Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La Tanière du Champi
  • : La Tanière du Champi se veut un lieu où l'on se sent bien pour lire (surtout des BD !), discuter, jouer... Au gré des humeurs, lectures, heures de jeu, j'essaierai de vous faire découvrir tout ce qui se cache sur les étagères poussiéreuses de ce petit mo
  • Contact

Cases dans le vent

Vous n'êtes pas sans savoir que, depuis quelques mois, je rédige des biographies d'auteurs de BD pour des l'encyclopédie en ligne des Editions Larousse.

Afin de vous permettre de retrouver plus rapidement l'ensemble de mes contributions, je vais essayer de les lister ici dans l'ordre de leur parution.

Bonne lecture, et n'hésitez pas à me laisser vos avis !

Champi à tout vent

David B. - Edgar .P. JACOBS - Bob de MOOR - Benoît PEETERS - François SCHUITEN - René GOSCINNY - Astérix - Manu LARCENET - HERMANN - Robert CRUMB - Osamu TEZUKA  - Jean-Pierre GIBRAT -





Contacts

19 janvier 2007 5 19 /01 /janvier /2007 22:44
Sous cette couverture évoquant les grosses et anciennes malles de voyage, L'herbier voyageur vous invite, en ouvrant ce coffre, à plier bagage pour partir aux quatre coins du monde...

Martine SEGUIER-GUIS et Michele JEANGUYOT ont compilé, à travers plus de cent cinquante pages, textes et images pour nous conter l'histoire des fruits, légumes et épices nés dans de lointaines contrées et que l'histoire a conduits jusqu'à nous.

Chaque plante bénéficie ainsi d'une belle photo extraite d'herbiers anciens - rassemblés au Jardin des Plantes de Montpellier, et pour la plupart résevés aux regards des seuls chercheurs - et de commentaires littéraires, botaniques, géographiques, historiques... qui nous en livrent tout le sel.

On peut ainsi apprendre, entre autres choses, que le citron était considéré en Catalogne comme une création du diable, alors que les Grecs antiques lui attribuaient les vertus d'un puissant contrepoison ; que le tournesol ne suit plus le soleil une fois que sa fleur s'ouvre ; que, pour les Mayas, les hommes furent créés à partir de sang divin et de pâte de maïs...

Heureux livre qui nous permet de voir notre garde-manger comme une véritable mappemonde...

Les Editions Plume de Carotte, a qui nous devont ce plaisir pour les yeux et l'esprit, ont aussi à leur actif un Herbier oublié et un Herbier érotique. Dès qu'ils trouveront le chemin de mes étagères, je vous inviterai à les feuilleter...

Champittéraire
Repost 0
17 janvier 2007 3 17 /01 /janvier /2007 18:57
Quelques grammes de finesse dans un monde de brutes...

Visage incliné, regard paisible, gestes sereins... la divine Aphrodite perle sur l'écume et nous embrasse de ses yeux doux.

Remercions la magie de Sandro BOTTICELLI qui nous offrit, par ce tableau, une des plus belles femmes que la peinture eût jamais portée.

Fenêtre ouverte sur l'Antiquité des mythes et des rêves, cette image trône en bonne place au milieu de la cohue de mon bureau.
Stable et tranquille, Vénus suspend le temps et l'agitation qui règnent souvent dans mes papiers.

Quelques secondes de grâce divine... avant de replonger dans le tumulte.

En chacun d'entre nous sommeille sans doute un païen. Chez certains, il semble s'affirmer un peu plus que chez d'autres ! Et le fait que je sois ces jours-ci plongé dans la lecture de l'Illiade ne peut que m'en convaincre davantage...

Champicelli
Repost 0
15 janvier 2007 1 15 /01 /janvier /2007 23:33
Comme chaque année, à mi-chemin entre janvier et février, le festival du cirque contemporain de La Seyne joue les funambules entre les dates.

Du 26 janvier au 4 février, il vous invite à partager ses univers de poésie, de rire, d'étonnement, d'incroyable, de prouesses...

Sous les toile et les étoiles, des artistes venus du monde entier font entrer dans notre petite vie varoise des fragments d'ailleurs... Ce serait dommage de ne pas en profiter.

Je vous fais grâce du programme détaillé qui se trouve  ici.

Et je confie les derniers mots à Aznavour : "Poussez la toile et entrez donc vous installer / Sous les étoiles le rideau va se lever / Quand les trois coups retentiront dans la nuit / Ils vont renaître à la vie les comédiens."


Champi sous les étoiles
Repost 0
14 janvier 2007 7 14 /01 /janvier /2007 15:04
Tous les ans, autour du 16 janvier, le village (et je n'emploie pas ce mot pour vexer qui que ce soit, mais il faut bien être réaliste !) de Barjols, dans le Haut Var, se couvre de rouge, d'or, et de rameaux de buis, et célèbre Saint Marcel.

Je vous laisse découvrir toute l'histoire du village et de cette fête ici ou , pour entrer directement dans le vif du sujet, à savoir la "danse des tripettes".

En effet, pour rendre hommage au saint protecteur, et à un boeuf qui sauva le village un jour de famine, tout le monde se réunit à cette période pour sauter et faire la fête.
Sauter, afin d'agiter nos "tripettes"à nous (en hommage à celles du boeuf), et faire la fête parce que toutes les occasions sont bonnes, même sous le regard pourtant austère de Saint Marcel.

Au programme : bravade, défilé costumé, musique, feu de joie, bonne humeur, rassemblement dans l'église soi-disant pour écouter les complies, mais en fait pour sauter tous ensemble au rythme de la musique, ne soyons pas dupes.

Tous les quatre ans - si je ne me trompe pas - a lieu la Grande Saint Marcel, où un boeuf est promené dans la ville avant de finir à la broche, car on sait s'amuser par ici.

Enfin, il est à noter que la boisson officielle de la Saint Marcel est la mauresque. Je n'ai pas encore trouvé le lien entre ce breuvage, le saint homme, et les ovins, mais je suis sûr qu'en cherchant bien...

En tout cas, au fil des ans, Barjols est devenu les rendez-vous incontournable des fêtards frileux qui, pour lutter contre le froid et la morosité, suivent la fanfare pour "sauter les tripettes".

Qui sait si, vous aussi, une prochaine année, vous ne vous mettrez pas à chantonner "Sant Maceu, Sant Maceu, leis tripetos vendran leu".

Et grand merci à Stéphanie, fille du pays, de m'avoir fait découvrir tout cela il y a quelques années...

Champitinérant
Repost 0
14 janvier 2007 7 14 /01 /janvier /2007 13:47

Retenez votre souffle, éteignez les néons et autres halogènes agressifs, et poussez la porte de la Bibliothèque, la nuit, d'Alberto MANGUEL.

Cet argentin polyglotte et grand voyageur, qui eut la chance de faire la lecture au grand Jorge Luis BORGES lorsque ce dernier fut frappé  de cécité, est un amoureux des livres.

Dans cet essai reclus derrière une illustration de Félix VALLOTTON, Alberto MANGUEL nous parle de la bibliothèque qu'il a érigée dans une ancienne grange, au sud de la Loire.
Au fil des mots et des étagères, il nous ouvre les portes des bibliothèques et des bibliophiles de tous les temps, où résonnent encore les échos des inimitables Alexandrie et Babel.

Trésor de culture et de littérature, ce livre fleure bon les manuscrits, papyri, parchemins et rouleaux éparpillés au gré des siècles et des civilisations.
Une belle déclaration d'amour aux livres, aux lieux qui les accueillent, et à ceux qui les fréquentent.

" "Ma bibliothèque, écrivait Pétrarque à un ami, n'est pas une collection inculte, même si elle appartient à un inculte." A l'instar de ceux de Pétrarque, mes livres sont infiniment plus savants que moi, et je leur suis reconnaissant de tolérer ma présence. Il m'arrive d'avoir l'impression que j'abuse de ce privilège."



Champittéraire

Repost 0
12 janvier 2007 5 12 /01 /janvier /2007 22:29
Sous ce titre exotique, Siam, se cache un jeu à l'élégance dépaysante, mais aux règles simples et abordables.

Sorti des mains expertes et d'esthètes des créateurs de Ferti, Siam vous propose de prendre la tête d'un groupe de cinq éléphants ou rhinocéros, et d'être le premier à sortir un rocher du plateau.

Chaque pièce est si belle, si travaillée, que le premier plaisir, avant d'entamer une partie, est de prendre les pièces en main pour les apprécier. Beau bois, grande finition... Du grand art.

A son tour de jeu, chaque joueur peut effectuer une des actions suivantes :
- mettre en jeu une pièce extérieure, en la positionnant sur une des cases de la périphérie du plateau.
- retirer du plateau une pièce située sur ces mêmes cases.
- déplacer une de ses pièces de façon orthogonale.
- faire pivoter une des ses pièces de l'angle de son choix.
- pousser un rocher (un animal peut pousser un rocher, deux deux rochers...).
- pousser d'autres animaux (il faut être en surnombre pour pousser des animaux qui font face à la pièce en mouvement. Par contre, une pièce qui avance peut pousser autant d'animaux que possible si aucune ne lui fait face.

Si une pièce est sortie du plateau, elle peut être remise en jeu par la suite. L'équilibre des forces demeure donc tout au long de la partie.

Quelques schémas dans la règle du jeu, et quelques premières parties, vous permettent d'appréhender les situations "complexes".

Règles simples, pièces de toute beauté, parties rapides mais demandant beaucoup d'anticipation, le plaisir du joueur est complet.

Le royaume de Siam n'attend plus que vous...

Champi-ludi.
Repost 0
12 janvier 2007 5 12 /01 /janvier /2007 22:16
Voilà. Ca devait arriver. Ca n'a pas manqué. On m'a offert Le Journal d'un Remplaçant, de Martin VINDBERG. Forcément, une BD sur les enseignants réalisée par un enseignant, je ne pouvais pas y couper.

Eh bien, je remercie grandement Franck pour ce cadeau. Et pas seulement parce qu'il vient garnir davantage les rangs de ma collection.

Certes, Le Journal d'un Remplaçant n'apprendra que peu de choses à ceux qui pratiquent le métier. Mais il leur permettra de découvrir que tout le monde, ou que ce soit en France, traverse des bons et des mauvais moments. Chaque scène, chaque case, déborde de vécu, et trouve forcément un écho dans nos souvenirs

Pour les non-enseignants, par contre, je crois que la lecture en est indispensable, afin d'avoir une petite idée de ce que peut être le quotidien de l'un d'entre nous.
Oh, rien d'emphatique ni de démonstratif, simplement des faits, des situations, des états d'âmes, distancés par le trait simpliste de l'auteur, chaque personnage ayant l'allure de "Mr ou Mme Patate".

Saine lecture donc, dans un petit format agréable à tenir au creux des mains et à manipuler. Belle réussite de la collection Shampooing chez Delcourt.

Champimages
Repost 0
10 janvier 2007 3 10 /01 /janvier /2007 13:32
Vous qui fréquentez certainement avec assiduité vos marchands de journaux et autres maisons de la presse - en prenant bien garde de ne pas vous y rendre avec une fréquence maladie comme c'est le cas chez ... moi - n'avez sans doute pas manqué de remarquer le numéro Hors-Série de la revue Tangente qui garnit actuellement leurs étagères : Mathématiques et Littérature.

L'OuLiPo y est bien sûr à l'honneur, avec QUENEAU, PEREC, CALVINO... mais on y trouve aussi quelques articles sur ces grands philosphes qui ont fait l'histoire des mathématiques (dela Grèce antique à PASCAL ou DESCARTES), un bel article sur BORGES et sa bibliothèque labyrinthique, les poèmes de GUILLEVIC...

Bref, en une centaine de pages, plusieurs facettes de ce thème riche et vaste sont déclinées.

Je vous fais grâce des contrepèteries ("Un Pi jamais revu"...), je vous dispense de trouver un nombre premier palindrome de quatre chiffres (313 en étant un de trois chiffres, par exemple...), mais je vous invite à parcourir les articles aux noms envoûtants comme "arithmétique humaine", "labyrinthes pour écrivains", ou "Calvino périmathématicien".

Le dernier mot reviendra à GUILLEVIC

Parallèles

On va, l'espace est grand,
On se côtoie, on veut parler.

Mais ce qu'on raconte
L'autre le sait déjà,

Car depuis l'origine
Effacée, oubliée,
C'est la même aventure.

En rêve on se rencontre,
On s'aime, on se complète.

On ne va pas plus loin
Que dans l'autre et dans soi.

Du pur plaisir, accessible à tous, et pas seulement aux maniaques du boulier ou de la Pléiade...

Champittératique
Repost 0
8 janvier 2007 1 08 /01 /janvier /2007 23:02
Détendez-vous...

Baissez un peu la lumière...

Laissez-vous porter par la douce musique...

Respirez les délicates volutes d'encens qui, discrètes, flottent dans certains recoins de la pièce, près des murs ocres...

Non, je n'essaie pas de vous hypnotiser, je vous présente La Petite Feuille, "tea lounge", comme on dit, niché au creux du centre ville toulonnais.

Difficile de tomber devant par hasard - même si c'est ce qui m'était arrivé l'année dernière - car le lieu, sans doute par timidité, se tient loin des regards. Ce salon de thé se trouve entre le musée du Vieux Toulon (sur le Cours Lafayette) et la Porte d'Italie. A l'angle des rues Garibaldi et du Murier.

Une fois passée la porte, abandonnez vos chaussures, prenez places sur les coussins bordant les tables basses, et plongez-vous dans la lecture de la riche carte des thés - plus de trente thés et cafés à disposition.

Je sais bien que les Parisiens, Marseillais et autres Aixois connaissent ce genre d'endroit depuis bien longtemps, mais trouver au coeur de Toulon un tel bijou relève du miracle... et méritait mille fois d'être relevé.

C'est chose faite.

Ce lieu enchanteur et accueillant est ouvert du mardi au vendredi de 17h à 1h, et le samedi de 14h à 1h.
Ceux qui connaissent "ma" ville savent combien il est difficile d'y trouver un endroit ouvert après 23h00 (si l'on excepte le Shannon ou le Bar-à-Thym, qui n'ont plus besoin d'être présentés). En voici un.

Je vous laisse profiter du voyage.





Champinfusion
Repost 0
7 janvier 2007 7 07 /01 /janvier /2007 19:06
... pourquoi choisir quand on peut faire les deux en même temps ?

Voici en effet de quoi mêler les plaisirs : un livre de cuisine. Mais pas n'importe lequel.

Sorti de la fertile imagination d'Alain SERRES, auteur-éditeur de Rue du Monde, Une cuisine grande comme un jardin vous invite, au fil des quatre saisons, à découvrir l'art d'accommoder fruits et légumes au gré de recettes aussi simples qu'originales. Le tout agrémenté de si belles illustrations de Martin JARRIE  qu'on les mangerait.

Je vous ferai grâce aujourd'hui du Crumble tiède de patisson aux épices, ou de la Poêlée de chayotes aux crevettes, pour vous parler des

Courgettes rondes au chèvre et aux pignons grillés

4 courgettes rondes
125 g de pignons de pin
2 fromages de chèvre frais
1 oeuf
15 cl de crème fraîche
sel
cumin

1. Laver les courgettes. Retirer leur pédoncule. Les couper en deux. Les évider à la petite cuiller (laisser un bon demi-centimètre d'épaisseur). Les ébouillanter 5 min dans de l'eau salée. Egoutter soigneusement.

2. Mélanger crème fraîche, chèvres, oeuf, 2 pincées de cumin.

3. Faire griller les pignons à la poêle, sans matière grasse. Les ajouter au mélange.

4. Garnir les demi-courgettes du mélange. Les placer dans un plat légèrement huilé. Faire cuire au four 20 min à 200°C. La garniture doit avoir la consistance d'un flan quand vous servez.

Un régal.

Testé et approuvé dès aujourd'hui.

A vous de jouer !

Champi Toqué
Repost 0