Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La Tanière du Champi
  • : La Tanière du Champi se veut un lieu où l'on se sent bien pour lire (surtout des BD !), discuter, jouer... Au gré des humeurs, lectures, heures de jeu, j'essaierai de vous faire découvrir tout ce qui se cache sur les étagères poussiéreuses de ce petit mo
  • Contact

Cases dans le vent

Vous n'êtes pas sans savoir que, depuis quelques mois, je rédige des biographies d'auteurs de BD pour des l'encyclopédie en ligne des Editions Larousse.

Afin de vous permettre de retrouver plus rapidement l'ensemble de mes contributions, je vais essayer de les lister ici dans l'ordre de leur parution.

Bonne lecture, et n'hésitez pas à me laisser vos avis !

Champi à tout vent

David B. - Edgar .P. JACOBS - Bob de MOOR - Benoît PEETERS - François SCHUITEN - René GOSCINNY - Astérix - Manu LARCENET - HERMANN - Robert CRUMB - Osamu TEZUKA  - Jean-Pierre GIBRAT -





Contacts

17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 08:55

Le tour du monde en bande dessinée T1 - CouvertureLa bande dessinée a souvent eu sa place au sein de la presse quotidienne, notamment sous la forme de bandes humoristiques (des historiques et transatlantiques comic strips comme Krazy Kat ou Peanuts jusqu'à notre contemporain Chat de Philippe GELUCK) peu en prises avec l'actualité.

 

Dans les titres hebdomadaires, elle peut prendre un tour un peu plus politique ou journalistique (voyez ce que propose le Canard Enchaîné, par exemple).

 

Sur des formats plus larges, et à une fréquence moindre, elle peut devenir reportage. Ainsi, le trimestriel  XXI nous offre-t-il, à chaque numéro, une histoire complète se penchant sur un événement précis, dans un coin du monde choisi.

 

Depuis 2008, les éditions Delcourt ont décidé de faire de même, mais à plus large échelle, et au sein d'une publication exclusivement réservée à la BD : Le Tour du monde en bande dessinée.

Au menu : 11 auteurs ou duo d'auteurs des cinq continents, qui portent sur l'actualité, sur leur pays, ou sur un phénomène de société plus ou moins large, leur regard d'observateur précis et d'artiste du 9°art.

 

Dans le premier opus - je n'ai pas encore eu le deuxième entre les mains - se succèdent les auteurs suivants :

 

 Clément OUBRERIE et  Marguerite ABOUET (les parents de Aya de Yopougon) se penchent sur l'immigration vers la France depuis la Côte d'Ivoire.

 

Usamaru FURUYA (à qui l'on doit le récemment traduit et grandguignolesque Litchi Hikari Club) évoque une jeunesse japonaise éprise de luxe et pétrie de superstitions religieuses.

 

Etienne DAVODEAU (spécialiste des reportages en BD, comme Rural ou Les Mauvaises gens) nous raconte son voisin d'en face, dont la vie est rythmée par les soins qu'il porte à son jardin ... et les programmes télé.

 

 Jimmy BEAULIEU (voisin de la Belle Province a qui l'ont doit le récent Comédie sentimentale pornographique) nous parle des préoccupations sociales de la jeunesse trentenaire (sic) québécoise.

 

 Miriam KATIN (auteure étasunienne que j'ai découverte dans cet ouvrage) se penche, depuis son petit chez elle, sur la campagne électorale étasunienne (nous sommes en 2008).

 

ANCCO (jeune auteure coréenne) nous livre, dans un noir et blanc déchirant, la vie désabusée d'une famille en souffrance.

 

 Karlien DE VILLIERS (à qui l'on doit Ma mère était une belle femme) brosse le portrait d'une jeune mère blanche dans une Afrique du Sud en proie à toujours plus de violence, de misère.

 

SERA (qui raconte son Cambodge natal au fil des albums) suit les pas d'un vieil homme, rare survivant des camps d'extermination, qui erre dans les rues en métamorphose de Phnom Penh, capitale en perte d'identité.

 

 Enrique BRECCIA (Argentin, auteur, entre autres, d'une biographie de Che Guevara, et fils du célèbre Alberto) dessine, avec un réalisme charbonneux, un conte futuriste où bio-carburants et guerres écologiques laissent peu de répit à l'humanité ... et à la planète.

 

 Pierre BAILLY (co-auteur de Ludo) nous livre un portrait à la fois tendre, drôle et acide de sa Belgique natale, complexe royaume où se côtoient difficilement de nombreuses communautés.

 

 Kikuo JOHNSON (jeune auteur hawaïen, collaborateur de nombreux magazines étasuniens) décline, dans un style faussement naïf évoquant les maîtres des comics de l'Âge d'Or, un effet papillon particulièrement apocalyptique à l'issue duquel la nature reprend cruellement ses droits sur une humanité balayée.

 

Formes des plus variées, résultats inégaux, ce premier tome offre une intéressante vue panoramique d'un art qui n'en finit pas d'explorer de nouvelles voies graphiques et scénaristiques.

Si tous les auteurs ne se prêtent pas au jeu de la même manière - certains s'écartant de l'actualité pour flirter avec l'autobiographie ou la métaphore -, ils nous livrent un riche instantané d'une production mondiale large, et nous rappellent combien les artistes, même lorsqu'ils créent de la fiction pure, ne sont jamais déconnectés des destins de leurs contemporains.

 

Une initiative à découvrir, en espérant que Delcourt en poursuivra son édition annuelle.

 

Champimages des quatre coins du monde.

 

Le tour du monde en bande dessinée T1 - Extrait

Partager cet article

Repost 0

commentaires