Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PrÉSentation

  • : La Tanière du Champi
  • : La Tanière du Champi se veut un lieu où l'on se sent bien pour lire (surtout des BD !), discuter, jouer... Au gré des humeurs, lectures, heures de jeu, j'essaierai de vous faire découvrir tout ce qui se cache sur les étagères poussiéreuses de ce petit mo
  • Contact

Cases dans le vent

Vous n'êtes pas sans savoir que, depuis quelques mois, je rédige des biographies d'auteurs de BD pour des l'encyclopédie en ligne des Editions Larousse.

Afin de vous permettre de retrouver plus rapidement l'ensemble de mes contributions, je vais essayer de les lister ici dans l'ordre de leur parution.

Bonne lecture, et n'hésitez pas à me laisser vos avis !

Champi à tout vent

David B. - Edgar .P. JACOBS - Bob de MOOR - Benoît PEETERS - François SCHUITEN - René GOSCINNY - Astérix - Manu LARCENET - HERMANN - Robert CRUMB - Osamu TEZUKA  - Jean-Pierre GIBRAT -





Contacts

6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 15:15

le-canard-enchaine.jpg

 

Faites cette expérience : sortez de chez vous à 3 heures du matin. Il fait nuit, personne dans les rues. Mais au centre-ville, sous les Abribus, les pubs défilent imperturbablement dans un chuintement électrique... Le 12 janvier, à Niort, une joyeuse troupe de militants antinucléaires s'illustre en éteignant (sans abîmer, s'il vous plaît ! ) une centaine de ces publicités lumineuses sous Abribus. Leur but : dénoncer ce gaspillage d'électricité et, accessoirement, le gaspillage d'argent public de la ville. Parce que, 500 panneaux niortais à 13 kilowattheures, ça consomme (multiplier par 24 pour la France entière) ! Et parce que, évidemment, les kilowattheures sont payés par la municipalité. Et remboursés par JCDecaux, mais dans une certaine limite, bien sûr...

 

Cette action d'éclat intervient alors que vient de sortir, le 31 janvier, le tant attendu (et décrié) décret régulant la publicité extérieure (tout ce qui est affichage en plein air)... Décret qui réussit l'exploit de donner encore plus de place aux publicitaires, sous prétexte de les grenello-limiter. Ainsi, le mobilier urbain éteint par les antinucléaires sera non seulement maintenu, mais en plus il pourra rester allumé sans limite (alors qu'au départ le ministère avait évoqué une limitation entre minuit et 6 heures du matin). En outre, le décret autorise désormais les pubs numériques, comme les panneaux (dans le métro) ou méga-panneaux de 50 m² (dans les aéroports), qui, diffusant des vidéos, sont encore plus énergivores (et accessoirement perturbantes).

 

Ironie : fin décembre, le ministère a annoncé 27 mesures pour lutter contre le gaspillage énergétique, fustigeant la pollution visuelle nocturne dans les villes (qualifiée de "sapins de Noël" par la ministre "écolo" Kosciusko-Morizet). a partir du 1er juillet 2012, les magasins seront donc priés d'éteindre leurs enseignes entre minuit et 6 heures du matin. Mais les afficheurs, eux, pourront toujours s'en donner à coeur joie. Le Grenelle s'arrête à JCDecaux et ses amis...

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires