Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La Tanière du Champi
  • : La Tanière du Champi se veut un lieu où l'on se sent bien pour lire (surtout des BD !), discuter, jouer... Au gré des humeurs, lectures, heures de jeu, j'essaierai de vous faire découvrir tout ce qui se cache sur les étagères poussiéreuses de ce petit mo
  • Contact

Cases dans le vent

Vous n'êtes pas sans savoir que, depuis quelques mois, je rédige des biographies d'auteurs de BD pour des l'encyclopédie en ligne des Editions Larousse.

Afin de vous permettre de retrouver plus rapidement l'ensemble de mes contributions, je vais essayer de les lister ici dans l'ordre de leur parution.

Bonne lecture, et n'hésitez pas à me laisser vos avis !

Champi à tout vent

David B. - Edgar .P. JACOBS - Bob de MOOR - Benoît PEETERS - François SCHUITEN - René GOSCINNY - Astérix - Manu LARCENET - HERMANN - Robert CRUMB - Osamu TEZUKA  - Jean-Pierre GIBRAT -





Contacts

16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 16:57

13 août 12 - Avignon 1

Repost 0
11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 17:50

DSCF4302

Repost 0
9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 23:26

DSCF1690

Repost 0
29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 09:23

DSCF2461

Repost 0
28 août 2012 2 28 /08 /août /2012 09:45

DSCF1845

Repost 0
13 août 2012 1 13 /08 /août /2012 06:32

DSCF2140

Repost 0
12 août 2012 7 12 /08 /août /2012 01:03

DSCF2010

Repost 0
10 août 2012 5 10 /08 /août /2012 09:59

DSCF1593

Repost 0
7 juillet 2012 6 07 /07 /juillet /2012 19:09

Photomontages improbablesTout le monde ou presque connaît, dans notre beau sud de la France, l'histoire de la sardine réputée pour avoir bouché le port de Marseille.

N'y cherchez pas une explication rationnelle du genre "les Marseillais n'ont pas le sens de la demi-mesure" ou "en fait, il s'agissait d'un bateau nommé La Sardine". Considérez simplement que l'événement remonte à une époque pas si lointaine mais pourtant déjà presque oubliée où la nature savait se montrer généreuse à l'encontre de l'homme qui la respectait.

 

Cette époque généreuse, plantureuse même, faste et insouciante, c'est le début du XX°s. Le monde est alors encore tout euphorique des conséquences de différentes révolutions industrielles et de la mondialisation galopante (qui s'appelle alors plutôt, il faut bien l'avouer, colonisation) : l'homme est grand, beau et fort, et il peut tout, surtout l'improbable.

Ce surhomme évolue dans un environnement résolument surdimensionné qu'il sait toutefois maîtriser (même si l'un des deux protagonistes de la scène reproduite en couverture peut nous laisser en douter).

 

Animaux trop gros ? Qu'à cela ne tienne !

Plantes immenses ? On en fera de la soupe pour tous !

Glorieuse époque où l'on ne se démontait pas pour si peu. On s'en vantait, même ! C'est d'ailleurs dans ce but spécifique que se développèrent les "tall-tale postcards", aux Etats-Unis, entre 1908 et 1913. Très vite, alors que le tourisme se développe - modestement - le commerce des images-souvenirs à expédier prend son essor, et chaque région, puis chaque ville, puis chaque patelin, puis chaque trou finit par vouloir son bout de photo plus ou moins véridique, plus ou moins en couleurs, pourvu qu'il soit atypique et attractif, une parfaite publicité.

 

Quelques artistes se firent remarquer et finirent par exceller dans le genre : William H. MARTIN ou Alfred Stanley JOHNSON, dont la virtuosité technique (pour l'époque, les effets sont souvent bluffants) n'eut d'égale que l'imagination, voire la poésie.

 

Grâce à Alain WEILL et son Photomontages improbables, partez à la découverte de quelques dizaines de ces "cartes postales énhaurmes" qui ont survécu au passage du temps et qui, si elles ont pris quelques rides tout de même, sont les précieux témoins d'un temps révolu où l'on jouait à avoir les plus gros que le ventre et où on l'assumait pleinement.

 

L'auteur remarque avec regret que les Surréalistes, pourtant férus de photomontages, ne s'emparèrent pas vraiment de cette mode.

Remercions donc Plonk et Replonk, nos modernes et helvètes surréalistes, pour s'en être chargés à leur place, quelques quatre-vingts ans après. Preuve qu'il n'est jamais trop tard pour exagérer !

 

Champimages hors normes.

 

(On peut trouver cet ouvrage improbable à Contrebandes, la librairie de toutes les improbabilités !)

 

Photomontages improbables - Extrait sardine

 

Photomontages improbables - Extrait citrouille

Repost 0
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 15:27

280620121941.jpg

Repost 0