Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : La Tanière du Champi
  • : La Tanière du Champi se veut un lieu où l'on se sent bien pour lire (surtout des BD !), discuter, jouer... Au gré des humeurs, lectures, heures de jeu, j'essaierai de vous faire découvrir tout ce qui se cache sur les étagères poussiéreuses de ce petit mo
  • Contact

Cases dans le vent

Vous n'êtes pas sans savoir que, depuis quelques mois, je rédige des biographies d'auteurs de BD pour des l'encyclopédie en ligne des Editions Larousse.

Afin de vous permettre de retrouver plus rapidement l'ensemble de mes contributions, je vais essayer de les lister ici dans l'ordre de leur parution.

Bonne lecture, et n'hésitez pas à me laisser vos avis !

Champi à tout vent

David B. - Edgar .P. JACOBS - Bob de MOOR - Benoît PEETERS - François SCHUITEN - René GOSCINNY - Astérix - Manu LARCENET - HERMANN - Robert CRUMB - Osamu TEZUKA  - Jean-Pierre GIBRAT -





Contacts

23 août 2010 1 23 /08 /août /2010 19:22

Garulfo T1 - CouvertureLe blog KBD, dont je vous ai parlé il y a peu, a pour but d'animer d'une vie nouvelle les présentations de BD faites sur différents blogs, il y a parfois longtemps.

Il offre toutefois également l'occasion de se replonger dans des BD qui, avec le temps, ont fini par faire partie de notre paysage livresque, et que l'on a plus lues depuis... depuis avant le début de ce blog, en fait. C'est dire.

 

Voilà donc une occasion de lier souvenirs et nouveauté, et de faire quelques sauts aux côtés de Garulfo.

 

La première image qui me revient en attrapant l'ouvrage, c'est le joyeux foutoir grouillant d'humour et de références. Une scène, plus particulièrement : le banquet, dans le château royal, à quelques pages de l'entrée du tome 1. Des fourchettes volent, un ours savant s'affole au centre des tables, et tout dérape...Hilarité garantie... et les lecteurs de la bibliothèque de la Garde - qui n'était pas encore médiathèque, à l'époque, c'est vous dire si c'est vieux ! - s'en souviennent peut-être : mais pourquoi donc ce gars-là (moi, en l'occurrence !) ricanait-il aussi fort...

 

Tout simplement parce que Alain AYROLES est un très talentueux scénariste (et je me rends compte qu'il est plus que temps que je vous parle de De Cape et de Crocs, dans ces pages, si je ne l'ai pas déjà fait...), et que Bruno MAÏORANA a su mettre toute l'efficace énergie de son dessin au service d'un conte de fées hors normes...

 

Garulfo T2 - Couverture

Nous voilà donc dans l'herbe fraîche à suivre les élucubrations batraciennes de Garulfo, grenouille qui en veut à l'encyclopédie entière pour l'arbitraire de l'attribution des genres nominaux, car il est une grenouille mâle... Un d(r)ame... De plus, il (a)voue une fascination sans bornes à la gente humaine, qu'il ne voit encore qu'à l'aune ses appétissantes mais modestes cuisses. Le voilà donc partant bille en tête chercher un moyen de devenir un homme... Or, non loin, près de l'onde, tandis que la blonde princesse Héphylie prend l'air et l'eau, son acariâtre duègne lit un conte... De la grenouille au prince, il n'y a qu'un bond, que le conte franchit par la force de l'habitude, et Garulfo par celle d'une fée au nez crochu et au tempérament joueur.

Voilà donc notre bondissant quadrupède propulsé blond et candide prince à la cour des hommes. Bien rude épreuve pour sa philanthropie, face à un roi coureur (de jupons), un grand veneur sanguinaire, un savant un peu trop expérimenteur, une princesse éplorée...

 

S'étendant sur deux tomes, le premier cycle des aventures de Garulfo est un pétillant mélange de tous les ingrédients qui vont le sel des contes de fées, pour en faire un superbe conte ... défait !

Garulfo - CaseHumour et action s'enchaînent sans s'essouffler, au service d'une morale peut-être un peu trop simple et logique - la bonté de la nature face à la cruauté humaine - mais qui déroule son lot de rebondissements (ah ! ah !) et d'improbables situations. Avec en prime un peu d'humanisme, tout de même, Garulfo poussant - bien malgré lui ! - la population quelque peu asservie par son souverain à s'en aller porter sa colère et ses récriminations dans un château à jamais marqué par le passage du batracien.

 

Alain AYROLES, brillant conteur des univers de Contes & Racontars - qu'il développa sous forme de jeu de rôles - manie l'humour, la langue, et le comique de situation avec brio : d'une envolée lyrique à une bordée de jurons, d'une chasse à courre à une chasse au poulet, il accumule les prouesses sans compter (re ah ! ah !)

Bruno MAÏORANA, de son côté, nourrit chaque image d'un étrange et heureux mariage de lignes dynamiques et d'arrières-plans détaillés, qui fait de chaque lecture un délicieux moment de (re)découverte. Ses personnages ont des trognes affreusement probables, et il sait jouer d'une gamme d'expressions faciales des plus larges.

 

De mares en châteaux et De mal en pis, à lire d'une traite, sont un indispensable remède à la morosité, ou à l'ennui qui peut parfois résonner après les mots "il était une fois". Même s'ils sont aussi un rappel du peu d'espoir que l'on peut placer en l'être humain (au moins du point de vue d'une grenouille).

 

Avec un couple d'auteurs comme celui-là, les histoires de quand on était petits ont encore de beaux jours devant eux.

Bienheureux bain de jouvence...

 

Champimages qui bondissent.

 

Garulfo - Case 2

Partager cet article
Repost0

commentaires

M


oui, tu me donnes envie de la relire tiens ^^



Répondre
C


Ah !  Saine activité ! :D



L


Excellent article pour une truculente BD.
J'aime beaucoup le ton décalé de ta rédaction :)



Répondre
C


Merci Il faut dire que le ton de la BD donne l'inspiration !!