Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La Tanière du Champi
  • : La Tanière du Champi se veut un lieu où l'on se sent bien pour lire (surtout des BD !), discuter, jouer... Au gré des humeurs, lectures, heures de jeu, j'essaierai de vous faire découvrir tout ce qui se cache sur les étagères poussiéreuses de ce petit mo
  • Contact

Cases dans le vent

Vous n'êtes pas sans savoir que, depuis quelques mois, je rédige des biographies d'auteurs de BD pour des l'encyclopédie en ligne des Editions Larousse.

Afin de vous permettre de retrouver plus rapidement l'ensemble de mes contributions, je vais essayer de les lister ici dans l'ordre de leur parution.

Bonne lecture, et n'hésitez pas à me laisser vos avis !

Champi à tout vent

David B. - Edgar .P. JACOBS - Bob de MOOR - Benoît PEETERS - François SCHUITEN - René GOSCINNY - Astérix - Manu LARCENET - HERMANN - Robert CRUMB - Osamu TEZUKA  - Jean-Pierre GIBRAT -





Contacts

13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 14:54

Hanabi & Ikebana - BoîteComment faire d'une pierre deux coups ludiques ? Tout simplement en proposant deux règles différentes à partir d'un même matériel de jeu.

C'est ce qu'a brillamment réalisé  Antoine BAUZA avec Hanabi et Ikebana, deux petits jeux très malins, aux règles simples mais à la grande jouabilité.

 

Un petit coup d'oeil au matériel pour commencer :

 

- des petits pions colorés (30 jaunes, 15 bleus, 15 rouges, 5 verts), qui vont servir de marqueurs ou de compteurs.

 

- des cartes (10 rouges, 10 vertes, 10 jaunes, 10 bleues, 10 noires, et 5 multicolores), numérotées de 1 à 5 (3 cartes 1, 2 cartes 2, 3 et 4, et 1 carte 5 par couleur simple)

 

A ma droite, Hanabi, la version coopérative. Les joueurs, feux d'artificiers en herbe, se voient confier la mission de réaliser les plus belles compositions explosives possibles. Pour ce faire, ils font devoir réaliser les 5 suites de couleur disponibles (6 en jouant avec les multicolores) de la manière suivante :

 

- chaque joueur dispose de 4 ou 6 cartes (en fonction du nombre de joueurs) qu'il tient en éventail face aux autres : il est donc le seul à ne pas voir son jeu, mais voit les jeux de tous les autres.

 

- 8 jetons bleus sont placés dans le couvercle de la boîte de jeu et 3 jetons rouges à côté.Hanabi & Ikebana - Contenu

 

- à son tour, un joueur doit faire une des trois actions suivantes :

 

* en sortant un jeton bleu du couvercle, il peut donner une information sur le jeu d'un des autres joueurs, sur des cartes ayant soit une même valeur (ex : "Cette carte est un 3, et celle-là aussi") soit une même couleur (ex : "Cette carte est rouge, celle-là aussi").

 

* en remettant un jeton bleu dans le couvercle (très utile pour pouvoir par le suite donner de nouvelles informations !) il peut défausser une carte de sa main,et en piocher une nouvelle.

 

* il peut jouer une carte de sa main. ATTENTION, c'est là que ça se corse : la carte jouée doit impérativement pouvoir continuer une des 5 (ou 6) suites déjà entamées. En cas d'erreur, la carte jouée est défaussée, et un des jetons rouges est placé dans le couvercle. La carte jouée est alors remplacée par une carte piochée.

 

Mémoire, pertinence des informations données, intuitions, mauvaise foi...sont de mise pour compléter l'ensemble des suites !

 

La partie s'arrête quand la dernière carte de la pioche est tirée, ou quand les 3 jetons rouges sont dans la boîte.

 

On procède alors au comptage final : chaque suite (donc chaque feu d'artifice) rapporte autant de points que la valeur de la plus grande carte de la suite. Le tout étant de viser l'excellence...

 

On rit beaucoup, on triche un peu - mais coopérativement, donc c'est moins grave ! - et on joue grâce à un principe très original. Que demander de plus ?

Le mécanisme relativement simple, l'absence de texte, et le faible nombre de cartes à compter - d'autant qu'on compte à plusieurs, de fait ! - font de Hanabi un jeu pour toute la famille (à partir de 8 ans indique la règle, ce qui semble raisonnable).

 

A vous de jouer !

 

Champi de toutes les couleurs

Repost 0
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 23:52

 DESSIN COUSU

 

La  Librairie Contrebandes organise une rencontre avec Polina PETROUCHINA et Gala MARINA

 

Samedi 12 mars

A partir de 14h30

 

Mère et fille sont les deux auteurs de Le Grand Amour , magnifique album qui sera dédicacé à la machine à coudre, s'il vous plaît.

 

Le vernissage de l'exposition/vente aura lieu à 18h30.

Les œuvres seront visibles jusqu'à la fin du mois.

 

Un tout petit aperçu ci-dessous, qui ne vaudra bien sûr jamais la réalité.

 

Champimages toutes douces

 

Dessin cousu 1

Dessin cousu 3

Repost 0
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 18:36

Raging Bulles - Logo

 

Avec une peu d'avance pour une fois, je vous annonce la programmation de la prochaine édition de notre Raging Bulles mensuel.

 

Rendez-vous

 

Jeudi 31 mars 2011

A partir de 19h

A la Cave de Lilith

(Rue Paul Lendrin)

A Toulon

 

Une sélection très "outre-atlantiquienne" ce mois-ci :

 

MORRISON Grant & QUITELY Frank, All star Superman, Ed Panini Comics.

 

KING Stephen, SNYDER Scott &  ALBUQUERQUE Rafael , American vampire, Ed Panini Comics.

 

MAURY Aurélien, Le dernier cosmonaute, Ed Tanibis.

 

STARR Jason & BERTILORENZI Mick, Le frisson, Ed Delcourt.

 

 LABSOLU Jérémie, Nana Huxe T.1, Papinana, Ed Ankama.

 

CAREY Mike &  GROSS Peter, The Unwritten, Ed Panini Comics.

 

 

Venez débattre de tout cela avec nous autour d'un bon verre !

 

Champimages qui causent.

Repost 0
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 07:03

Affiche 12 mars 2011 - Le repas des fauves

 

 

Le samedi 12 mars à 20h30,

salle Jean Moulin

à Ollioules,

La Compagnie du Moulin à Paroles  

présente au profit de

l'Association humanitaire SOURIRE :

"Le Repas des Fauves",

Une pièce de Vahe KATCHA

Sept personnes, des amis, se retrouvent réunies pour un  repas d’anniversaire pendant l’Occupation, dans une ville de province. Durant la fête, un attentat a lieu et deux officiers allemands sont abattus. Le capitaine de la gestapo, SS Kaubach, fait irruption dans la pièce et exige l’exécution de vingt otages si les coupables ne sont pas trouvés. Il demande aux invités de désigner eux-mêmes deux d’entre eux comme otages.                                                       

Alors ces gens, ces « amis » vont s’affronter et copieusement s’entre-dévorer, chacun refusant de  se porter volontaire. La tension ne va cesser de monter, où des moments d’espoir vont alterner avec des moments de folie jusqu’au dénouement final...


  

Entrée 10€, dont une partie reversée au profit de l'association Sourire.

Info et résa au 06.27.20.32.97 ou sur asso.sourire@hotmail.fr (www.myspace.com/assosourire)

Repost 0
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 23:21

Affiche 12 mars 2011 - Le Trésor des Drôles de Dames

Repost 0
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 10:50

Les enfants de l'envie - CouvertureLaon, 1999. Basile, veste, cheveux et moustache noirs dans un monde en ligne fine et en blanc, erre, entre bar et atelier. Là, depuis des années, il peint jusqu'à l'asphyxie l'Amérique fantasmée qui lui colle à la mémoire.

En effet, comme bon nombre de ses amis, de ses voisins, des Normands qui habitent dans les environs, il faut partie de ces Enfants de l'envie, nés de l'union souvent passagère entre une Française en mal d'exotisme et un de ces nombreux soldats étasuniens installés dans les bases que le Grand Frère d'outre-Atlantique fit fleurir dans cette région au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale.

 

Basile, qui vit toujours chez sa mère - mais difficile de trouver un atelier aussi grand ailleurs, quand on n'a pas le sou ! - Juliette, elle aussi hantée par une obsession : celle de la musique, du piano, et surtout du grand Raoul Duboc, un autre fils du pays, musicien de génie.

 

Coincé entre le souvenir d'un père qu'il n'a jamais connu, et dont sa mère refuse de lui parler, entre ces images de New-York qu'il ne se lasse pas de faire renaître sous ses pinceaux, et ses amis qui, comme lui, semblent condamnés à vivre et revivre dans ce Laon hors du temps une histoire hors-norme, Basile cherche l'âme soeur. Mais les filles qu'il rencontre via une agence spécialisée ne semblent pas intriguées par "son côté américain". Car "s'il y a un truc qui intrigue pas les filles, c'est bien les types qui vivent encore chez leur mère..."

 

Décalé à l'école, décalé aux Beaux-Arts, décalé dans la vie, Basile est alors sollicité par la mairie pour une exposition organisée dans le cadre d'une fête de Thanksgiving un peu particulière : une occasion pour la ville de rendre hommage aux vétérans, aux habitants, à leurs souvenirs communs. Avec, en prime, un récital donné par le grand Raoul Duboc lui-même. "Ils reviennent", commence-t-on à murmurer partout à Laon. Et l'espoir pour Basile de retrouver son père aussi.

 

Etonnant récit que ces Enfants de l'envie dont les destins atypiques sont tracés avec une infinie délicatesse par Gabrielle PIQUET. A partir d'un événement peu connu - peu connu en tout cas des méridionaux de mon acabit -, à savoir la présence de soldats étasuniens sur le sol français durant près d'une vingtaine d'années après la Seconde Guerre Mondiale, elle compose un puzzle touchant et élégant où angoisses, obsessions, espoirs et rêves s'entrechoquent et se mêlent.

 

Voguant nonchalamment entre les époques, la jeune dessinatrice déroule au fil d'un trait parfois minimaliste destins individuels et histoire collective, à travers la magie et la méfiance générées par ce choc des cultures dans la France de l'après-guerre, entre les meurtris du conflit européen et les libérateurs auréolés de gloire et de l'american way of live.

 

La jalousie autant que l'envie s'invitent alors dans cette coexistence forcée, qui marque bien après le départ des troupes la vie des famille normandes.

 

En mariant Histoire et histoires, l'auteure nous livre un récit à la fois enrichissant et touchant, servi par un trait juste, atypique, qui n'hésite pas à jouer de la supersposition des corps, ou de leur simplification à l'extrême parfois, pour en faire des symboles plus que de fidèles représentations, créant ainsi un rythme graphique comme une étrange musique des lignes, qui berce les destins chancelants de ces enfants de l'envie et de leurs familles entre deux mondes.

 

Champimages du souvenir

 

Les enfants de l'envie - Extrait 1

 

Les enfants de l'envie - Extrait 2

Repost 0
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 11:34

Intermezzo 5 - CouvertureLes petites mais précises - et entêtées ! - éditions IMHO continuent de nous faire découvrir la face cachée du monde du manga.

Voici donc le cinquième opus des absconces, absurdes et poétiques aventures du personnage créé par Tori MIKI.

 

Difficile de raconter ces histoires courtes et calibrées (neuf cases carrées sur une page carrée) qui requièrent toute notre attention pour apercevoir les moindres détails graphiques auxquels l'auteur attache une grande importance, et qui font basculer chaque scène de l'incompréhension au sourire ou au rire.

 

Dans le monde foisonnant d'Intermezzo, la réalité est bien souvent trompeuse, et l'improbable s'invite à chaque coin de case : créatures tentaculaires, corps soumis à des lois physiques étranges, choc des réalités et des univers... Rien de nous est épargné dans cette quête de l'humour inattendu où le contre-pied est la seule certitude.

 

Petit extrait ci-dessous pour vous en donner un aperçu mais, comme toujours, cela ne remplacera jamais une lecture à pleine main, page à page, de ce petit bijou d'humour venu d'ailleurs - de bien plus loin que du Japon.

 

Et je vous rappelle le judicieux avertissement situé en première page : "nous vous suggérons de prendre votre temps avec chaque image et de profiter du voyage."

 

En route pour un pays sans paroles.

 

Champintermezzo

 

Intermezzo 5 - Extrait

(N'oubliez pas que l'histoire se lit dans le sens de lecture original, donc de droite à gauche...)

Repost 0
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 19:35

DSCF1167

Repost 0
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 13:27

Raging Bulles - LogoLa fin du mois approchant, voilà que se profile la nouvelle édition du Raging Bulles, qui se tiendra

 

Jeudi 24 février

A partir de 19h

 

Un nouveau lieu nous accueillera :

La Cave de Lilith

22 Bis rue Paul Lendrin

A Toulon (à deux pas de  Contrebandes)

 

 

Au programme ce mois-ci :

 

Marie POMMEPUY et Patrick PION, Cœur de Glace, Ed. Dargaud.

 

Fano LOCO, Jazz, Ed. Vertige Graphic.

 

Miguel et Maria GALLARDO, Maria et Moi, Ed. Rackam.

 

Terreur Graphique, Rorschach, Ed. 6 Pieds sous Terre.

 

Florent RUPPET & Jérôme MULOT, Le Royaume, Ed. L'Association.

 

Jérôme LERECULEY & David CHAUVEL, Wollodrin T1, Delcourt.

 

 

Une sélection toujours aussi hétéroclyte qui promet de beaux échanges !

 

A vous de lire, et de venir discuter de tout cela autour de bons verres de vin...

 

Champi dans les bulles et les ballons.

Repost 0
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 00:38

6 fév 11 - Giens 25

Repost 0