Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La Tanière du Champi
  • : La Tanière du Champi se veut un lieu où l'on se sent bien pour lire (surtout des BD !), discuter, jouer... Au gré des humeurs, lectures, heures de jeu, j'essaierai de vous faire découvrir tout ce qui se cache sur les étagères poussiéreuses de ce petit mo
  • Contact

Cases dans le vent

Vous n'êtes pas sans savoir que, depuis quelques mois, je rédige des biographies d'auteurs de BD pour des l'encyclopédie en ligne des Editions Larousse.

Afin de vous permettre de retrouver plus rapidement l'ensemble de mes contributions, je vais essayer de les lister ici dans l'ordre de leur parution.

Bonne lecture, et n'hésitez pas à me laisser vos avis !

Champi à tout vent

David B. - Edgar .P. JACOBS - Bob de MOOR - Benoît PEETERS - François SCHUITEN - René GOSCINNY - Astérix - Manu LARCENET - HERMANN - Robert CRUMB - Osamu TEZUKA  - Jean-Pierre GIBRAT -





Contacts

15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 11:07
RYBCZYNSKI 1Outre son fort potentiel au Scrabble, Zbigniew RYBCZYNSKI est le nom d'un étonnant vidéaste polonais qui a commencé à oeuvrer dans les années 70.

En attendant de trouver l'intégralité de son foisonnant Tango, voici un florilège de fragments de certaines de ses oeuvres : Kwadrat, Take Five, Nowa Ksiazka, Zupa, Media, Oji Nie Moge Sie Zatrzymaci !, Mein Fenster, Swieto, Tango (vous aurez droit aux traductions dès les premières secondes, pas d'inquiétude !).

Déroutants, inattendus, frétillants, angoissants... Ces écrans animés font appels à d'innombrables techniques et effets (replacez le tout dans le RYBCZYNSKI 2contexte pour en apprécier le caractère précurseur !) qui surprennent, et nous ouvrent les portes de ces mondes d'à-côté dont nous soupçonnons parfois l'existence, au coeur de nos vies bien réglées, sans jamais vraiment oser en franchier le seuil.

Il est plus que temps d'essayer...


Champidéo.
Repost 0
14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 20:31
16 Fév 10 - Enfants Gâtés 1
Repost 0
14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 19:24
Fèves 1La galette des rois nous l'avait annoncée, comme un rappel des beaux jours à venir malgré la morsure de l'hiver.

Brune, dure, perdue au milieu de la pâte et des fruits confits, souvenirs du temps passé, elle précédait les couronnés de saison, quand elle n'était pas remplacée par des santons.

L'heure de la revanche a sonné.
Les rois mages sont déjà loin, mais elle est restée.
Dans son habit de velour qu'elle revêt aux beaux jours.
Pudique, secrète, elle cache sa verdeur nouvelle et inhabituelle aux regards encore gourds des mangeurs de frangipane.
Pressée contre ses consoeurs, emmitouflée dans son élégant fuseau, elle montre timidement le bout de son nez sur les étals des marchés lorsque le givre se fait moins mordant et que l'hirondelle reparaît.

Au coeur de longues gousses un peu grossières, un peu rustiques, elle nécessite, après les travaux de la terre, un ultime effort pour se dévoiler : une sorte de déshabillage en règle. Sensuel ou brutal, du bout des doigts ou à pleines mains, ce moment précédant la révélation rappelle certains matins de Noël : le paquet est là, beau, connu, attirant, mais on n'est jamais tout à fait sûr d'apprécier ce qu'il contient.
Fèves 2
Le bout de l'ongle se teinte de vert clair, une forte odeur végétale envahit l'air, et le velouté aussi doux qu'hérissant laisse place, alors, à la lisse douceur de la peau brillante.
Elle s'offre enfin à notre regard, au délicat toucher de la pulpe de notre pouce, à la caresse de nos quatre sens éveillés qui invitent le cinquième au festin.
Sa silhouette presque anthropomorphe ou organique évoque un corps qui s'arrondit ou un des indispensables mais méconnus éléments de notre système digestif.

A la fois origine et fin de tout, la fève est à présent disposée à nous inonder de sa saveur douce et amère à la fois, mariage contre nature d'arômes ennemis.
Ne reste plus qu'à la détacher de son habit-prison, de son carcan-écrin où elle a crû au fil des semaines, à l'abri des regards.
Attendant la dernière seconde pour s'épanouir en formes, couleurs, odeurs, saveurs abouties.

Elégante dame, elle a la rusticité forte des âmes bien trempées, et le fondant presque sucré des demoiselles à ombrelles. A mi-chemin entre l'hiver qui n'en finit pas de ne pas finir et le printemps qui se fait désirer, entre nos racines sauvages et notre éducation sophistiquée, elle est la synthèse de nos vies millénaires.

Rendons-lui hommage et justice en lui laissant sur nos tables la place qu'elle mérite, et qu'elle n'occupera qu'avec sa légendaire discrétion, pour quelques semaines seulement.

Ensuite, malheureusement, il nous faudra attendre de longs, très longs mois.
Suffisamment pour s'impatienter et que le désir renaisse, intact.
Prêts de nouveau à la croquer.

Champi dans le pré.
Repost 0
14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 13:49
Chez Grand MèreAux antipodes de la fâcheuse habitude véhiculée par les contes traditionnels, voici une Tanière Miam qui met Grand-Mère derrière plutôt que sur les fourneaux.

Vous voici donc Chez Grand-Mère, agréable petit restaurant aixois niché sur une sympathique place a priori sans nom sise entre la rue des Tanneurs et la rue Espariat, derrière l'Eglise du St Esprit.

Une fois passée la jolie façace peinte, vous pénétrez dans une grande pièce... peinte elle aussi, avec des allures de petit village : boulangerie, école, mairie, champs de vignes... ornent les murs et nous rappellent - mais l'avions-nous oublié ?? - que nous sommes en Provence.
La couleur est donc donnée, et la carte des apéritifs fait la part belle aux Rinquinquin, Parpaillou, et autres boissons aux noms chantants et aux arômes sucrés, à déguster avec un peu de tapenade maison, non mais.

La carte est riche, regardant à la fois vers le mer (alléchante assiette de petits calmars grillés !) et la campagne (les viandes sont nombreuses et ont l'air fort goûteuses), mais ne dédaignant pas l'outre-mer, avec un "véritable hamburger" qui renvoie au vestiaire tout ce que l'on peut trouver d'équivalent dans des boîtes en carton bariolées. De petites touches originales agrémentent le tout, comme la purée pomme-pomme de terre qui surprend agréablement. La carte de visite indique "cuisine créative" à raison !

Le vin peut se prendre au verre - un Coteau d'Aix comme il faut - et les desserts, traditionnels, sont succulents (je peux en tout cas le garantir pour le tiramisu. Pour le reste, affaire à suivre !).

Le tout, comme bien souvent, pour un prix très abordable, avec en prime, si on est sage, le petit digestif qui va bien.

Pour réserver : 04 42 53 33 47
Pour s'y rendre : 11 Rue Issolette, à Aix en Provence
Pour avoir de la compagnie : call me !

Bon appétit.

Champi miam.
Repost 0
14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 13:30
Demineurs
Repost 0
13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 11:11
Boomerang - BoîteCette année encore, le Festival International du Jeu de Cannes fut une bonne cuvée.
Et tout en restant raisonnable dans mes achats - qui l'eut cru ? - j'ai déniché une ou deux perles.

Je vous ai déjà parlé de l'extension du magnifique Dixit.
Voici donc un autre jeu qui sait allier jouabilité, originalité et beauté : Boomerang, créé par Dominique EHRAHRD (qui tient aussi les pinceaux) et Michel LALET, éditié par les Editions Lui-même.

Soit un groupe de chasseurs (entre 3 et 5), quelque part dans le bush australien.

Peintures de guerre et boomerangs au vent (12 par chasseurs), ils s'embusquent dans les buissons à guetter leurs proies.

Cinq terrains de chasse (les dunes, la forêt, la prairie, les montagnes, les cours d'eau) et  six types d'animaux (les lézards, les wallabies, les tortues, les poissons, les émeus, les tatous) s'offrent à eux. Chaque carte d'animal est bordée de deux terrains de chasse différents (regardez les jolies images ci-dessous, ça sera sans doute plus parlant...)

Autour de la zone de chasse (matérialisée par un cercle de corde) sont tirées des cartes "animaux" jusqu'à ce que tous les terrains de chasse soient visibles.

Chaque chasseur choisit alors secrètement un terrain de chasse, à l'aide d'un petit jeton qu'il dispose devant lui face cachée.
Boomerang - Cartes
Ensuite, à l'attaque : chaque joueur, à tour de rôle, doit soit miser un boomerang dans la zone de chasse pour continuer à participer à la chasse, soit arrêter la chasse, et de fait placer son jeton "terrain de chasse" à l'écart, et surtout récupérer tous les boomerangs joués.
La chasse continue jusqu'à ce qu'il ne reste plus qu'un seul chasseur en lice.
Pendant ce temps, les jetons s'accumulent les uns sur les autres.

Le dernier chasseur encore en chasse dévoile alors son terrain de chasse, et récupère toutes les cartes animaux sur lesquelles ce terrain est représenté.
Ensuite, on retourne le jeton de l'avant-dernier chasseur, etc... Jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'animaux.
Si, par hasard, une fois tous les jetons retournés, certains animaux n'ont pas été chassés (ce qui arrive rarement mais qui arrive tout de même !) ils restent en place pour la chasse suivante.

Le premier chasseur regarnit l'espace de chasse en animaux, et la chasse reprend.
La partie s'arrête lorsque le dernier animal finit dans la besace de l'un ou de l'autre (ou pendu à sa ceinture, ou attaché à une branche d'arbre... à vous de choisir !!).

A la fin de la partie, seuls les joueurs ayant le plus de cartes d'un même type d'animal gagnent des points : il faut donc essayer d'avoir le plus d'émeus et/ou de wallabies ... pour espérer marquer un point par carte animal.
En cas d'égalité, tous les joueurs concernés marquent les points.

En prime, chaque lot de 6 boomerangs rapporte un point.

Comme souvent, le jeu peut paraître complexe (j'ai pourtant tout fait pour être clair ! Non mais !), mais il n'en est rien.
Rapide, intuitiif, faisant appel à du bluff et de la stratégie (pour récupérer des boomerangs, choisir les bons terrains de chasse...), et offrant de magnifiques illustrations, Boomerang à tout pour ravir.
Seul petit bémol peut-être : l'apparente fragilité des boomerangs, justement.
A manier avec précaution.

En place, chasseurs : à vos peintures multicolores et vos chants issus du Temps du Rêves.
L'heure de la traque a sonné...

Champi ludi
Repost 0
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 10:17
7 Fév 10 - Cinéma Caméra 2
Repost 0
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 08:08
logo---souleu.jpg

5ème édition des rencontres souleù

foire artisanale, biologique, équitable et solidaire

à La Farlède (83)

samedi 17 et dimanche 18 avril 2010

 

130 exposants – 15 000 visiteurs attendus.


Pour la cinquième année consécutive, cette grande foire réunit des petits producteurs biologiques, des artisans-créateurs, de nombreux acteurs du commerce équitable, de la Solidarité locale comme internationale, de la défense des droits de l’Homme ou de l’environnement. Elle se veut avant tout une journée festive et citoyenne où chacun pourra s’informer et échanger. De nombreuses animations culturelles, pédagogiques, ludiques ou musicales sont prévues. Une buvette bio-équitable sera comme chaque année mise en place. Des stands de restauration proposeront des repas bios et/ou équitables.

 

Contact : Julien Guimard

Tel : 06 88 62 24 88

Julien.guimard@souleu.org

www.souleu.org

Souleu 2010
Repost 0
9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 16:54
Petites Coutures - DoudouEn voilà une idée qu'elle est bonne : un site internet baptisé Les-Petites-Coutures, une sorte de paradis pour les gens qui veulent commander des petites choses sympa pour la maison, mais surtout pour agrémenter un bébé qu'on pourrait avoir chez soi.

Le principe : Emilie, pour ne pas la nommer, est une pro des aiguilles et des ciseaux. Mais ne sachant que choisir entre la chirurgie et l'acupuncture, elle a décidé de faire un peu des deux grâce à la couture.
Aucun tissu ne lui résiste, et son imagination débordante fait naitre sous ses doigts magiques (je ne vois pas d'autre mot... et que ceux qui ne me croient pas essaient de manipuler une machine à coudre, et on en reparle !) des objets non seulement fonctionnels (admirez le "bébé n'a qu'à bien se tenir" un peu plus bas ) mais très jolis, et pour la plupart tout doux...

Plutôt que de vous faire la liste de ce que vous pouvez trouver dans cette caverne d'Ali Baba Petites Coutures - Echarpe bébéde haute couture, s'il vous plaît, je vous invite donc à aller visiter cet antre du tissu qui fait dormir tellement son contact est une caresse, et de l'objet inattendu mais indispensable, comme le porte-tarte qu'on se demande comment on avait pu vivre sans jusqu'à présent, sincèrement.

Une question me taraude : peut-on avoir un doudou taille adulte ?
Mmm.... Un gros lapin tout doux...

Mes paupières sont lourdes...

Longue vie aux Petites-Coutures en tout cas, en espérant qu'un jour leur gamme s'étoffe (ah ah!) de produits pour les plus grands (comment ça j'insiste !).

Champi doudou
Repost 0
9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 16:47
La Grande Lessive 2010

Initiée par la plasticienne Joëlle GONTHIER, la Grande Lessive aura cette année lieu le jeudi 25 mars 2010.

A Toulon, cette installation artistique éphémère se déroulera devant la librairie Contrebandes 67 rue Alézard / 37 rue Paul Lendrin à partir de 13h.


Toute personne est invitée à accrocher sur des fils à linges tendus une réalisation plastique à deux dimensions de format A4 (dessins, peintures, collages, photomontages, photographies, poésie visuelle et/ou écrite etc…) à l’aide de pinces à linge, et à venir la décrocher en fin de journée.

Cette installation artistique est ouverte à tous : enfants, adultes, écoles, centres de formations, associations, curieux de tout bord…

Avec la participation des associations « Les boutons s’éclatent » et « Energie Slam ».

Renseignements :

Association Ecrit Plume :
06 10 40 25 61
combe.sylvie@wanadoo.fr

Librairie Contrebandes :
04 94 89 66 39
librairie@contrebandes.net
www.contrebandes.net
Repost 0