Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La Tanière du Champi
  • : La Tanière du Champi se veut un lieu où l'on se sent bien pour lire (surtout des BD !), discuter, jouer... Au gré des humeurs, lectures, heures de jeu, j'essaierai de vous faire découvrir tout ce qui se cache sur les étagères poussiéreuses de ce petit mo
  • Contact

Cases dans le vent

Vous n'êtes pas sans savoir que, depuis quelques mois, je rédige des biographies d'auteurs de BD pour des l'encyclopédie en ligne des Editions Larousse.

Afin de vous permettre de retrouver plus rapidement l'ensemble de mes contributions, je vais essayer de les lister ici dans l'ordre de leur parution.

Bonne lecture, et n'hésitez pas à me laisser vos avis !

Champi à tout vent

David B. - Edgar .P. JACOBS - Bob de MOOR - Benoît PEETERS - François SCHUITEN - René GOSCINNY - Astérix - Manu LARCENET - HERMANN - Robert CRUMB - Osamu TEZUKA  - Jean-Pierre GIBRAT -





Contacts

27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 16:27

en Silence - Couverture

La Corse (sans doute), en été. Villages haut perchés, routes tortueuses, forêts majestueuses, et au fond de la vallée, une eau vive, une eau forte, une eau libre.

Temps et cadre parfaits pour une journée de canyoning.

 

Dernière tentative de réconciliation pour Luis et Juliette. Enfin, pour Juliette, surtout. Car Luis, qui "n'en a rien à faire du temps", ne se rend pas compte qu'il commence à perdre Juliette. Trop de temps à l'attendre, à attendre des mots et des moments qui ne viennent toujours pas. "Ce n'est pas dans nos projets."

 

Pas sûr que leurs compagnons de voyage puissent les aider à se retrouver : Yann, le guide, six mois moniteur de ski, six mois moniteur de canyoning, conjugue liberté et construction de couple. "Je garde le cap." Quant à Erika, Gilles et leurs deux fillettes, ils semblent former une famille idéale. "On l'a senti tout de suite. Y avait pas à hésiter."

 

Tout semble donc déjà joué pour Luis et Juliette... Et le lecteur pourrait se demander ce qu'il est venu faire dans ce parcours initiatique aquatique cousu de fil blanc.

 

Et alors, soudain, surgit le dessin... Ou plutôt la couleur. Le mouvement. Si l'on en croit son blog, Audrey SPIRY fait des films d'animation. Sans aucun doute. Tout est fluide, déformé, vivant... Les corps, et surtout la nature. Les éléments.

Soleil, vent, eau bien sûr. Surtout. Eau vivante, vibrante, courante, stagnante, rassurante, inquiétant, dévorante, enveloppante.

L'eau sous toutes ses formes, ses forces, ses couleurs, ses visages. Qui englue, qui nettoie, qui étouffe, qui sauve.

Face au courant contre lequel on ne peut rien, les corps se soumettent, se tordent, se déforment, se glissent, s'écrasent, mais finissent toujours par s'en sortir.

 

L'auteur, outre quelques clins d'oeil costumiers (Superman, Indiana Jones) se permet de soumettre ses personnages aux plus extrêmes déformations graphiques, à l'ombre parfois de BACON ou de PICASSO. Qu'importe le réalisme pourvu que les émotions soient.

Explosives, éclatantes, multicolores, décharnées.

La vaste palette chromatique fait écho au chaos qui habite Juliette.

 

De plus profond de la terre jusqu'à la petite lueur qui va croissant.

Attendue mais brillante renaissance.

 

"J'étais au bout du monde, et toi, de l'autre côté."

 

Brillant.

Des images au service du récit, de la force des éléments, du mouvement.

Tantôt gelée, poisseuse ou tendre, l'eau nous accompagne au fil des pages et nous effraie autant qu'elle nous rassure.

En s'affranchissant des canons classiques, Audrey SPIRY a su toucher au coeur de l'expressivité graphique.

Forte plongée dans les sensations par l'image.

A vous de vous y engouffrer.

 

Champimages qui vibrent.

 

en Silence - Extrait 1

 

En Silence - Extrait 2


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mo 31/12/2012 13:14


Alors sur ce point, je suis complètement d'accord. Il y a une légère discordance au moment du dénouement, la narration est trop détachée j'ai trouvé. Bref... mais c'est un bon album. Je pensais
être écoeurée par ces couleurs un peu grasses à première vue mais cela fonctionne très bien

Champi 31/12/2012 16:45



Vivment un deuxième album de l'auteure, si elle retente l'aventure... Mais j'ai l'impression qu'elle est surtout tentée par l'animation.



Mo 30/12/2012 19:08


Et bien pour moi, c'est la jeune femme. Omniprésente elle aussi, c'est elle qui subit la plus grosse métamorphose durant ce récit. C'est pour cela que je la place dans le role du personnage
principal, elle est au centre... à l'instar de la couverture ^^

Champi 31/12/2012 13:04



Bon, allez, 60% la jeune femme, 40% l'eau ;)


Et le propos de l'auteur est parfois un peu trop appuyé, quand même...



Mo 29/12/2012 20:20


Oui, j'en avais parlé mais je ne me rappelle pas m'être arretée suffisamment sur cette impression de mouvement qui se dégage des illustrations. L'eau est plus qu'un élément omniprésent du décor,
c'est un personnage à part entière

Champi 30/12/2012 11:59



Je dirais même que c'est le personnage principal, en fait...



Mo 29/12/2012 11:51


Magique ce voyage graphique... magique ;)

Champi 29/12/2012 19:22



Il me semble que tu l'avais chroniqué toi aussi, d'ailleurs, non ?


 


Cette BD est vraiment une excellente surprise !