Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La Tanière du Champi
  • : La Tanière du Champi se veut un lieu où l'on se sent bien pour lire (surtout des BD !), discuter, jouer... Au gré des humeurs, lectures, heures de jeu, j'essaierai de vous faire découvrir tout ce qui se cache sur les étagères poussiéreuses de ce petit mo
  • Contact

Cases dans le vent

Vous n'êtes pas sans savoir que, depuis quelques mois, je rédige des biographies d'auteurs de BD pour des l'encyclopédie en ligne des Editions Larousse.

Afin de vous permettre de retrouver plus rapidement l'ensemble de mes contributions, je vais essayer de les lister ici dans l'ordre de leur parution.

Bonne lecture, et n'hésitez pas à me laisser vos avis !

Champi à tout vent

David B. - Edgar .P. JACOBS - Bob de MOOR - Benoît PEETERS - François SCHUITEN - René GOSCINNY - Astérix - Manu LARCENET - HERMANN - Robert CRUMB - Osamu TEZUKA  - Jean-Pierre GIBRAT -





Contacts

23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 22:51
28 Fév 10 - Pierre 13
Repost 0
23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 07:48
Shutter Island
Repost 0
21 mars 2010 7 21 /03 /mars /2010 20:34
Martha Jane Cannary T1 - CouvertureDerrière ce nom d'oiseau se cache, comme certains d'entre vous le savent sans doute, l'une des légendes de l'Ouest, du Far "Ouest", même, immortalisée par GOSCINNY et MORRIS, en leur temps, par une rousse farouche au franc parler qui, chique en bouche, tenait tête à Lucky Luke.
Elévée dans une monde dur et boueux (tout un paradoxe !), Martha Jane Cannary pouvait être difficilement tendre et immaculée.
D'où son caractère de cochon, sans aucun doute indispensable à sa survie, et à l'affirmation de sa condition de femme libérée, plus attirée par les cavalcades que par la dentelle.

Vous l'avez donc sans aucun doute reconnue : la mythique Calamity Jane, qui vit le jour dans le Missouri en 1852, et s'éteignit un demi-siècle plus tard à Deadwood, ça ne s'invente pas.

Christian PERRISSIN a décidé de coller au plus près de la réalité historique, comme il l'indique lui-même en préambule. S'appuyant sur quelques textes de référence, notamment la riche correspondance que Jane entretint avec sa fille, il a ensuite essayé de combler avec vraisemblance les nombreux trous émaillant la biographie de la dame.

Matthieu BLANCHIN, de son côté, semble avoir trempé ses pinceaux dans la terre trop sèche ou trop humide des vastes plaines du Middle West et des pistes rocailleuses des ... Montagnes Rocheuses. Son trait tremblant, très "jeté" comme dirait l'autre, colle à merveille à l'agitation permanente de son héroïne, et au mouvement qui animait les aventuriers ayant laissé derrière eux la tranquille mais surpeuplée côte orientale pour le potentiel Eldorado occidental, quelque part au coeur des terres amérindiennes.

Sans forcément chercher à redonner à Calamity Jane des lettres noblesses ou un peu plus de vraisemblance - le personnage ayant passé une bonne partie de sa vie à en travestir le souvenir - les deux auteurs nous livrent à la fois le portrait d'une époque et de lieux qui sont encore bien souvent entachés de clichés, et celui d'une femme plongée au coeur d'une société qui ne laissait pas grand place à ses consoeurs.
Face à un univers hostile et fréquemment machiste, Martha Jane Cannary, forte tête et tête brûlée, peut faire figure d'avant-gardiste, de révolutionnaire, ou d'hystérique, suivant le point de vue.
Une femme dans tous les cas atypique, dont on se plaît à suivre les aventures, quelles soient romancées ou pas, au fil de chapitres suivant le cours l'Histoire.

La route vers Deadwood est encore longue, et on l'imagine semée des mille embûches que Jane aura elle-même essaimées sur son chemin afin de donner à sa vie le goût de l'aventure.

Ainsi naissent les légendes.

Champimages en lavis.

Martha Jane Cannary T1 - Extrait
Repost 0
19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 07:01
11 Mars 10 - Giens - Reflet de bois
Repost 0
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 08:53
Sanary Bédé fév-avril 2010Mieux vaut tard que jamais, pour ne pas changer...

La Médiathèque de Sanary organise une session hiver-printemps autour de la Bande Dessinée :

- Ateliers
animés par Julien de l'Association Equinoxe (tous les samedis, de 10h à 12h, du 27 février au 3 avril).

- Expositions (Qu'est-ce que la BD ? Qu'est-ce que le manga ? Planches originales diverses. Planches originales tirées de la nouvelle BD de Julien PARRA : Trois Instincts).

- Dédicace de Julien autour de Trois Instincts, justement, le samedi 3 avril à 15h.

- Conférence sur l'histoire de la BD animée par mes soins, le samedi 20 mars à 15h30.

Profitez-en, c'est tout près et il y a vraiment beaucoup à faire !

Champi en cases.
Repost 0
17 mars 2010 3 17 /03 /mars /2010 10:18
La France vue du sol - CouvertureToute ressemblance avec un titre déjà vu n'est bien sûr que fortuite.

Soit trois auteurs irriguant régulièrement les pages de Fluide Glacial : Pascal FIORETTO, assigné aux chroniques "pipoles" qu'il brosse avec un certain sens de l'auto-dérision, Vincent HAUDIQUET qui promène son crâne luisant et ses aphorismes à grands coups de boomerang - qui s'appelle "revient", forcément ! - et Bruno LEANDRI, architecte de la Grande Encyclopédie du Dérisoire, indispensable outil à tout esprit curieux et/ou dérangé.

Nos trois reporters sont donc partis à la découverte des quatre coins de l'hexagone, outre-mer compris.
A raison de deux pages par département, ils en ont compilé histoire, économie, climat, spécialités culinaires, curiosités locales... à la manière du Guide du Routard.
L'humour fin ou potache (sans vouloir être péjoratif !) est bien sûr au rendez-vous, entre les cartes complétées avec inspiration, les photographies légendées avec un décalage certain, et les trouvailles historico-géographico-socio-traditionnelles qui semblent parfois tellement fausses qu'elles ne peuvent qu'être vraies (je ne sais pas si je suis très clair, là !).

Le sourire est presque toujours au rendez-vous, mais se change rarement en éclats. Dommage. Les idées sont bonnes, parfois un peu trop exploitées ou un peu trop faciles, mais l'exercice est plutôt difficile.
Tirons notre chapeau à leur inusable comique de répétition qui fait de la Dent du Diable, repère du célèbre Mandrin, l'un des fleurons de nos paysages, toutes régions confondues.

Aucun département n'est épargné, mais derrière la causticité flotte toujours un petit parfum d'attachement, et les véritables informations qui émaillent chaque article (si ! si !) nous rappellent combien la France est vaste - surtout vue du sol ... - et que bon nombre de départements nous sont encore peu familiers.
L'envie d'aller arpenter ces terres redécouvertes sac au dos, guide en main et sourire aux lèvres, se fait alors jour. Les spécialités "françoises" nous attendent, à commencer par l'humour, qui est sans doute et tout à la fois le meilleur apéritif, plat de résistance et digestif, que l'on peut y trouver. Ce qui n'est pas rien.

Champi vu du livre.

(Et pour les amateurs de voyages en décalages, je vous rappelle que le San Sombrèro ou les Lieux imaginaires vous attendent...)
Repost 0
17 mars 2010 3 17 /03 /mars /2010 10:15

Je me suis longtemps demandé quelle illustration pouvait le mieux convenir à cet article qui n'en est pas vraiment un.
Avant de finalement décider que ce n'était peut-être pas la peine, finalement, d'en rajouter.
Ce qui explique aussi que je ne serai pas long.

Nous voilà donc au 1000ième article.
Comme le temps passe !
Plus de trois ans à voyager côte à côte, sans trop vous lasser j'espère.
Je vous propose de resigner pour 1000 autres articles, en essayant de ne jamais perdre de vue la diversité à laquelle j'aspire.

Donc bonne continuation au pays des mots et des images en ma compagnie.
Votre attention curieuse me fait chaud au coeur.

Champi

Repost 0
16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 17:50
Nos amis de la Librairie Contrebandes choisissent avec toujours autant de talent leurs passagers.Contrebandes.jpg

Ce mois-ci, ils accueillent Johan TROIANOWSKI, qu'on ne présente plus - mais allez faire un tour sur son blog quand même pour constater qu'il ne cesse d'avancer, changer, se renouveler, sans céder à la facilité ou la routine. J'adore !! - et qui viendra pour présenter le nouveau tome de son petit livre carré Rouge (2, donc), aux éditions Makaka.

Ca se passera le samedi 20 mars 2010 après-midi,
avec en prime, vers 17h, un Concert de Dessin offert par Johan et Benoît, de LutOpia.

Avec un dessin toujours en liberté, Johan brosse le portrait atypique d'une petite fille dont il a le secret : chevelure fauve, pull à rayures, Rouge erre dans un monde étrange, changeant, sur lequel le lecteur lui-même peut intervenir.
Rouge.jpgElle glisse d'une rencontre à l'autre, d'un épouvantail aux enfants perdus, de grand méchant loup au magicien bleu, autant de figures qui ne flottent jamais bien loin dans notre inconscient collectif et nos dérives personnelles.
Elle sait aussi passer d'un mo(n)de graphique à un autre, d'une couleur nettre à une ligne floue, d'un trait léger à d'inquiétants cernes...

A l'image du talent de son créateur, Rouge a la polymorphie gracieuse et un peu magique de ces filles-fées qui n'existent que dans les contes.
Du moins le croit-on...

Champimages de toutes les couleurs...



Rouge 2

Repost 0
16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 17:44
MATISSE - Fleurs



"Il y a des fleurs partout pour qui veut bien les voir."


Henri MATISSE
Repost 0
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 11:07
RYBCZYNSKI 1Outre son fort potentiel au Scrabble, Zbigniew RYBCZYNSKI est le nom d'un étonnant vidéaste polonais qui a commencé à oeuvrer dans les années 70.

En attendant de trouver l'intégralité de son foisonnant Tango, voici un florilège de fragments de certaines de ses oeuvres : Kwadrat, Take Five, Nowa Ksiazka, Zupa, Media, Oji Nie Moge Sie Zatrzymaci !, Mein Fenster, Swieto, Tango (vous aurez droit aux traductions dès les premières secondes, pas d'inquiétude !).

Déroutants, inattendus, frétillants, angoissants... Ces écrans animés font appels à d'innombrables techniques et effets (replacez le tout dans le RYBCZYNSKI 2contexte pour en apprécier le caractère précurseur !) qui surprennent, et nous ouvrent les portes de ces mondes d'à-côté dont nous soupçonnons parfois l'existence, au coeur de nos vies bien réglées, sans jamais vraiment oser en franchier le seuil.

Il est plus que temps d'essayer...


Champidéo.
Repost 0