Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PrÉSentation

  • : La Tanière du Champi
  • : La Tanière du Champi se veut un lieu où l'on se sent bien pour lire (surtout des BD !), discuter, jouer... Au gré des humeurs, lectures, heures de jeu, j'essaierai de vous faire découvrir tout ce qui se cache sur les étagères poussiéreuses de ce petit mo
  • Contact

Cases dans le vent

Vous n'êtes pas sans savoir que, depuis quelques mois, je rédige des biographies d'auteurs de BD pour des l'encyclopédie en ligne des Editions Larousse.

Afin de vous permettre de retrouver plus rapidement l'ensemble de mes contributions, je vais essayer de les lister ici dans l'ordre de leur parution.

Bonne lecture, et n'hésitez pas à me laisser vos avis !

Champi à tout vent

David B. - Edgar .P. JACOBS - Bob de MOOR - Benoît PEETERS - François SCHUITEN - René GOSCINNY - Astérix - Manu LARCENET - HERMANN - Robert CRUMB - Osamu TEZUKA  - Jean-Pierre GIBRAT -





Contacts

9 février 2007 5 09 /02 /février /2007 22:22
La minuscule et unique illustration que je peux vous proposer pour vous parler d'Anita ne rend pas justice à la qualité du travail d'illustration de Stefano RICCI.

Ce brillant dessinateur italien met en scène une jeune serveuse, Anita, dont l'histoire est racontée par Gabriella GIANDELLI.
Anita travaille plutôt la nuit, dans un bar peu fréquenté où elle rencontre des individus singuliers.
Quand elle a le temps, elle fixe ces visages de passage sur la pellicule. Car Anita est avant tout photographe.

L'histoire est simple et touchante. Elle est servie par un dessin lui aussi tout en sensibilité et en sensualité. En effet, Stefano RICCI utilise le pastel gras pour donner corps à ses personnages et à ses atmosphères.
La pâte s'écrase et se superpose en couches qui donnent un relief inhabituel à cette bande dessinée, un aspect charnel - il faut ici saluer le travail d'impression, qui met parfaitement en valeur les dessins originaux. J'ai eu la chance de les voir lors de mon seul séjour à Angoulême pour un festival - il y a une éternité ! - et le grain que l'on avait presque envie de toucher pour prendre les images à pleines mains se retrouve dans le livre.
Quand aux atmosphères... Stefano RICCI décline trois palettes qui se succèdent, se chevauchent, se bousculent : l'orangé, le bleu et le vert. Trois tonalités enveloppantes qui, envahissant les pages, s'échappent des cases pour submerger le lecteur.

Seul un petit éditeur comme Fréon - qui a aujourd'hui fusionné avec Amok pour donner les éditions Frémok, CQFD - pouvait relever le pari de proposer un tel objet au lectorat français.

Merci à eux de nous avoir fait découvrir la palette riche et charnelle de ces talentueux italiens.

Champimages.
Partager cet article
Repost0

commentaires