Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La Tanière du Champi
  • : La Tanière du Champi se veut un lieu où l'on se sent bien pour lire (surtout des BD !), discuter, jouer... Au gré des humeurs, lectures, heures de jeu, j'essaierai de vous faire découvrir tout ce qui se cache sur les étagères poussiéreuses de ce petit mo
  • Contact

Cases dans le vent

Vous n'êtes pas sans savoir que, depuis quelques mois, je rédige des biographies d'auteurs de BD pour des l'encyclopédie en ligne des Editions Larousse.

Afin de vous permettre de retrouver plus rapidement l'ensemble de mes contributions, je vais essayer de les lister ici dans l'ordre de leur parution.

Bonne lecture, et n'hésitez pas à me laisser vos avis !

Champi à tout vent

David B. - Edgar .P. JACOBS - Bob de MOOR - Benoît PEETERS - François SCHUITEN - René GOSCINNY - Astérix - Manu LARCENET - HERMANN - Robert CRUMB - Osamu TEZUKA  - Jean-Pierre GIBRAT -





Contacts

25 août 2016 4 25 /08 /août /2016 17:35

L'essentiel du Festival commence demain : dédicaces, rencontres, expositions, lectures, créations en direct... Un programme toujours plus riche !

J'aurai la chance d'animer trois tables rondes cette année :

- Master Class de BARU (à qui nous devons la magnifique affiche)

- L'universalité du succès de Tintin

- La spécificité de la BD italienne

Les dates et horaires précis sont sur le site internet du festival !

Festival BD de Solliès-Ville
21 août 2016 7 21 /08 /août /2016 10:50

Jean ACHE redécouvert dans les pages d'un vieux magazine Pilote des années 70.

Le Petit Chaperon Rouge 2 - Perle OuBaPienne
Le Petit Chaperon Rouge 2 - Perle OuBaPienne
Le Petit Chaperon Rouge 2 - Perle OuBaPienne
Le Petit Chaperon Rouge 2 - Perle OuBaPienne
Le Petit Chaperon Rouge 2 - Perle OuBaPienne
Le Petit Chaperon Rouge 2 - Perle OuBaPienne
21 août 2016 7 21 /08 /août /2016 10:45

Jean ACHE redécouvert dans les pages d'un vieux magazine Pilote des années 70.

Le Petit Chaperon Rouge 1 - Perle OuBaPienne
21 août 2016 7 21 /08 /août /2016 10:43

Retrouvé dans les pages d'un magazine Pilote des années 70...

D'une brûlante actualité
12 août 2016 5 12 /08 /août /2016 10:59

BERTOZZI & CASONI, Cestino della discordia (2014)

MERCIER Théo, Book Memory (2012)

Tout sauf terre à terre (cuite)
Tout sauf terre à terre (cuite)
11 août 2016 4 11 /08 /août /2016 12:06
Mais en fait, demain ce n'est pas qu'un adverbe

Que ferons-nous demain ?

Si le temps est rond comme tout le monde le dit et bleu comme une orange je vais me retrouver gambadant dans l'herbe folle

Si je me cherche

Si j'en ai envie

Si je cours vite

Car le temps presse

Si je ne crains pas le soleil qui se lève

Si je reste en équilibre sur ce fameux fil de soie

Ignorant les tempêtes

Si je renonce au coucher de la terre et aux cieux qui s'embrasent

Demain est riche en si

Les mots du père (Jean Louis) vibrent avec les images et les couleurs du fils (Johan) dans cette exploration d'un simple mot qui, du haut de ses une lettre de plus que la main, nous conduit de case en case et de jour en jour à croiser saisons, rencontres, haut, bas, souris, dragons, lucioles, étoiles, esprits et mots.

"Demain même quand j'étais petit ça existait déjà..."

Au creux de la poésie, une piste de jeu à inventer les mots, les images, les demains. Comme une invitation.

La famille TROÏANOWSKI n'en finit pas d'être généreuse avec ceux qui se baignent sous les pluies d'étoiles...

Mais en fait, demain ce n'est pas qu'un adverbe
Mais en fait, demain ce n'est pas qu'un adverbe
10 août 2016 3 10 /08 /août /2016 22:57
Légendes de la Garde - Automne 1152

"Nous autres, souris, sommes bien mal loties en ce monde. Nombreux sont nos prédateurs.

Nous construisons nos villes en des lieux sûrs et dérobés, sous la roche affleurante, la racine noueuse ou le riche terreau. Nous survivons.

Mais quelle vie nous menons ! La route est périlleuse entre nos villes. Alors, il y a la Garde, aussi vieille que le monde. Ses membres sont nos guides, nos pionniers, nos escortes et nos défenseurs."

Lourdes tâches pour de si petits êtres évoluant dans un monde où la moindre rencontre peut être un danger mortel et ... colossal ! Si entre leurs pattes une simple aiguille ou un petit hameçon devient une arme mortelle (tout est relatif !) un crabe se change un véritable cuirassé et un serpent en dragon indestructible.

Mais la Garde sait pouvoir compter sur ses braves et ses nombreuses devises sont là pour les soutenir : "Qu'importe l'ennemi, pourvu qu'on ait la cause" résonne aux oreilles de Lieam le roux, Kenzie le gris et Saxon le brun.

Trois braves partis sur les traces d'un marchand de grain qui ne donne plus de nouvelles. Une simple mission routinière qui va les entraîner dans les engrenages d'un complot visant rien moins que la chute de Lockhaven, leur capitale.

Quand les traîtres s'agitent dans l'ombre, ne restent que le courage légendaire de la Garde et certaines légendes elles-mêmes dont le courage n'est plus à démontrer. De quoi écrire des nouvelles pages des Légendes de la Garde.

Un récit épique comme il se doit, qui commence en l'Automne 1152. Servi par des souris héroïques servant elles-mêmes une cause qui transcende tout, il est tissé des fils dont on fait les grandes sagas : un vaste univers, une Histoire, des héros, des légendes, le tout se retrouvant au carrefour de l'aventure.

Certaines scènes, certains dialogues ont un petit air de déjà vu/déjà lu, mais elles sont mues par l'énergie et la fraîcheur de David PETERSEN qui couve son petit univers avec bienveillance, mais sans ménagement.

On sent que derrière l'auteur se cache un grand lecteur de sagas médiévales-fantastiques et sans aucun doute un joueur de jeux de rôles. Nous marchons aux côtés de ses gardes comme parmi de vieux complices, de quoi nous faire vibrer lorsqu'ils tirent leurs larmes et trembler lorsque les dangers les submergent.

Des dangers bien trop rudes et nombreux pour des êtres en apparence si chétifs mais au caractère et à la volonté sans faille.

Le récit est rythmé, le découpage aussi (même si le format des pages réduit le nombre de cases... par page). Le dessin semble dynamique mais souffre des couleurs un peu trop franches et saturées : si vous avez l'occasion de voir certains illustrations en noir et blanc, vous en saisirez mieux la force et l'impact.

Cela faisait longtemps que j'attendais de mettre la patte sur cette série.

Je ne suis pas déçu, même si on a parfois l'impression d'arriver un peu trop vite au bout de la lecture et même si une version en noir et blanc aurait été préférable.

Les personnages sont attachants, l'action est menée bon train, des mystères demeurent : nous ne pouvons en rester à l'automne. L'hiver arrive. Ici aussi.

Champimages couvertes de poils.

Légendes de la Garde - Automne 1152
Légendes de la Garde - Automne 1152
Légendes de la Garde - Automne 1152
10 août 2016 3 10 /08 /août /2016 22:39
Trois petits pois*

"deux petits pois vont prendre l'air"

Pas de majuscule dans ce micro-monde ni de point car les pois suffisent.

Petits, ronds et verts, ils se laissent aller ici et là, en haut, en bas, jusqu'à mettre les... formes ? en terre hostile. Douces feuilles et souriants vers de terre laissent place aux plantes carnivores, rongeurs affamés et mante religieuse bien peu avenante. Que de péripéties jusqu'au pois final !

Si l'histoire de trois petits pois est simple et toute en douceur, sa technique l'est beaucoup moins (simple) : Marine RIVOAL a dû jouer de la plaque métallique, du scotch et de l'acide pour obtenir les transparences souhaitées. Un art millimétré pour un résultat époustouflant de motifs, de nuances et de grains.

Laissant glisser nos doigts sur le papier, on en vient presque à ressentir les aspérités des reliefs.

Un livre à lire et relire pour en saisir tous les détails et la subtilité.

Du grand art.

Champimages au pois.

Trois petits pois*
Trois petits pois*
Trois petits pois*
10 août 2016 3 10 /08 /août /2016 22:18
ABC3D*

Marion BATAILLE observe chiffres, lettres, formes et couleurs depuis des années.

Devenue familière de ce monde qui ne nous l'est pas tant que ça, elle nous offre avec son ABC3D un nouveau regard sur ces 26 lettres que nous pensons si bien connaître.

Jouant des rythmes colorés et plastiques, elle combine, compose, cherche les échos et les "points communs" et les exploite en un ballet scandé par le va-et-vient des languettes animées par notre mouvement des pages.

Du A monumental au Z aux airs de N, elle unit les voisines (C et D, E et F, X et Y...), érige certains monuments (L, M, T...), anime le figé (B, K...) et, de page en page, nous rappelle que ces lettres qui peuplent nos livres, nos affiches, nos écrans, sont aussi des formes belles et réinventables à l'infini.

Un véritable jeu de lettres aussi virtuose (la technique est parfaite !) que poétique.

Un livre pour enfant ? Ben ils en ont bien de la chance, alors, ces enfants !

Champi en toutes lettres.

ABC3D*
ABC3D*
10 août 2016 3 10 /08 /août /2016 19:27

Les créatures élancées et éthérées de Mylinh NGUYEN

L'élégance de la méduse