Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La Tanière du Champi
  • : La Tanière du Champi se veut un lieu où l'on se sent bien pour lire (surtout des BD !), discuter, jouer... Au gré des humeurs, lectures, heures de jeu, j'essaierai de vous faire découvrir tout ce qui se cache sur les étagères poussiéreuses de ce petit mo
  • Contact

Cases dans le vent

Vous n'êtes pas sans savoir que, depuis quelques mois, je rédige des biographies d'auteurs de BD pour des l'encyclopédie en ligne des Editions Larousse.

Afin de vous permettre de retrouver plus rapidement l'ensemble de mes contributions, je vais essayer de les lister ici dans l'ordre de leur parution.

Bonne lecture, et n'hésitez pas à me laisser vos avis !

Champi à tout vent

David B. - Edgar .P. JACOBS - Bob de MOOR - Benoît PEETERS - François SCHUITEN - René GOSCINNY - Astérix - Manu LARCENET - HERMANN - Robert CRUMB - Osamu TEZUKA  - Jean-Pierre GIBRAT -





Contacts

1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 19:10
Déc 09 - Tulipe 5
Repost 0
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 12:39
Bananier
Repost 0
28 décembre 2009 1 28 /12 /décembre /2009 18:56
Janus

"Le rieur bien souvent ne se dépêche de rire que pour n'avoir pas à pleurer."



Vladimir JANKELEVITCH
Repost 0
28 décembre 2009 1 28 /12 /décembre /2009 07:41
Déc 09 - Tulipe 2
Repost 0
28 décembre 2009 1 28 /12 /décembre /2009 07:31
ESCHER - Relativity

"Qu'est-il donc impossible de penser, et de quelle impossibilité s'agit-il ?"



Michel FOUCAULT, Les mots et les choses
(merci à M.C. ESCHER pour le visuel)
Repost 0
27 décembre 2009 7 27 /12 /décembre /2009 11:40
FUSSLI - Le désespoir de l'artiste face à la grandeur des

Johann Heinrich FÜSSLI (1778-780)
Repost 0
25 décembre 2009 5 25 /12 /décembre /2009 09:38
Shadock pompentTranchons avant tout dans le débat de puristes qui pourrait naître de cet article : la pompe à l'huile et le gibassier sont-ils une seule et même chose ? Si oui, pourquoi alors leur donner des noms différents ? Ah ah, on parle bien de poulpe et de pieuvre pour désigner le même animal, alors pourquoi pas un dessert traditionnel de Noël provençal ! Non mais !

Entrons donc dès à présent dans le vif du sujet et la réalisation de la pâte, à partir d'une recette pêchée sur le site Marmiton, qu'on ne présente plus, et un peu adaptée par mes soins, cela va de soi.

Alors il s'agit dans un premier temps de mélanger 250 g de farine, environ 12 g de levure de boulanger (la levure sèche fait très bien l'affaire) et 45 g de sucre. Ensuite, y ajouter 5 cl d'huile d'olive, 5 cl d'eau de fleur d'oranger (on peut en mettre un peu plus si on veut) et 10 cl d'eau.

Cela donne une pâte un peu collante qu'on peut travailler à la fourchette ou à la spatule en bois, pendant environ 5 min.

Vous pouvez ensuite laisser reposer cette pâte pendant 2 h à température ambiante. Vous allez voir, ça monte lentement mais sûrement.

Ensuite, directement sur une feuille de papier sulfurisé posée à même la plaque du four, vous "abaissez" - comme on dit dans le jargon ! - la pâte sur une épaisseur d'environ 1 cm. Bien sûr vous n'y arriverez pas, mais tentez quand même. Faites quelques fentes dans votre pâte - 3 est un nombre raisonnable ! - et écartez-les bien pour avoir une chance de ne pas voir englouties par la dernière phase de gonflement.

1 h de repos, et ensuite, hop, au four, préchauffé à thermostat 6 ou 7 (donc entre 180 et 210° C). Théoriquement la cuisson doit durer 15-20 min, mais si votre pompe est un peu épaisse, vous pouvez ensuite la laisser dans le four chaud, tout en venant vérifier à intervalle régulier qu'elle ne devient pas trop sèche.

Ensuite, c'est tout simplement un régal.

Il paraît que la recette ancestrale demande plusieurs jours de préparation, quelques rituels purificateurs, et le sacrifice d'un jeune santon de Provence au dieu Reboul.
Je vous ai fait grâce de tout cela, mais il y a de extrémistes partout...

Champi de Noël

Repost 0
25 décembre 2009 5 25 /12 /décembre /2009 09:35
SECHAS - Chat cadeau

Merc à Alain SECHAS pour son Chat Cadeau.

(Cet article est le 900ième de la Tanière ! Champagne !)
Repost 0
24 décembre 2009 4 24 /12 /décembre /2009 13:15
Wormwood tome 2 - CouvertureA peine commençait-il à nous manquer que revoici notre enqueteur-zombie préféré : Wormwood.

Traînant toujours dans les infames bas-fonds d'une ville sans nom, il subit, durant un étonnant combat de ... farfadets, une terrible morsure le soumettant à une non moins terrible malédiction...

Le voilà donc obligé de - temporairement, bien sûr ! - changer de corps (d'où la jolie fillette sur la couverture ci-contre !) et de partir, accompagné de ses deux fidèles gardes du corps - Monsieur Pendule le bien-nommé homme mécanique, et Phébée la jolie tatouée - au pays des farfadets, pour trouver leur Reine - "une folle", murmure-t-on ! -, seule capable de lever la malédiction.

En chemin, outre l'effet terriblement magnétique de Mr Pendule sur les petites choses vertes et assoifées de bière, ils devront faire face à des humanoïdes tentaculaires et mécanisés qui seraient un clin d'oeil à H.G. WELLS que ça ne m'étonnerait pas.

En prime, une histoire courte nous rappelant combien nous sommes redevables à Wormwood de nous éviter au quotidien l'Apocalypse. Rien que ça.

Après un tome 1 particulièrement déjanté, Ben TEMPLESMITH, toujours en très grande forme, nous livre un deuxième opus d'une aussi bonne trempe : de l'action, de l'humour, des dialogues toujours décapants, des situations inattendues revisitant avec bonheur et originalité certains poncifs du genre (le petit peuple, les envahisseurs extra-terrestres). Wormwood est une véritable et frénétique réussite, portée par un dessin de plus en plus riche, nourri de photo, de peinture, d'effets de superposition ou de flous qui dynamisent et enrichissent chaque case.

A ne pas mettre en toutes les mains, certes, mais un des meilleurs remèdes du moment contre la morosité et le politiquement correct.
Deux bonnes raisons de s'y plonger.

Champimages

Wormwood tome 2 - Extrait
Repost 0
24 décembre 2009 4 24 /12 /décembre /2009 12:28
Burqa rouge

Toujours extrait de Télérama.

Repost 0