Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La Tanière du Champi
  • : La Tanière du Champi se veut un lieu où l'on se sent bien pour lire (surtout des BD !), discuter, jouer... Au gré des humeurs, lectures, heures de jeu, j'essaierai de vous faire découvrir tout ce qui se cache sur les étagères poussiéreuses de ce petit mo
  • Contact

Cases dans le vent

Vous n'êtes pas sans savoir que, depuis quelques mois, je rédige des biographies d'auteurs de BD pour des l'encyclopédie en ligne des Editions Larousse.

Afin de vous permettre de retrouver plus rapidement l'ensemble de mes contributions, je vais essayer de les lister ici dans l'ordre de leur parution.

Bonne lecture, et n'hésitez pas à me laisser vos avis !

Champi à tout vent

David B. - Edgar .P. JACOBS - Bob de MOOR - Benoît PEETERS - François SCHUITEN - René GOSCINNY - Astérix - Manu LARCENET - HERMANN - Robert CRUMB - Osamu TEZUKA  - Jean-Pierre GIBRAT -





Contacts

25 juillet 2017 2 25 /07 /juillet /2017 18:34

Si d'aventure vos pas vous conduisent un jour à Villefranche de Rouergue - sans doute pas par hasard ! - cherchez, au bord de l'eau, l'atelier Hors Cadre impressions : un grand espace qui sent bon l'encre fraîche et les idées bouillonnantes, qui expose aussi bien ses images que ses rouages, toute la chaîne de réalisation d'une sérigraphie ou de gravures plus traditionnelles.

C'est beau, c'est grand, c'est intéressant, et l'accueil y est aussi chaud que bon.

De quoi donner envie de mettre un peu les mains dans le cambouis !

 

Hors Cadre impressions
Hors Cadre impressions
Repost 0
22 mars 2017 3 22 /03 /mars /2017 21:40

Si l'envie vous prend de traverser les océans (en tout cas l'Atlantique) alors que vous avez moins d'une heure devant vous, je vous conseille d'éviter d'essayer d'inventer la téléportation (tout le monde sait que ça finit très mal !) et vous invite plutôt à marcher non loin de l'Opéra et du Lycée hôtelier, à Toulon.

Entre la rue Bon Pasteur et la place Dame Sibille se niche un minuscule restaurant qui doit totaliser 15 couverts lorsque le beau temps lui permet d'étirer sa terrasse : Valparaiso !

Musique, images, odeurs et accent chantant vous plongent dès l'ouverture de la porte dans cet "ailleurs meilleur et plus loin" qui fleure bon les épices et le bout du monde.

Carte simple et sobre mettant à l'honneur les empanadas (chaussons) au poulet, au boeuf ou aux crevettes et quelques succulentes spécialités chiliennes (car c'est bien cette partie du monde qu'il s'agit).

Pour arroser le tout, de la bière ou du vin locaux vous attendent en embuscade, mais surtout le très andin pisco sour qui vous fera tourner la tête aussi sûrement qu'une ascension trop rapide de la Cordillère.

En prime, le sourire de la mère et de la fille qui vous accueillent et vous régalent. Le voyage est parfait, l'addition pas trop salée, mais gare aux épices tapies dans certains accompagnements : nos petits palais français n'y sont pas forcément habitués !

Les empanadas peuvent être emporter, histoire de rapporter un petit souvenir du séjour.

Buen provecho !

Repost 0
25 octobre 2016 2 25 /10 /octobre /2016 21:13

Ne vous fiez pas à son oeil de biche : c'est du pied que l'ongulé vous accueille ! Pas pour vous défourailler l'intestin mais pour vous secouer la caboche : des livres, des objets, des images et bien plus encore vous attendent au Pied de Biche !

Mais attention : pas des livres à colorier (encore que, mais pas pour les enfants... ou alors les grands !), pas des objets fabriqués à la chaîne (ou alors de celles dont on fait les bastons) et pas des images bien pensantes et bien encadrées !

En ... beaucoup d'années de virées parisiennes, je n'avais jamais mis les pieds rue de Charonne, et bien mal m'en a pris !

L'erreur est aujourd'hui réparée, à vous d'en faire autant si vos pas et votre curiosité ne vous ont pas déjà conduits là-bas ! Livres décalés et objets populaires tout droit venus du Mexique (sans parler de tout le reste) s'offriront à vos yeux ébahis !

En prime, à peine plus loin dans le même rue se trouve la Galerie Arts Factory, qui a le bon goût de proposer ces jours-ci une exposition de Pierre LA POLICE.

Que ça en fait des belles choses en si peu de mètres !

 

Champimages capitales

Repost 0
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 18:48

Les P'tits ChefsIl est tant de me mettre à table. Je vais tout vous avouer. Tout.

J'ai honte. Oui, j'ai honte.

C'est à deux pas, pas loin du tout, c'est ouvert depuis plus d'un an, et pourtant je n'y avais encore jamais mis les pieds.

Comment ça mes excuses ne pèsent pas lourd ? Comment ça le fait qu'il y ait plein d'autres restaurants autour n'est pas une excuse ? Comment ça Les P'tits Chefs ne sont pas cachés entre une sandwicherie et un collège mais sont bien visibles ?

 

En tout cas une chose est sûre : ils me reverront très bientôt. Je n'attendrai pas aussi longtemps pour y retourner.

Car, comme ils l'annoncent, leur cuisine est véritablement "raffinée".


Certes, je n'ai goûté que le menu "Surprise", à 19 euros.

Mais quelle surprise !

Une mousse à la courge plus légère que le vent, une aumônière de légumes et gambas à la bisque, une belle pièce de boeuf en sauce avec une poêlée de pommes de terre à l'huile de truffe, et un fondant au chocolat plus fondant que lui tu meurs.

 

Des surprises comme ça, j'en redemande : c'est Noël tous les jours !

 

Je n'ai pas mémorisé le reste de la carte et les quelques autres menus, mais tout avait l'air alléchant. Et j'irai m'en assurer sous peu.


Bons produits, bien travaillés, belle présentation, service sympathique, ambiance assez intimiste : un bon paquet de qualités !

 

Promis, dès que j'y retourne, je prends note de tout ce qu'on y sert. Et je me penche sur la carte des vins.

Mais, aimant les surprises, je risque de me laisser de nouveau tenter par le menu dont le serveur ne dit rien de rien, sinon c'est plus une surprise, c'est sûr.

 

Donc, les P'tits Chefs, c'est ouvert du lundi au samedi, ils se cachent trouvent au 32 rue Gimelli, à Toulon, et on peut les joindre ici (04 94 30 59 67) ou là (les-deux-frères0321@orange.fr).

 

A priori il vaut mieux réserver les vendredis et samedis soir.

 

A vous de goûter !

 

Champi miam.

Repost 0
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 08:52

L'oreillette provençaleBien qu'elle ait connu une certaine renommée médiatique lors de l'avènement de l'ère des présentateurs de télé-réalité - à commencer par le plus célèbre cocaïnomane de France - l'oreillette est avant tout une spécialité provençale.

Non mais !

 

A partir d'une recette secrète et ancestrale que je ne peux bien sûr par révéler - sous peine de voir les terribles malédictions méridionales s'abattre sur moi ! - est élaborée cette friandise qui, après un rapide et bouillant bain d'huile, et un léger saupoudrage de sucre, vient agréablement agrémenter les fins de repas, les goûters, et tous les moments de la journée où vous pourriez avoir "un petit creux".

 

Tout ça pour dire que ma petite soeur à moi - et oui, le Champi fait partie d'une famille nombreuse ! - et son copain ont repris depuis quelques temps une fabrique artisanale d'oreillettes !

 

Ils n'attendent plus que vos palais délicats et vos appétits gourmands.

 

Les oreillettes sont vendues 2 € les 100 gr, sachant que dans 100 gr, vous comptez une dizaine d'oeillettes. Miam.

 

Pour les commander, le numéro de téléphone ci-dessus et ci-contre : 06 11 54 30 61.

Vous pouvez aussi passer à la fabrique : 51 av. Joseph GASQUET (à St Jean du Var) 83100 TOULON.

 

Régalez-vous bien ! 

 

Champ'il doit bien en rester une ou deux pour le petit déjeuner...

 

Repost 0
8 août 2010 7 08 /08 /août /2010 09:13

Le temps de jouerJ'ai toujours eu beaucoup de mal à trouver des jeux pour enfants de qualité dans l'aire toulonnaise. Or, comme notre association ludique Les Yeux dans les Jeux en est friande - de jeux, pas d'enfants ! - je devais voyager vers le grand Ouest (Marseille) ou le grand Nord (Aix) pour trouver notre bonheur.

 

C'est alors que le hasard, qui aime bien faire les choses, parfois, s'est de nouveau invité à une de mes errances et m'a fait découvrir, au détour d'une ruelle hyéroise, le Temps de jouer.

 

Un petit espace pour les petits qui, les beaux jours, déborde - je parle bien de l'espace, n'est-ce pas ? - sur les pavés de la rue piétonne : boîtes à musiques, peluches, marionnettes de doigts... et les caractéristiques boîtes jaunes de la maison d'édition Haba.

 

Mon sang de joueur n'a fait qu'un tour, et me voilà englouti par la multitude multicolore tapissant sol, murs, et presque plafond. Une sorte de paradis-fouillis

 

Accueil chaleureux, conseils pertinents et jeux pour enfants par des éditeurs de qualité qui complètent parfaitement ce que l'on peut trouver à l'Atanière.

 

Les infos pratiques :

19 rue Massillon à Hyères (la ruelle qui monte d'une des portes médiévales jusqu'à la place sans nom où trône la Tour des Templiers).

04 94 35 67 37

 

Pas de site internet, ce qui vous obligera à aller directement y faire un petit tour, et donc de profiter de la vieille ville hyéroise, ce qui ne gâche rien.

A vous de jouer !

 

Champi ludi

Repost 0
8 juillet 2010 4 08 /07 /juillet /2010 07:07

Jardins d'AnglisePasseport gourmand, deuxième étape.

 

Après la Table du Vigneron, changement de décor : adieu les vignes, et bonjour les abords d'une route très très passante, entre la Seyne et Six-Fours. Vous parlez d'un décor de rêve !!

 

Et pourtant... Une fois plongé dans l'ambiance ombragée de la terrasse des Jardins d'Anglise , difficile de se croire encore à quelques mètres seulement du bitume... La vieille bâtisse provençale traditionnelle (un mas ?), parfaitement entretenue, et les deux immenses platanes (ce qui pourrait laisser penser qu'un troisième ne leur a pas survécu) dominant l'entrée dessinent un passage vers un ailleurs plus tranquille ... et plus gastronomique.

 

Une fois installé dans ce cadre pour le moins dépaysant et inattendu, le voyage vers l'ailleurs continue avec le menu : formule autour de 16 euros le midi (avec amuse-bouche, plat du jour et café gourmand), formule à 37 euros le soir, et menu découverte à 59 euros, si l'on en croit le site internet (ils ne le proposent pas d'office, donc soit il ne rentre pas dans la formule "Passeport gourmand", soit il est uniquement sur réservation).

 

Actuellement, le menu du soir se dessine ainsi :

- entrée : gaspacho de légumes frais de saison (avec une étonnante et croustillante feuille de basilic !) ou ... argh, trou de mémoire !

- plat : pièce d'agneau rôtie aux champignons sauvage, avec son soufflé d'aubergines et ses pommes boulangères ou aiguillettes de daurade/dorade avec risotto

- dessert : mousse de fruits exotiques ou... variation autour de la fraise ? (nouveau trou de mémoire... Promis, je comble les trous dès que j'ai fait une cure de phosphore !)

 

Le tout cuisiné avec une très grande finesse.

 

La carte des vins, que je ne pourrais détailler ici (vous aurez compris que ma mémoire me joue des tours ! Pouvu que mon attrait pour la bonne chère et les bonnes boissons n'y soit pour rien...) est à l'avenant : le choix est large en régions comme en prix.

 

Dans l'ensemble, une cuisine qui mêle tradition du terroir et petites touches exotiques, avec quelques épices invitées ou quelques mélanges bienheureux.

 

Le lieu offre aussi un hôtel de charme, mais pour le coup, ç'aurait été faire preuve de snobisme que de vouloir l'essayer !

 

En tout cas, une nouvelle Tanière Miam à essayer... plusieurs fois ! Car la carte change souvent et je me demande d'ailleurs si le menu présenté sur leur site internet est le nouveau menu, ou s'ils n'ont pas encore fait les mises à jour estivales...)

 

Champi gourmand

Repost 0
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 09:51

La Table du Vigneron 2Première découverte permise par le Passeport Gourmand : la Table du Vigneron.

 

Dans une vieille bâtisse au milieu des vignes du Domaine de Terrebrune , où grandit un vin de Bandol étonnant (en blanc) ou puissant (en rouge), la Table du Vigneron propose, dans une salle mêlant élégance, rusticité discrète et charme désuet, une cuisine fine et raffinée.

 

Outre une carte bien remplie, le restaurant propose deux menus : le menu du marché à 20 (entrée/plat ou plat/dessert) ou 25 euros (entrée/plat/dessert), et le menu du vigneron, à 40 euros (entrée/plat/dessert, avec un choix plus large).

La Table du Vigneron

 

Parmi les entrées : brochettes de gambas et de mangues (un peu décevantes), foie gras maison (absolument excellent !)...

Parmi les plats : pièce de boeuf sauce au maroilles, magret de canard, bar grillé...

Parmi les desserts : soupe de melon, composition autour du chocolat...

 

L'établissement est lauréat d'un diplôme de meilleur affineur, ce qui laisse présager que le plateau de fromage, que je n'ai pas eu l'occasion de goûter, doit être un pur délice... Cela m'oblige donc à y retourner !!

 

La carte des vins met bien sûr à l'honneur les trois couleurs locales.

 

Infos pratiques :

04 94 88 36 19

latableduvigneron@gmail.com

Chemin de Tourelle - 83190 OLLIOULES

(sur la route menant à Ollioules, depuis Sanary, prendre à gauche direction le Gros Cerveau / Le Domaine de Terrebrune. Un peu plus loin, suivre à gauche, toujours vers le Domaine. Vous voilà très vite au milieu des vignes, et de Domaine comme le restaurant seront sur votre droite)

Repost 0
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 09:22

Passeport gourmand VarCa y est, vous devez penser que je débloque complètement : un livre dans la rubrique "Les Tanières".

 

Certes, je débloque souvent, ne nous leurrons pas.

Mais j'espère que cela reste du déblocage créatif !

 

C'est ici le cas.

 

Donc, connaissez-vous le Passeport Goumand  ?

 

Je l'ai découvert le mois dernier, durant le Salon du Vin et de la Gastronomie à La Seyne.

 

Le principe est simple et pour le moins intéressant : pour 49 ou 55 euros (en fonction de l'offre du moment), vous pouvez faire l'acquisition de ce petit livre rouge (je n'ai pas pu m'en empêcher !!) valable un an.

 

Il répertorie une quarantaine de bonnes tables varoises (je ne parlerai ici que de cette version, mais le principe existe pour d'autres régions et/ou départements. Tous les détails sont sur le site), et une dizaine d'autres activités (Musée de la Mine au Pradet, Téléphérique du Mont Faron...).

 

Dans chaque restaurant proposé, vous pouvez bénéficier d'une réduction sur certains repas à la carte et/ou au menu (les détails sont indiqués pour chaque restaurant). Les boissons ne sont pas soumises à cette réduction, et vous devez en consommer pour un équivalent de 7 euros par convive pour que l'offre s'applique.

 

La réduction dépend du nombre de mangeurs : 50% pour 2, 40% pour 3, 30 % pour 4, 20% pour 5/6.

 

Au final, l'occasion de découvrir certaines bonnes adresses dont vous n'aviez jamais entendu parler, ou devant lesquelles vous étiez passés sans vraiment chercher à vous arrêter.

 

Le coût d'achat est amorti dès le deuxième repas, donc pourquoi s'en priver ?

 

Allons bon... Voilà que j'ai un creux, soudain...

 

Champ'il est l'heure de passer à table

 

Repost 0
27 juin 2010 7 27 /06 /juin /2010 15:34

Gyoukai Manga

 

Toulon continue de faire peau neuve dans tous ses quartiers, et dans des directions parfois insoupçonnées.

 

Ainsi, Gyoukai Manga a vu le jour non loin de la Place d'Armes, face à l'avenue Jean Moulin (l'avenue qui monte le long du Commissariat Central, et qui se prolonge par l'avenue Vauban, qui elle-même conduit à la gare SNCF. Vous me suivez ?).

 

Un grand espace qui, sous un ciel de vieilles et lourdes poutres, propose de quoi boire, de quoi grignoter, et surtout de quoi lire : des dizaines de rayonnages sont remplis de ... manga, bien sûr.

 

Le principe est très simple et pour le moins très bon marché : pour 4€ de l'heure, vous pouvez lire et boire (du thé ou du café) à volonté. Pas mal !

 

Le lieu est tout nouveau, encore en "construction" (certains rayonnages sont amenés à se remplir, un espace "Japon traditionnel" devrait bientôt voir le jour), mais mérite qu'on s'y attarde.

 

Sous peu, des animations et des soirées à thème devraient voir le jour... et il n'est pas exclu que notre chère petite association Les Yeux dans les Jeux aille y faire des animations ... jeux (CQFD !) un jour.

 

L'Orient s'invite à notre porte, ce serait dommage de ne pas se laisser séduire...

 

Champi-Yama

Repost 0