Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La Tanière du Champi
  • : La Tanière du Champi se veut un lieu où l'on se sent bien pour lire (surtout des BD !), discuter, jouer... Au gré des humeurs, lectures, heures de jeu, j'essaierai de vous faire découvrir tout ce qui se cache sur les étagères poussiéreuses de ce petit mo
  • Contact

Cases dans le vent

Vous n'êtes pas sans savoir que, depuis quelques mois, je rédige des biographies d'auteurs de BD pour des l'encyclopédie en ligne des Editions Larousse.

Afin de vous permettre de retrouver plus rapidement l'ensemble de mes contributions, je vais essayer de les lister ici dans l'ordre de leur parution.

Bonne lecture, et n'hésitez pas à me laisser vos avis !

Champi à tout vent

David B. - Edgar .P. JACOBS - Bob de MOOR - Benoît PEETERS - François SCHUITEN - René GOSCINNY - Astérix - Manu LARCENET - HERMANN - Robert CRUMB - Osamu TEZUKA  - Jean-Pierre GIBRAT -





Contacts

27 avril 2010 2 27 /04 /avril /2010 17:21

La Brigade Chimérique 4 - CouvertureEtrange sentiment... L'histoire (l'Histoire !) avance, s'étoffe, et le mystère s'épaissit...

 

Le Dr SEVERAC semble de mieux en mieux contrôler ce qui lui arrive, notamment grâce à Irène JOLIOT-CURIE. Le Nyctalope et l'Accélérateur sont à Moscou où ils espèrent trouver secours auprès de Nous Autres. Le gouvernement français envoie un agent très spécial en mission très secrète au coeur de Métropolis, pour essayer de déjouer les plans du Docteur Mabuse. La Brigade Chimérique plonge au coeur du CID pour en ramener un curieux prisonnier.

 

Et pourtant... Pourtant le pire semble à venir tant les forces en jeu voient croître leur nombre, leur puissance, leur cruauté, leur fourberie.

Le Dr SEVERAC souffre autant qu'il lutte, Nous Autres nourrit de sombres projets, Métropolis ressemble à une anti-chambre des enfers, et les horreurs tentaculaires ne sont jamais loin...

 

Quelle semble fragile, soudain, cette Brigade Chimérique si peu nombreuse face à une Europe toujours plus vaste, à une folie toujours grandissante, et à des ennemis toujours plus inattendus !

Qu'ils semblent désemparés, les Super-Héros éparpillés aux quatre coins d'un continent que leur échappe...

 

Et quel est cet étrange secret, cette obsession, qui gagne George SPAD plus sûrement qu'une fièvre et qui laisse entrevoir quelques clefs encore inaccessibles mais ô combien inquiétantes ?

 

Paris et Londres peuvent trembler, oui, car leur défenses semblent bien maigres.

Les griffes, les fleurs, les ailes et les os de l'improbable quatuor seront-ils de taille face à l'implacable marche du fer et de l'occulte ? Face à l'inexorable avancée des symboles anciens ?

Qui sait... Après tout, lui aussi voit son origine se perdre dans une certaine nuit des temps.

Nés de la boue, nés de la guerre surtout, les quatre guerriers en seront sans doute, de fait, les meilleurs adversaires...

 

Champimérique

 

La Brigade Chimérique 4 - Extrait

Repost 0
25 avril 2010 7 25 /04 /avril /2010 22:56

Paulin GAGNENon, non, vous ne rêvez pas : ce titre-là est bien celui d'un texte, et cette tête-ci est celle de son auteur, Paulin GAGNE, encore un écrivain génial, drôle, et méconnu, mort dans la misère plus que dans la célébrité.

 

L'ayant découvert grâce à l'érudite fraîcheur de Yves FREMION, pilier de Fluide Glacial, je ne peux que vous inviter à en lire des passages, en commençant par celui-ci :

 

"Allons, enfants de la carotte,
Le jour de gloire est arrivé,
Contre nous du blé qui marmotte
L’étendard sanglant est levé ;
Entendez-vous dans ces campagnes
Mugir ces moissonneurs soldats,
Ils viennent jusque dans nos bras
Egorger nos carottes compagnes !"

 

Le reste est à lire ici, alors en avant !

 

Champi en décalage...

Repost 0
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 19:55

Mon quartier en fête - 24 avril 2010

 

Afin de faire vivre le quartier autour de la Maison de la Photographie, l'association Cultures et Communication, du Café Culture, organise

 

Mon quartier en fête

Les 5 continents


Samedi 24 avril 2010

A partir de 10h

Place du Globe

 

Au programme, des animations de tous types toute la journée (musique, dessin, magie...), une tombola, et un repas participatif (chacun apporte quelque chose) le midi.

 

J'y serai à deux titres, à partir de 14h :

- avec l'Association Equinoxe, pour des ateliers BD mené par Aurélia et Alexandra

- avec l'Association Les Yeux dans les Jeux, pour jouer encore et encore, à des jeux de tous types, pour lesquels Céline et Yanne me prêteront main forte

 

Nous n'attendons plus que vous !

Repost 0
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 19:37

SOULCIE - Volcan purée

 

 

Merci Thibaut SOULCIE. Merci Télérama !

Repost 0
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 19:11

Glen BAXTER

 

 

"L'humour est la seule chose que les Anglais peuvent se permettre d'exporter sans tuer personne. Contrairement à leur cuisine !"

 

 

Glen BAXTER

Repost 0
22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 07:22

Guillaume Trouillard - 24 avril 2010Pour accompagner la sortie de l'album La saison des flèches, de Guillaume TROUILLARD et Samuel STENTO, la Librairie Contrebandes vous propose :

 

- une rencontre-dédicace avec le dessinateur

Samedi 24 avril 2010

Après-midi

 

- une exposition de ses planches jusqu'au 15 mai

 

- un vernissage de l'exposition

Samedi 24 avril 2010

A partir de 18h

 

Que demander de plus ?

 

Quel talent !

Repost 0
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 23:58

Les aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec

Repost 0
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 23:34

Le samouraï bambou - CouvertureLa première fois que Kan rencontra Sôichirô Senô, on peut dire qu'il eut la peur de sa vie.

Levé en pleine nuit pour satisfaire des besoins naturels, il se retrouva, au détour d'une ruelle, face à ce presque démon... dont les traits étaient en fait, sans nul doute, déformés par la pâleur lunaire...

 

Bien vite, toutefois, le samouraï apprivoisa le garçon, et vice-versa, au point qu'ils en devinrent presque inséparables (Kan désertant même parfois les tatamis de "l'école", et sentant une inquiétude teintée de jalousie poindre lors des absences trop prolongées de Sôichirô).

 

Mais comment ne pas être attiré, intrigué, par ce guerrier tantôt silencieux, tantôt fredonnant, qui arpente les rues du quartier sans but apparent, mais en distillant, l'air de rien, les sages enseignements de son père ?

 

Comment ne pas être fasciné par un homme capable, d'un regard, d'en mettre plusieurs en fuite ? Capable de tenir tête à un seigneur capricieux ?

 

Comment un petit garçon pourrait-il résister à cette aura qui interpelle même les plus puissants ?

 

Et surtout, quel secret se cache derrière le mystère qui flotte dans les pas du Samouraï Bambou ?

 

Jonglant avec les mythes, les poèmes et l'histoire, Issei EIFUKU semble composer pour nous une toile pointilliste : les petites touches se succèdent, se superposent, se cachent, se dévoilent, pour peu à peu dessiner bien plus que l'histoire d'un homme : celle d'un monde. Un monde à la croisée des rêves et des événements bien réels.

En présentant ce mystérieux personnage à travers les yeux d'un enfant, il ne rend que plus évident les flottements, les glissements entre les réalités et les époques.

 

Taiyou MATSUMOTO (dont je vous ai parlé il y a peu !) s'en donne à coeur joie, car le matériau scénaristique est dense et se prête parfaitement à son expressionnisme sauvage : visages déformés, corps presque découpés, les cases s'enchaînent parfois comme des collages surréalistes desquels on ne peut s'extraire, et qui font jaillir une réalité bien plus charnelle et consistante que bien des photos.

Le dessinateur sait changer chaque détail anodin en un monde inquiétant, intrigant, sait moduler son style pour dérouter, et sait surtout faire naître les silences de ses traits foisonnants.

Il se plaît également à émailler ses dessins de minuscules onomatopées que les traducteurs ont eu la bonne idée de laisser telles quelles - les accompagnant en case ou hors case de leur traduction - pour ne rien perdre du plaisir graphique de les contempler.

 

Comme une histoire du Japon, et une histoire du graphisme japonais, a lui tout seul, Le Samouraï Bambou est un voyage permanent, au coeur d'un kaléidoscope inouï duquel il est bien difficile de s'échapper. Mais il est des pièges desquels on ne veut parfois pas se défaire...

 

Champimages du bout du monde, du bout du temps.

 

Le samouraï bambou - Extrait

Repost 0
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 08:14

La délicatesseLa délicatesse... Un titre tout en élégante douceur pour un auteur qui aime parler d'amour, de sentiments, de relations entre hommes et femmes, et qui le fait souvent avec ... délicatesse, justement.

 

Après Le potentiel érotique de ma femme  , voilà donc un autre roman de David FOENKINOS.

Une nouvelle plongée dans la bien connue mais toujours renouvelée tourmente des rapports amoureux.

Nathalie rencontre François, et ...

 

Et je n'en dirais pas plus, car les chapitres, courts, nombreux, s'enchaînent rapidement et valsent entre les états d'âmes, les face à face, les coïncidences (plus ou moins ... coïncidentes !), les bruits de couloir et les révélations.

Loin du vaudeville toutefois, David FOENKINOS se poserait presque davantage en chirurgien, ou en tout cas en scrupuleux observateur, des aléas sentimentaux, prompt à remonter ou descendre les fils des vies croisées de ses différents protagonistes.

 

Le tout écrit avec multitude (si, si, je maintiens la formule !), invitant la digression, la note de bas de page, l'interpellation, la référence, la citation, sans jamais nuire à la fluidité de son histoire.

 

Quelques morceaux choisis pour vous mettre l'eau à la bouche.

Tout en douceur, je l'espère...

 

"La douleur, c'est peut-être ça : une façon permanente d'être déraciné de l'immédiat."

 

(Il faut bien avouer que tout n'est pas toujours rose dans les univers développés par l'auteur. Rien de plus que la vie, en fait...)

 

"(Il) trouva son salon bien trop petit par rapport à son envie de vivre."

 

(Savoir tout de même distiller quelques touches d'espoir...)

 

"Les histoires d'amour sont souvent amorales."

 

Et tout est dit.

 

Champittéraire.

Repost 0
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 07:47

Moi j'attends...

 

Bien plus qu'une simple histoire de fil rouge...

Repost 0