Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La Tanière du Champi
  • : La Tanière du Champi se veut un lieu où l'on se sent bien pour lire (surtout des BD !), discuter, jouer... Au gré des humeurs, lectures, heures de jeu, j'essaierai de vous faire découvrir tout ce qui se cache sur les étagères poussiéreuses de ce petit mo
  • Contact

Cases dans le vent

Vous n'êtes pas sans savoir que, depuis quelques mois, je rédige des biographies d'auteurs de BD pour des l'encyclopédie en ligne des Editions Larousse.

Afin de vous permettre de retrouver plus rapidement l'ensemble de mes contributions, je vais essayer de les lister ici dans l'ordre de leur parution.

Bonne lecture, et n'hésitez pas à me laisser vos avis !

Champi à tout vent

David B. - Edgar .P. JACOBS - Bob de MOOR - Benoît PEETERS - François SCHUITEN - René GOSCINNY - Astérix - Manu LARCENET - HERMANN - Robert CRUMB - Osamu TEZUKA  - Jean-Pierre GIBRAT -





Contacts

15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 14:00

Victoire---Couverture.jpgPrésentée il y a quelques temps pour une des cessions de notre Raging Bulle mensuel, Victoire, de  Greg BROADMORE, est une oeuvre hybride, mêlant textes, illustrations et bande dessinée.

Elle est surtout la porte d'entrée à l'univers déjanté de l'auteur néo-zélandais.

 

En effet, au-delà de la petite quarantaine de pages - vendues fort cher, au demeurant... Un papier aussi épais était-il nécessaire ? Peut-être, pour supporter la lourdeur - assumée ! - du message asséné au fil des pages par les propagandistes du  Dr Grordbort - se trouve un riche site internet plein de belles images, de rédactionnels qui ne se prennent pas au sérieux et, si vous êtes sages, de petits courts (sic) métrages d'animation particulièrement succulents.

 

Bien sûr, il ne faut pas être allergique au deuxième degré - voire plus... - et ne pas voir dans cet oeni (objet édité etc...) une véritable apologie pro-militaire, pro-colonialiste, raciste et violente. Bien au contraire : en mettant en scène le stupide Lord Cokswain - qui inonde si bien la jolie couverture que voilà de son arme à peine phallique, soulignant triomphalement ses autres attributs virils, à savoir la moustache et la pipe (re-sic) - BROADMORE illustre parfaitement le slogan When science meets violence qui accueille les visiteurs de son site.

Le Dr Grordbort est en effet un scientifique génial qui a su mettre au point un merveilleux arsenal de mort permettant de faire régner la paix - par la terreur et la désintégration - aussi bien contre les ennemis de l'intérieur - dont les robots ne sont pas les moindres - que de l'extérieur - habitants de la Lune, de Vénus, ou du moindre bout de caillou sur lequel une fusée terrienne serait en mesure de se poser.

 

Dialogues ampoulés, propogante éhontée, postures et expressions exagérése, textes particulièrement enlevés, à la Victoire - Extraitgloire de la science qui frappe et de la botte qui martèle, rien n'est épargné aux lecteurs pour faire les louanges de ce système avant-gardiste auquel nous avons un peu goûté il y a quelques siècles déjà... et auquel nous goûtons en fait toujours depuis, même si l'habillage a parfois changé - un costume trois pièces passe toujours mieux qu'un treillis, et un attaché-case qu'un fusil-mitrailleur.

 

Bref, cette joyeuse caricature, à la réalisation de laquelle BROADMORE a dû consacrer beaucoup d'énergie mais pour laquelle il a sans doute pris beaucoup de plaisir - je vous laisse le partager à travers certaines jolies formules, et certains détails au coin des images - est une belle et détournée manière de nous rappeler combien les humains et leurs dirigeants ont souvent été guidés par la bêtise crasse et le sentiment de supériorité.

 

Vivement que les premiers extra-terrestres débarquent pour être sûrs que, depuis les premiers colons (Christophe n'ayant été ni le premier, ni le dernier), notre bonne vieille espèce humain n'a pas changé ses habitudes en la matière.

 

Pourvu que ce ne soit pas un mal inter-planétaire !

 

Champimages qui ne se prennent pas au sérieux, mais qui grincent quand même...

Partager cet article

Repost 0

commentaires