuelle d'un roman inachevé, il entraîne le narrateur-lecteur et le lecteur-lecteur (vous me suivez ?) d'une histoire à l'autre, dans l'espoir d'en découvrir la fin.

Je vous laisse le soin et le plaisir de découvrir celle du livre, mais tiens à vous faire part d'un extrait qui, par sa justesse, vous évoquera sans doute les tensions (et tentations !) qui vous envahissent lorsque vous mettez les pieds dans une librairie.
Je crois que, si j'avais moi-même une librairie (patience, patience...), je mettrais ce passage à l'entrée, pour que tous les visiteurs soient mis en garde. Sans pour autant que cela ne les arrête...

« Dans la vitrine de la librairie, tu as repéré la couverture et le titre que tu cherchais. Sur la trace de ce repère visuel, tu t’es aussitôt frayé un chemin dans la boutique, sous le tir de barrage nourri des livres-que-tu-n’as-pas-lus, qui, sur les tables et les rayons, te jetaient des regards noirs pour t’intimider. Mais tu sais que tu ne dois pas te laisser impressionner. Que sur des hectares et des hectares s’étendent les livres-que-tu-peux-te-passer-de-lire, les livres-faits-pour-d’autres-usages-que-la-lecture, les livres-qu’on-a-déjà-lus-sans-avoir-besoin-de-les-ouvrir-parce-qu'ils-appartiennent-à-la-catégorie-du-
déjà-lu-avant-même-d’avoir-été-écrit. Tu franchis donc le première rangée de murailles : mais voilà que te tombe dessus l’infanterie des livres-que-tu-lirais-volontiers-si-tu-avais-plusieurs-vies-à-vivre-mais-malheureusement-les-jours-qui-
te-restent-à-vivre-sont-ce-qu’ils-sont. Tu les escalades rapidement, et tu fends la phalange des livres-que-tu-as-l’intention-de-lire-mais-il-faudrait-d’abord-en-lire-d’autres, des livres-trop-chers-que-tu-achèteras-quand-ils-seront-vendus-à-moitié-prix, des livres-idem-voir-ci-dessus-quand-ils-seront-repris-en-poche, des livres-que-tu-pourrais-demander-à-quelqu’un-de-te-prêter, des livres-que-tout-le-monde-a-lus-et-c’est-donc-comme-si-tu-les-avais-lus-toi-même. Esquivant leurs assauts, tu te retrouves sous les tours du fortin, face aux efforts d’interception des livres-que-depuis-longtemps-tu-as-l’intention-de-lire, des livres-que-tu-as-cherchés-des-années-sans-les-trouver, des livres-qui-concernent-justement-un-sujet-qui-t’intéresse-en-ce-moment, des livres-que-tu-veux-avoir-à-ta-portée-en-tout-circonstance, des livres-que-tu-pourrais-mettre-de-côté-pour-les-lire-peut-être-cet-été, des livres-dont-tu-as-besoin-pour-les-aligner-avec-d’autres-sur-un-rayonnage, des livres-qui-t’inspirent-une-curiosité-soudaine-frénétique-et-peu-justifiable.

Bon. Tu as au moins réussi à réduire l’effectif illimité des forces adverses à un ensemble considérable, certes, mais cependant calculable, d’éléments en nombre fini, même si ce relatif soulagement est mis en péril par les embuscades des livres-que-tu-as-lus-il-y-a-si-longtemps-qu’il-serait-temps-de-les-relire et des livres-que-tu-as-toujours-fait-semblant-d’avoir-lus-et-qu’il-faudrait-aujourd’hui-te-décider-à-lire-pour-
de-bon.

Tu te libères en quelques zigzags et pénètres d’un bond dans la citadelle des nouveautés-dont-l’auteur-ou-le-sujet-t’attire. Une fois dans la place, tu peux pratiquer des brèches entre les rangées de défenseurs. Tu les divises entre nouveautés-d’auteurs-ou-de-sujets-déjà-connus (de toi ou dans l’absolu) et nouveautés-d’auteurs-ou-de-sujets-totalement-inconnus (pour toi du moins). Et tu répartis l’attraction qu’ils exercent sur toi selon le besoin, ou le désir, que tu as de nouveauté ou de non-nouveauté (de nouveauté dans le non-nouveau ou de non-nouveau dans le nouveau). »





Ouf.

Champittéraire
Partager cet article
Repost0

commentaires

L
et les-livres-que-j'aurais-bien-écrit, c'est trop prétentieux, ou bien ils seront aussi dans ta future librairie?
Répondre
C
Je suppose qu'on doit pouvoir trouver une place pour chacune et chacun... mais la liste des livres-qui-ont-leur-place-dans-une-librairie est longue !Je vous propose d'ailleurs de proposer de nouvelles catégories de livres-qui...