Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La Tanière du Champi
  • : La Tanière du Champi se veut un lieu où l'on se sent bien pour lire (surtout des BD !), discuter, jouer... Au gré des humeurs, lectures, heures de jeu, j'essaierai de vous faire découvrir tout ce qui se cache sur les étagères poussiéreuses de ce petit mo
  • Contact

Cases dans le vent

Vous n'êtes pas sans savoir que, depuis quelques mois, je rédige des biographies d'auteurs de BD pour des l'encyclopédie en ligne des Editions Larousse.

Afin de vous permettre de retrouver plus rapidement l'ensemble de mes contributions, je vais essayer de les lister ici dans l'ordre de leur parution.

Bonne lecture, et n'hésitez pas à me laisser vos avis !

Champi à tout vent

David B. - Edgar .P. JACOBS - Bob de MOOR - Benoît PEETERS - François SCHUITEN - René GOSCINNY - Astérix - Manu LARCENET - HERMANN - Robert CRUMB - Osamu TEZUKA  - Jean-Pierre GIBRAT -





Contacts

2 mars 2007 5 02 /03 /mars /2007 09:40
Délocalisation oblige, Guy DELISLE, afin de superviser un atelier d'animation de dessins animés , s'envole pour Pyongyang.

Après avoir arpenté les rues de la riante Shenzhen, voilà donc le dessinateur québécois au coeur de la Corée du Nord, patrie de la liberté et des droits de l'homme.

Il y découvre - et nous fait découvrir par la même occasion - une belle dictature comme on n'en voit plus, où le culte de la personnalité a été poussé à son paroxysme.
Chaque bâtiment porte un portrait de Kim Il-Sung (le père) - qui a tout fait, gloire à lui : écrit plus de 1200 ouvrages, composé des opéras, réalisé des films, jeté les fondements de la société paradiasique de son pays... -   ou de Kim Jong-Il, le fils.

Malgré quelques anecdotes qui font sourire - comme le "reverse", gymnastique qui consiste à marcher à reculons dans la rue - le constat est très sombre.

Une population écrasée par le pouvoir en place - chacun donnant de son temps hebdomadaire à la réalisation de tâches cruciales comme la tonte de pelouse à la faucille...
Un système qui tourne à vide pour donner l'illusion de la grandeur - la liste des bâtiments immenses et inutilisés est interminable.
La lourde chape de silence qui a fini par recouvrir la plupart des esprits, formatés par la propagande vue et entendue à longueur de journée.

Quelques extraits tout de même, pour vous donner envie de lire cet indispensable témoignage.

"C'est pas pour dire, mais la Corée du Nord, c'est pas très reggae comme pays."

"Pour terminer, on nous projette des extraits de leurs dernières productions :
- extrait 1 : sous l'occupation nippone, un mendiant coréen se fait tabasser par des militaires japonais.
- extrait 2 : dans un camp de travail japonais, on tranche la langue d'une tête brûlée qui refuse de s'excuser.
- extrait 3 : encerclé par l'ennemi, un soldat nord-coréen incendie sa maison plutôt que de capituler devant les capitalistes."

Bourrage de crâne, entretien de la haine de l'autre... Guy DELISLE profite de son voyage pour lire 1984, de George ORWELL.
Bourrage de crâne, entretien de la haine de l'autre... Ne nous inquiétons pas, c'est loin, la Corée du Nord. Ne nous inquiétons pas...

Champinquiet

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Yaneck Chareyre 21/06/2010 15:01



Historiquement, c'est très marqué comme régime. Par exemple, la Birmanie décrite aussi par Delisle, est différente de la corée du nord.



Yaneck Chareyre 20/06/2010 21:14



C'est bien plus qu'une dictature, et c'est ça qui est vraiment effrayant. C'est l'un des derniers régimes totalitaires du monde, et en plus, ils ne font pas dans la demi-mesure. Il fallait
entendre le sélectionneur Nord-Coréen, avant le match de foot contre le Brésil... De la propagande sans aucune onde de recul et de réalisme.



Champi 21/06/2010 14:31



N'oublions toutefois pas que, parfois, des idéologies presque similaires sont distillées sous des dehors bien moins évidents et effrayants... Prudence, prudence...



Mo' la fée 20/06/2010 00:50



je trouve ça très bien fait la manière dont Delisle injecte des passages de 1984. On se prend les choses en pleine face, tranquillement, sereinement mais surement. J'ai découvert Delisle il n'y a
pas si longtemps avec cet album... une bonne claque ^^



Champi 20/06/2010 23:11



J'apprécie ces bd qui mêlent regard sur la profession d'auteur et regard sur le monde . Ca me renvoie à "Journal d'un album" ou, dans un genre plus grave, à "Maus".



klab 04/03/2007 17:37

En effet, les deux livres de Guy DELISLE foutent un peu les miquettes et donnent envie d'ouvrir la fenetre ! (A lire dehors alors ?)klab

Champi 04/03/2007 22:22

D'ouvrir la fenêtre ... pas pour se défenestrer j'espère !