Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La Tanière du Champi
  • : La Tanière du Champi se veut un lieu où l'on se sent bien pour lire (surtout des BD !), discuter, jouer... Au gré des humeurs, lectures, heures de jeu, j'essaierai de vous faire découvrir tout ce qui se cache sur les étagères poussiéreuses de ce petit mo
  • Contact

Cases dans le vent

Vous n'êtes pas sans savoir que, depuis quelques mois, je rédige des biographies d'auteurs de BD pour des l'encyclopédie en ligne des Editions Larousse.

Afin de vous permettre de retrouver plus rapidement l'ensemble de mes contributions, je vais essayer de les lister ici dans l'ordre de leur parution.

Bonne lecture, et n'hésitez pas à me laisser vos avis !

Champi à tout vent

David B. - Edgar .P. JACOBS - Bob de MOOR - Benoît PEETERS - François SCHUITEN - René GOSCINNY - Astérix - Manu LARCENET - HERMANN - Robert CRUMB - Osamu TEZUKA  - Jean-Pierre GIBRAT -





Contacts

13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 11:11
Boomerang - BoîteCette année encore, le Festival International du Jeu de Cannes fut une bonne cuvée.
Et tout en restant raisonnable dans mes achats - qui l'eut cru ? - j'ai déniché une ou deux perles.

Je vous ai déjà parlé de l'extension du magnifique Dixit.
Voici donc un autre jeu qui sait allier jouabilité, originalité et beauté : Boomerang, créé par Dominique EHRAHRD (qui tient aussi les pinceaux) et Michel LALET, éditié par les Editions Lui-même.

Soit un groupe de chasseurs (entre 3 et 5), quelque part dans le bush australien.

Peintures de guerre et boomerangs au vent (12 par chasseurs), ils s'embusquent dans les buissons à guetter leurs proies.

Cinq terrains de chasse (les dunes, la forêt, la prairie, les montagnes, les cours d'eau) et  six types d'animaux (les lézards, les wallabies, les tortues, les poissons, les émeus, les tatous) s'offrent à eux. Chaque carte d'animal est bordée de deux terrains de chasse différents (regardez les jolies images ci-dessous, ça sera sans doute plus parlant...)

Autour de la zone de chasse (matérialisée par un cercle de corde) sont tirées des cartes "animaux" jusqu'à ce que tous les terrains de chasse soient visibles.

Chaque chasseur choisit alors secrètement un terrain de chasse, à l'aide d'un petit jeton qu'il dispose devant lui face cachée.
Boomerang - Cartes
Ensuite, à l'attaque : chaque joueur, à tour de rôle, doit soit miser un boomerang dans la zone de chasse pour continuer à participer à la chasse, soit arrêter la chasse, et de fait placer son jeton "terrain de chasse" à l'écart, et surtout récupérer tous les boomerangs joués.
La chasse continue jusqu'à ce qu'il ne reste plus qu'un seul chasseur en lice.
Pendant ce temps, les jetons s'accumulent les uns sur les autres.

Le dernier chasseur encore en chasse dévoile alors son terrain de chasse, et récupère toutes les cartes animaux sur lesquelles ce terrain est représenté.
Ensuite, on retourne le jeton de l'avant-dernier chasseur, etc... Jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'animaux.
Si, par hasard, une fois tous les jetons retournés, certains animaux n'ont pas été chassés (ce qui arrive rarement mais qui arrive tout de même !) ils restent en place pour la chasse suivante.

Le premier chasseur regarnit l'espace de chasse en animaux, et la chasse reprend.
La partie s'arrête lorsque le dernier animal finit dans la besace de l'un ou de l'autre (ou pendu à sa ceinture, ou attaché à une branche d'arbre... à vous de choisir !!).

A la fin de la partie, seuls les joueurs ayant le plus de cartes d'un même type d'animal gagnent des points : il faut donc essayer d'avoir le plus d'émeus et/ou de wallabies ... pour espérer marquer un point par carte animal.
En cas d'égalité, tous les joueurs concernés marquent les points.

En prime, chaque lot de 6 boomerangs rapporte un point.

Comme souvent, le jeu peut paraître complexe (j'ai pourtant tout fait pour être clair ! Non mais !), mais il n'en est rien.
Rapide, intuitiif, faisant appel à du bluff et de la stratégie (pour récupérer des boomerangs, choisir les bons terrains de chasse...), et offrant de magnifiques illustrations, Boomerang à tout pour ravir.
Seul petit bémol peut-être : l'apparente fragilité des boomerangs, justement.
A manier avec précaution.

En place, chasseurs : à vos peintures multicolores et vos chants issus du Temps du Rêves.
L'heure de la traque a sonné...

Champi ludi

Partager cet article

Repost 0

commentaires