Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La Tanière du Champi
  • : La Tanière du Champi se veut un lieu où l'on se sent bien pour lire (surtout des BD !), discuter, jouer... Au gré des humeurs, lectures, heures de jeu, j'essaierai de vous faire découvrir tout ce qui se cache sur les étagères poussiéreuses de ce petit mo
  • Contact

Cases dans le vent

Vous n'êtes pas sans savoir que, depuis quelques mois, je rédige des biographies d'auteurs de BD pour des l'encyclopédie en ligne des Editions Larousse.

Afin de vous permettre de retrouver plus rapidement l'ensemble de mes contributions, je vais essayer de les lister ici dans l'ordre de leur parution.

Bonne lecture, et n'hésitez pas à me laisser vos avis !

Champi à tout vent

David B. - Edgar .P. JACOBS - Bob de MOOR - Benoît PEETERS - François SCHUITEN - René GOSCINNY - Astérix - Manu LARCENET - HERMANN - Robert CRUMB - Osamu TEZUKA  - Jean-Pierre GIBRAT -





Contacts

21 mai 2017 7 21 /05 /mai /2017 17:38

Suite à notre rencontre en août 2016 dans le cadre d'une table ronde (en cours de retranscription) sur le thème de Tintin au Festival BD de Solliès-Ville, Renaud NATTIEZ m'a demandé de l'accompagner dans la présentation qu'il fera de son dernier ouvrage, Le Dictionnaire Tintin, le mardi 23 mai 2017 à 18h à la Librairie Charlemagne à Toulon.

 

L'occasion de découvrir ou redécouvrir cet érudit passionné par le plus célèbre reporter de la bande dessinée et par le riche univers qu'HERGE a bâti autour de lui.

Repost 0
11 mai 2017 4 11 /05 /mai /2017 15:31

Nouvelle expo sur les murs de Contrebandes : les noirs et blancs d'Ivan BRUN.

C'est multiple, charbonneux, toujours un peu dérangeant.

Point d'orgue samedi 20 mai pour un "vernissage à mi-parcours" dont la librairie à la secret.

Exposition Ivan BRUN à Contrebandes
Repost 0
26 avril 2017 3 26 /04 /avril /2017 23:38

Les superbes photos que Dan AUCANTE a réalisées avec les élèves du Lycée Bonaparte à Toulon sont exposées jusqu'au 11 mai à la Mairie d'Honneur, sur le Port, dans le cadre de l'exposition Melting Pot('es).

Melting Pot('es)
Repost 0
26 avril 2017 3 26 /04 /avril /2017 22:49

"Tu sais quoi ? J'ai dormi dans le même lit que Victor Hugo !

_ Rah, ça veut dire que tu as touché des draps d'auteur !"

Repost 0
23 avril 2017 7 23 /04 /avril /2017 12:09

ATTENTION : CHANGEMENT DE LIEU !

 

Prochain rendez-vous printanier de notre Raging Bulles mensuel jeudi 27 avril à partir de 19h30 au Local, 6 rue Corneille, à Toulon.

Comme toujours, chacun apporte à boire et/ou à manger et le tout est partagé tandis que nous échangerons sur les livres.

Au programme ce mois-ci :

SZATJMAN Martin, Agencements, Fidèle Editions.

ANTICO Nine, America, ed. Glénat.

HAWKE Ethan & RUTH Greg, Indeh, ed. Hachette.

SNUG David, Je n'ai pas de projet professionnel, ed. Même Pas Mal.

PIQUET Gabrielle, La nuit du misothrope, ed. Atrabile.

GREENBERG Isabel, Les cent nuits de Héro, ed. Casterman.

Bonne(s) lecture(s) !

Raging Bulles à Toulon - Jeudi 27 avril 2017
Repost 0
3 avril 2017 1 03 /04 /avril /2017 22:35

Ci-dessous, l'étrange Radiographie d'un Solenoglypha Polipodida.

Le reste du bestiaire est à découvrir ici !

Le bestiaire incroyable du Dr Ameisenhaufen
Repost 0
26 mars 2017 7 26 /03 /mars /2017 19:07

La prochaine édition du Raging Bulles toulonnais aura lieu jeudi 30 mars 2017 à partir de 19h30 au Local, 6 rue Corneille.

La formule est désormais rodée : chacun apporte quelque chose à manger ou à boire pour que l'on puisse manger en discutant des albums retenus.

Au programme ce mois-ci :

BONACOSSA Cynthia, Carabin y Caipirinha, ed. Vraoum.

LARCENET Manu & SALCH Eric, Les Branleurs, ed. Les Rêveurs.

HAUTOT Jef & PRUDHOMME David, Mort & Vif, ed. Futuropolis.

BUCCELLATO Brian & INFANTE Tony, Sons of the Devil T1, ed. Glénat.

MOCHIZUKI Minetaro, Tokyo Kaido, ed. Le Lézard Noir.

ROCHIER Gilles & CASANAVE Daniel, Tu sais ce qu'on raconte, ed. Warum.

 

Bonne(s) lecture(s) !

 

Raging Bulles à Toulon - Jeudi 30 mars 2017
Repost 0
22 mars 2017 3 22 /03 /mars /2017 21:40

Si l'envie vous prend de traverser les océans (en tout cas l'Atlantique) alors que vous avez moins d'une heure devant vous, je vous conseille d'éviter d'essayer d'inventer la téléportation (tout le monde sait que ça finit très mal !) et vous invite plutôt à marcher non loin de l'Opéra et du Lycée hôtelier, à Toulon.

Entre la rue Bon Pasteur et la place Dame Sibille se niche un minuscule restaurant qui doit totaliser 15 couverts lorsque le beau temps lui permet d'étirer sa terrasse : Valparaiso !

Musique, images, odeurs et accent chantant vous plongent dès l'ouverture de la porte dans cet "ailleurs meilleur et plus loin" qui fleure bon les épices et le bout du monde.

Carte simple et sobre mettant à l'honneur les empanadas (chaussons) au poulet, au boeuf ou aux crevettes et quelques succulentes spécialités chiliennes (car c'est bien cette partie du monde qu'il s'agit).

Pour arroser le tout, de la bière ou du vin locaux vous attendent en embuscade, mais surtout le très andin pisco sour qui vous fera tourner la tête aussi sûrement qu'une ascension trop rapide de la Cordillère.

En prime, le sourire de la mère et de la fille qui vous accueillent et vous régalent. Le voyage est parfait, l'addition pas trop salée, mais gare aux épices tapies dans certains accompagnements : nos petits palais français n'y sont pas forcément habitués !

Les empanadas peuvent être emporter, histoire de rapporter un petit souvenir du séjour.

Buen provecho !

Repost 0
12 mars 2017 7 12 /03 /mars /2017 19:48

La librairie Contrebandes reçoit lundi 13 mars (donc demain !) à partir de 18h trois auteurs de talent : Zeina ABIRACHED, David PRUDHOMME et Pascal RABATE.

Ce serait dommage de les manquer !

 

Trio gagnant à Contrebandes lundi 13 mars 2017
Repost 0
12 mars 2017 7 12 /03 /mars /2017 09:22

Ceux qui visitent cette Tanière depuis quelques années (et qui trouvent donc sans aucun doute que le rythme de parution des articles y a considérablement ralenti !!) savent combien je suis fan des travaux de Tony SANDOVAL : vous avez déjà pu apprécier les pages du Xinophixerox, du Cadavre et le Sofa, de Nocturno par ici.

Rendez-vous à Phoenix, découvert l'été dernier lors du Festival BD de Solliès-Ville, nous emmène sur des voies rarement explorées, ou en tout cas rarement dévoilées, par l'auteur mexicain.

"Ça me saoule de me sentir comme un délinquant."

Ce n'est ni un des monstres dont SANDOVAL a le secret ni un enfant étrange ou un ado à la silhouette diaphane qui râle de la sorte en se réveillant au milieu du désert sur un fauteuil tout défoncé. Cette haute silhouette aux cheveux longs noués, c'est Tony lui-même qui, pour la première fois (ou presque) se met en scène.

"Nous étions faits l'un pour l'autre. Il fallait que je la rejoigne."

Mais comment ? Lui au Mexique, elle à Portland, Etats-Unis... Et lui ne réussissant pas à obtenir de visa : "Avec un salaire local et la dévaluation du peso en 1994, je ne devais pas être dans les normes économiques suffisantes pour être solvable."

Pas d'argent, pas de visa ; pas de visa, pas de voyage ; pas de voyage, pas de retrouvailles avec Suzanne.

Il faut donc trouver une autre solution...

"Fiston, tu mets le doigt dans un engrenage qui ne va pas te rendre la vie facile..."

Passer la frontière clandestinement.

Les espaces et les époques changent, les problèmes et les solutions extrêmes demeurent : jusqu'où peut-on aller pour atteindre un ailleurs meilleur ?

Commence alors une longue série de tentatives : de jour, de nuit, à pieds, en voiture... La tension monte à chaque fois qu'une patrouille de police aux frontières approche, les échecs sont nombreux...

Le désert se révèle hostile de jour comme de nuit, à cause de la morsure du soleil ou de celle des détrousseurs.

Tony réussira-t-il a rejoindre Suzanne à Phoenix, de l'autre côté de la frontière ? "Un plan naïf [...] jusqu'à une nouvelle vie."

 

Dans Rendez-vous à Phoenix, Tony SANDOVAL a adopté un style moins tourmenté que dans la plupart de ses ouvrages précédents, sans doute par manque de tentacules et autres monstres d'outre-plan. L'histoire ne reste pas moins entachée d'une autre forme d'horreur : celle de la distance, l'absence, le manque, puis celle plus physique de l'attente, la traque, l'angoisse...

Les couleurs à l'aquarelle nous plongent dans cet univers flottant auquel l'auteur nous a habitués, nimbant d'une inquiétante étrangeté la plupart des scènes. De quoi leur conférer un caractère presque fantastique tant tout cela nous semble irréel ! Alors que l'actualité, aux quatre coins du globe, nous en rappelle la triste réalité chaque jour.

 

Même si le récit ne bascule jamais dans le drame ou l'horreur (qui sait si SANDOVAL a eu de la change ou s'il édulcore ce qui lui est réellement arrivé), le fait de le connaître et de l'avoir toujours vu jovial et de bonne humeur donne une résonance toute particulière à ce récit : derrière cet auteur talentueux et affable, souriant et un peu déjanté (un cocktail parfait !) se cache cette histoire chargée d'illusions, de tentatives, d'angoisses... et de chaussettes qui puent.

Ne cherchez plus l'origine des monstres qui peuplent l'univers de Tony : ils attendent tapis à la frontière entre Mexique et Etats-Unis.

 

Champimages témoignages

Rendez-vous à Phoenix*
Rendez-vous à Phoenix*
Repost 0