Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La Tanière du Champi
  • : La Tanière du Champi se veut un lieu où l'on se sent bien pour lire (surtout des BD !), discuter, jouer... Au gré des humeurs, lectures, heures de jeu, j'essaierai de vous faire découvrir tout ce qui se cache sur les étagères poussiéreuses de ce petit mo
  • Contact

Cases dans le vent

Vous n'êtes pas sans savoir que, depuis quelques mois, je rédige des biographies d'auteurs de BD pour des l'encyclopédie en ligne des Editions Larousse.

Afin de vous permettre de retrouver plus rapidement l'ensemble de mes contributions, je vais essayer de les lister ici dans l'ordre de leur parution.

Bonne lecture, et n'hésitez pas à me laisser vos avis !

Champi à tout vent

David B. - Edgar .P. JACOBS - Bob de MOOR - Benoît PEETERS - François SCHUITEN - René GOSCINNY - Astérix - Manu LARCENET - HERMANN - Robert CRUMB - Osamu TEZUKA  - Jean-Pierre GIBRAT -





Contacts

21 janvier 2012 6 21 /01 /janvier /2012 13:30

Pico Bogue T5 - CouvertureJe ne remercierai jamais assez K-BD et ses talentueux chroniqueurs, qui sont venus me chercher un beau jour et qui, de sélection en sélection, m'amènent à me pencher sur des titres que j'aurais sinon sans doute à peine regardés.

 

Pico Bogue en fait partie.

Bien sûr, dans l'esprit du blog, j'aurais dû chroniquer le tome 1.

Bien sûr, pour être dans les délais (ah, les délais, mes ennemis jurés !), j'aurais dû livrer cette chronique depuis une semaine.

Mais consolons-nous en se disant que mieux vaut tard que jamais... (mouais).

 

Dans la logique du "mois du strip" (aux côtés du  Retour à la terre ou de  Calvin & Hobbes), voici donc une BD d'humour qui offre, à travers des histoires d'une demi-page, d'une page ou de doubles pages (oui, bon, je sais, on est loin du strip étymologiquement parlant, mais ça ira, hein ?), une jolie chronique familiale.

Douce ?

Parfois (surtout grâce aux aquarelles).

Drôle ?

Souvent.

Poétique ?

De temps en temps.

Acide ?

Toujours !

 

Car, dans la lignée de Mafalda ou de Calvin & Hobbes (bis) - que le dessinateur Alexis DORMAL cite dans ses lointaines et incontournables influences - Pico Bogue met en scène des enfants face à des adultes. Des enfants qui n'ont pas leur langue dans leur poche et qui, avec des mots et des raisonnements de grands, exposent leur point de vue enfantin sur la vie et les relations familiales. Avec un recul, une philosophie et un mordant qui font mouche.

 

Pico, l'aîné, tout en tignasse et en impertinence, aime mettre ses parents face à leurs contradictions, se heurte à l'insondable mystère que ses grands-parents entretiennent à dessein (surtout quand il leur parle de leur mort prochaine !), et ne trouve souvent de répondant que face au marchand de bonbons qui manie la rhétorique aussi bien que lui.


Ana-Ana, sa petite soeur, tout en blondeur et en air boudeur, oscille entre légère dépression, errements poétiques, et troublante lucidité.

 

Quand il ne maltraite pas ses parents - ou en tout cas quand il ne les pousse à bout et à pousser au bout leurs raisonnements d'adultes - Pico fait du vélo avec ses copains, parcourant la campagne, le littoral, et les idées noires de Charlie.

 

Il lui arrive aussi, logique !, de se disputer avec sa soeurette, ou d'essayer de la rouler. C'est de bonne guerre, mais à malin, malin et demi...

 

Quant aux parents... Entre deux grimaces provoquées par les piques enfantines, ils aspirent malgré tout à un certain stoïcisme. Il leur arrive même de réussir à avoir le dernier mot. Rarement.

 

D'autant plus que, dans ce cinquième tome, ils ont mis le feu aux poudres avec une histoire de vacances... Le drame.

 

Toutes ses histoires fleurant bon le vécu sont nées de la plume de Dominique ROQUES, auteure fraîchement venue à la BD (en 2005), et qui l'a fait pour offrir des scénarios... à son fils !

 

Car Alexis DORMAL, qui du bout de ses pinceaux aquarelle ces joutes intergénérationnelles, est bel et bien le fils de sa scénariste. Et, dans la mesure où la mère de Pico semble emprunter certains de ses traits à Dominique ROQUES, on peut s'interroger sur le degré de ressemble entre le héros et son dessinateur.

Vécu, vous avez dit vécu ?

En tout cas, tandis que certains se contentent de laver leur linge sale en famille, d'autres en font oeuvre... pour notre plus grand plaisir.

 

En étant à la fois drôle et touchant - dans la même veine que Calvin & Hobbes - Pico Bogue fait mouche : on sourit, on rit parfois, on s'émeut souvent quand les mots, les situations, les mimiques (Alexis DORMAL sait décliner à l'infini les nuances de la colère, la surprise, la bouderie, la moquerie..) font écho à notre propre vécu, à nos souvenirs, ou à ce que l'on imaginerait dans la bouche de certains enfants de notre entourage.

 

La lecture de ce cinquième tome qui, de gag en gag, construit une histoire "fleuve" autour du projet de vacances parental, m'a donné envie de découvrir les premiers opus de la série, apparemment un peu plus décousus, et donc peut-être un peu plus loufoques.

 

Une agréable et drôle plongée dans un monde de l'enfance pas si tendre que ça : derrière le dessin tendre et les couleurs douces se cache une grinçante réalité.

Avec le sourire.

 

Champimages qui causent.

 

Pico Bogue T5 - Extrait 1

 

Pico Bogue T5 - Extrait 2

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Crocuta 02/02/2012 09:14


J'ai acheté le 5ème pour Nowel et je traque les autres.

Champi 05/02/2012 17:32



Bonne chasse alors :)


 



so 31/01/2012 15:33


ça m'a donné envie de la lire, cette bd! cu coup j'ai réservé le tome 1 à l'alcazar! :-)

Champi 01/02/2012 10:59



Tu me diras que ce que tu en as pensé, je n'ai lu que le tome 5 pour l'instant, donc :)