Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La Tanière du Champi
  • : La Tanière du Champi se veut un lieu où l'on se sent bien pour lire (surtout des BD !), discuter, jouer... Au gré des humeurs, lectures, heures de jeu, j'essaierai de vous faire découvrir tout ce qui se cache sur les étagères poussiéreuses de ce petit mo
  • Contact

Cases dans le vent

Vous n'êtes pas sans savoir que, depuis quelques mois, je rédige des biographies d'auteurs de BD pour des l'encyclopédie en ligne des Editions Larousse.

Afin de vous permettre de retrouver plus rapidement l'ensemble de mes contributions, je vais essayer de les lister ici dans l'ordre de leur parution.

Bonne lecture, et n'hésitez pas à me laisser vos avis !

Champi à tout vent

David B. - Edgar .P. JACOBS - Bob de MOOR - Benoît PEETERS - François SCHUITEN - René GOSCINNY - Astérix - Manu LARCENET - HERMANN - Robert CRUMB - Osamu TEZUKA  - Jean-Pierre GIBRAT -





Contacts

24 mars 2008 1 24 /03 /mars /2008 11:58
Repost 0
22 mars 2008 6 22 /03 /mars /2008 08:47
La France compte à peu près la même proportion de lecteurs qu’au début des années 80, mais ces derniers lisent un moins grand nombre de titres qu’auparavant : voilà les conclusions d’un sondage réalisé par l’institut TNS Sofres à l’occasion du Salon du livre.
Concrètement, 69 % des personnes interrogées ont déclaré avoir lu « au moins un livre » au cours des 12 derniers mois, contre 66 % en 1981, soit une certaine stabilité.
En revanche, le nombre de grands lecteurs (ceux qui lisent plus de vingt livres par an) continue de diminuer doucement mais sûrement : ils étaient 14 % en 1981, mais ne sont plus que 9 % aujourd'hui.
Quant aux lecteurs dit « moyens » (qui ont lu entre un et cinq livres au cours de l’année écoulée), ils sont eux aussi légèrement moins nombreux : 25 % en 2008, contre 28 % en 1981.


Champilfautsauverleslivres.
Repost 0
21 mars 2008 5 21 /03 /mars /2008 22:25
J'ai reçu aujourd'hui quelques mots rédigés par des lycéennes et lycéens qui, en décembre dernier, ont pu subir / profiter d'un de mes exposés sur la bande dessinée, en l'occurence "BD et Politique" - mais si, souvenez-vous, j'en avais parlé ici.

Je vous offre la phrase qui m'a le plus touchée

Et qui se passe de commentaire.

"Je trouve que Bruno Suzanna est quelqu'un qui explique très bien les choses tout en s'amusant. Et c'est très bien..."

Champi qui a rougi

(et, pour information, l'anonyme sculpture ci-contre s'intitule "Révérence").


Repost 0
21 mars 2008 5 21 /03 /mars /2008 22:21
Un peu déçu par ce PAASILINNA premier cru - car écrit en 1975 - je ne m'étendrai pas sur la description de Un homme heureux, qui m'a surtout valu d'étranges regards quand je le lisais dans le bus - les badauds devant me croire plongé dans un quelconque manuel de bien-être et d'auto-persuasion.

Je ne retiendrai donc, de l'histoire de cet ingénieur des Ponts & Chaussées venu de la ville en butte aux micro-potentats de village, que ce court extrait.

"Dieu nous a créés à son image, mais cela ne veut pas dire qu'on doive en général dévoiler cette image dans les lieux publics".

Champittéraire
Repost 0
18 mars 2008 2 18 /03 /mars /2008 09:28
undefined

Une étude européenne souligne la sévérité de la France en matière de politique d'immigration

La France possède une législation très restrictive concernant le regroupement familial, les droits électoraux ou l'accès au marché du travail pour les migrants, souligne une étude européenne présentée, lundi 17 mars, à Paris, lors d'un séminaire organisé par le British Council. En s'appuyant sur les données de vingt-cinq pays de l'Union européenne (UE) et de trois autres pays (Canada, Suisse, Norvège), le British Council et le Migration Policy Group ont calculé un Index européen des politiques d'intégration des migrants, le Mipex, leur permettant de comparer les politiques de ces pays en matière d'intégration des immigrés. 

Selon les six critères retenus par cet index – accès au marché du travail, regroupement familial, résidence de longue durée, participation politique, accès à la nationalité et non-discrimination – la France se classe 11e avec un score de 55 sur 100, loin derrière la Suède (88), le Portugal (79) ou la Belgique (69) et à égalité avec la Slovénie. "Les ressortissants de pays tiers résidant légalement en France doivent remplir les conditions les plus sévères des vingt-huit pays pour le regroupement familial et la résidence de longue durée", relève l'étude, qui note que cette situation est notamment due à la loi sur le Code d'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile (Ceseda) du 24 juillet 2006.

OUVRIR LE DÉBAT SUR L'IMMIGRATION

"Etre à égalité dans ce domaine avec l'Autriche n'est pas a priori glorieux vu les développements politiques récents dans ce pays", estime Virginie Guiraudon, chargée de recherche au CNRS. La France et l'Autriche "sont deux pays où il y a eu énormément de politisation" de l'immigration. Pour cette spécialiste des politiques européennes d'immigration, "le fait que ce colloque ait lieu au lendemain des [élections] municipales permet de souligner qu'en France, un ressortissant d'un pays tiers ne peut pas voter ou se présenter, même à des élections locales, alors qu'il y a beaucoup de pays européens où c'est possible".

Mme Guiraudon relève également que la législation française "se rapproche parfois du pire en matière de résidence de longue durée et d'accès à la nationalité". En combinant les six critères du Mipex, la France obtient une note moyenne grâce à des évaluations plus favorables en matière de lutte contre les discriminations et d'autorisation de la double nationalité.

Pour Thomas Huddleston, rédacteur de l'étude, "l'objectif final du Mipex est de promouvoir un débat européen mieux informé sur l'immigration, ce qui sera particulièrement utile avant la présidence française de l'UE [en juillet], le gouvernement français ayant annoncé que ce thème serait une priorité".

http://www.le-monde.fr/

Repost 0
16 mars 2008 7 16 /03 /mars /2008 18:27
undefined
Si ! Si ! Je vous jure que derrière ce dessin se cache le titre d'une chanson d'une chanteuse belge !

En tout cas, on trouve vraiment de tout sur le net ...

Champi joueur
Repost 0
16 mars 2008 7 16 /03 /mars /2008 17:59
undefinedIl tient bien en main, ce pavé illustré de Taiyou MATSUMOTO, fort de près de 600 pages et d'une épaisse couverture - fait rare pour un manga.

Il tient fort en main, ce pavé grisâtre arraché aux murs d'une ville malade et au coeur de deux de ses habitants.

Il tient fort à l'âme, ce conte urbain, onirique, magique, violent, lucide, qui pleure en larmes d'encres les enfances meurtries et les luttes de pouvoir.

Blanko (à droite sur la couverture) et Noiro (l'autre, donc...) dominent rues et bâtiments avec grâce, légèreté, force.
La grâce qui leur permet de se tenir en équilibre sur les poteaux les plus fins.
La légèreté qui leur permet de voler.
La force avec laquelle ils s'en prennent, souvent sans raison mais avec des barres de fer, aux autres.

Blanko, le simplet - en apparence - et Noiro le responsable.
Blanko le rêveur, le chanteur, qui plante une graine, qui hurle à tue-tête, qui imagine la campagne.
Noiro le meurtri, le froid, le dur, qui saigne encore et encore...

Un béton bien amer où s'affrontent petites bandes, yakuzas, nos deux "chats", et un étrange serpent venu d'ailleurs.

Un béton gris et froid où s'agitent les chairs des sans-abris croisés en fond de case, les affiches hurlantes et criardes des magasins tentaculaires, les animaux les plus incongrus qui errent dans ce monde sans repère.

Amère poésie qui serre le coeur plus qu'elle ne fait sourire. Car, une fois le surnaturel mis de côté, vous y reconnaitrez l'ici et le maintenant.

Espérons qu'ici aussi il reste encore des enfants pour planter des graines et rêver de poissons volants...

Champi au soleil levant

undefined
Repost 0
16 mars 2008 7 16 /03 /mars /2008 17:37
undefinedDehors, le boulevard, son bruit et ses voitures.
Dedans, un ordinateur, une chaîne hi-fi, un téléphone portable...

Et, lentement, une odeur vient se glisser par-dessus tout cela.
Devant les écrans, les fenêtres, les sons.

Odeur sucrée, fruitée, venue du fond des âges et de la cuisine.

La confiture, lentement se fait.

Petits morceaux rouge vif enrobés de sucres et dansant sur la flamme.

Remercierai-je jamais assez ces amis qui me connaissent si bien et qui m'ont offert cette magnifique bassine à confiture.

Au repos, elle trône avec la dignité d'un gong tibétain sur mes étagères.

En activité, elle se fait volcan sucré doux pour les yeux, les narines, et bientôt les papilles.

Tel un oeil suspendu entre deux époques, elle ouvre dans cet appartement ancré dans son siècle un passage vers les précédents.

Vers ces époques où cuisiner prenait des heures.
Ces époques où l'on préférait les mots "mijoter", "dorer", "rôtir", "frire", "larder", "mariner", "parer", "pocher", "revenir", "travailler", qui se substituaient au trop banal "préparer" ou "réchauffer" que l'on entend aujourd'hui.

Bassine à confiture, à parler de toi en ces termes, je me crois Philippe DELERM et sa nostalgie répétitive.
Et pourquoi pas ...

Figé par les effluves sucrés et fruités, le temps un instant se suspend, et m'apprend que la confiture, bien plus qu'un savant mélange de fruits et de sucre, et avant tout un plat composé de souvenirs... Autant de morceaux qui lentement s'enrobent et se concentrent.

undefinedAutant d'univers qui fondront sous ma dent au petit matin.


Autant de bulles de temps propices à l'évasion.


Champilétaitunefois

Repost 0
16 mars 2008 7 16 /03 /mars /2008 08:24
undefinedEn marge de la sortie, il y a quelques semaines, du film Peur(s) du Noir, qui a réuni, comme vous ne pouvez pas le voir sur l'affiche, le gratin de la bande dessinée en noir & blanc et du scénario clair-obscur - logique - (à savoir  BLUTCH, Charles BURNS, Marie CAILLOU, Pierre DI SCIULLO, DUPUY & BERBERIAN, Jerry KRAMSKY, Lorenzo MATTOTTI, Richard McGUIRE,  Michel PIRUS et Romain SLOCOMBE) existe une petite exposition itinérante qui présente les travaux préparatoires de cette aventure hors-normes.
undefined
Coup de chance, la Librairie Contrebandes  l'accueille en ses murs toujours aussi chaleureux et toujours aussi chargés de livres plus alléchants les uns que les autres.
Si, tout comme moi, vous avez manqué le film, resté trop peu de temps sur nos écrans toulonnais - on a les publics et les cinémas qu'on mérite, par ici, je suppose... - rattrapez-vous sur cette petite mais indispensable exposition qui vous permettra d'affronter vos peur(s) du noir loin des salles obscures.

Champi dans la nuit

Repost 0
16 mars 2008 7 16 /03 /mars /2008 08:04
Le Centre Social et Culturel Nelson Mandela organise

à La Seyne sur Mer
le jeudi 20 mars
une journée sur l'Afrique du Sud.

Projections, débats et buffet sont au programme.

undefinedundefined
Repost 0