Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La Tanière du Champi
  • : La Tanière du Champi se veut un lieu où l'on se sent bien pour lire (surtout des BD !), discuter, jouer... Au gré des humeurs, lectures, heures de jeu, j'essaierai de vous faire découvrir tout ce qui se cache sur les étagères poussiéreuses de ce petit mo
  • Contact

Cases dans le vent

Vous n'êtes pas sans savoir que, depuis quelques mois, je rédige des biographies d'auteurs de BD pour des l'encyclopédie en ligne des Editions Larousse.

Afin de vous permettre de retrouver plus rapidement l'ensemble de mes contributions, je vais essayer de les lister ici dans l'ordre de leur parution.

Bonne lecture, et n'hésitez pas à me laisser vos avis !

Champi à tout vent

David B. - Edgar .P. JACOBS - Bob de MOOR - Benoît PEETERS - François SCHUITEN - René GOSCINNY - Astérix - Manu LARCENET - HERMANN - Robert CRUMB - Osamu TEZUKA  - Jean-Pierre GIBRAT -





Contacts

15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 21:15
Energie-Slam.jpgNos toujours dynamiques amis d'Energie Slam vous donnent rendez-vous au
Bar de l'Industrie
169 Av F. Cuzin
A TOULON

Vendredi 18 décembre
A partir de 21h

Vendredi 22 janvier
A partir de 20h30

Comme toujours, un texte dit donne droit à une conso !
A vos plumes !

Infos et réservations éventuelles : 06 18 49 69 98 - energie.slam@yahoo.fr
Repost 0
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 18:39
Happy Sex - CouvertureZEP, le "papa de Titeuf", comme la presse (qui aime les raccourcis... et les condensations réductrices...) le surnomme trop souvent, a déjà montré à plusieurs reprises qu'il n'était pas l'esclave de son héros à mèche blonde et à succès.

Après l'Enfer des concerts ou le Guide du zizi sexuel (qui donnait un peu le "la", déjà, en la matière !) voici le très jubilatoire (j'allais écrire ... jouissif !) Happy Sex.

Fidèle à l'exigente tradition du gag en une planche, ZEP se penche (hum hum) sur tous nos petits travers, nos petites manies, nos coups de folie, nos grands moments de solitude... qui peuvent émailler notre vie sexuelle, seul, en couple, ou plus si affinités...

Les scènes sont crues (ce n'est pas peu de le dire !), mais le style bien particulier de ZEP rend drôle ce qui, entre d'autres pinceaux, aurait pu être choquant (ce qui ne veut pas non plus dire que cet album est à mettre entre toutes les mains non plus, hein ?). Les situations dégagent souvent ... une étrange et désagréable impression de déjà vu ou déjà vécu (mais là, bien sûr, je ne parle pas pour moi, vous vous en doutez !!), ce qui les rend d'autant plus drôles (alors qu'elles auraient pu être gênantes, saluez de nouveau l'exploit !).

Bref, un pur moment d'hilarité, qui nous rappelle au passage combien nous ne sommes que de faibles êtres de chair...

Happy Sex, indispensable thérapie par le rire, en ces temps troublés où l'espace entre le politiquement correct et la débauche pornographique semble bien mince. ZEP y a fait sa place, et avec brio !

A vous d'en juger.

Champy

Happy Sex - Extrait
Repost 0
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 18:25
Factorielle 8Que le titre assez mathématique de cet article ne vous rebute pas !

Certes, vous ne vous êtes pas trompés, "Factorielle 8" (que les experts exclamatifs noteraient "8!") vient bel et bien du monde des chiffres et des lettres.

Toutefois, comme le petit dessin ci-contre vous l'indique plutôt clairement, il ne s'agit pas ici de simplement multiplier 8 par les 7 autres nombres qui le précèdent (si, si, c'est bien le principe des factorielles...), mais de faire de cette belle petite écriture scientifique toute une aventure narrative !

Dans la droite ligne des OuBaPiens dont je vous ai déjà souvent parlé ici, Tatia, car c'est son petit nom, entre ses fanzines et ses études aux Beaux-Arts de Strasbourg, s'est lancée dans une réalisation pour le moins originale et ambitieuse : l'application du principe de la factorielle à la BD.

Soit un "strip", une bande/ligne narrative, de départ, auquel peuvent correspondre deux suites, auxquelles pourront correspondre trois suites... et ainsi de suite (sic) jusqu'à la 8ième ligne.
Avec le jeu des combinaisons et une bonne calculette, on en arrive à 40 320 histoires différentes, excusez du peu !

Des questions ? Un élan subit de curiosité ? L'envie d'en savoir plus, voire de participer à cette expérience innovante ?
Rien de plus simple : il suffit d'aller sur le site internet du projet, de cliquer aux bons endroits, et pourquoi pas de remplir le petit bon de commande, très modulable, qui permettra de profiter de cet exercice de style et de génie, et d'encourager Tatia dans cette tentaculaire aventure.

En tout cas grand merci à elle par avance pour un tel projet, et j'ai hâte de recevoir la première fournée !

Champimages multiples
Repost 0
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 00:00
Déc 09 - Plafond gymnase
Repost 0
13 décembre 2009 7 13 /12 /décembre /2009 22:17
Lion(s) : animaux très attachants.

Pois(s)on : fugu.

Po(u)le : Mme Pingouin.
Repost 0
13 décembre 2009 7 13 /12 /décembre /2009 10:56
Green Lantern Obama

Merci Télérama !!
Repost 0
13 décembre 2009 7 13 /12 /décembre /2009 09:41
Histoire de chambres
"Le secret est l'une des plus belles choses de la vie, c'est la richesse de nos existences, un petit coin qu'on livrera, ou pas, à ceux que l'on aime, avec des gradations. Le secret fait partie de la beauté de la vie. Tout livrer à tout le monde – et je ne me place pas d'un point de vue moral –, c'est détruire quelque chose, c'est se rendre esclave."


Michelle PERROT
dans une interview donnée à Télérama.
Repost 0
12 décembre 2009 6 12 /12 /décembre /2009 23:24
Kateb YACINE"Le vrai poète, même dans un courant progressiste, doit manifester ses désaccords. S'il ne s'exprime pas pleinement, il étouffe. Telle est sa fonction. Il fait sa révolution à l'intérieur de la révolution politique ; il est, au sein de la perturbation, l'éternel perturbateur. Son drame, c'est d'être mis au service d'une lutte révolutionnaire, lui qui ne peut ni ne doit composer avec les apparences d'un jour. Le poète, c'est la révolution à l'état nu, le mouvement même de la vie dans une incessante explosion."

Kateb YACINE,
 dialogue avec J-M SERREAU, Le Poète comme un boxeur
Repost 0
11 décembre 2009 5 11 /12 /décembre /2009 08:47
PachydermeJe vous ai déjà dit ici tout le bien que je pensais du travail de Frédérik PEETERS, que ce soit à travers l'intimiste Pilules Bleues ou l'étrange et spatial Lupus (ah ben non, je me rends compte que je ne vous en ai encore jamais parlé, de ce livre-là... Oubli à réparer très vite !).

Voici Pachyderme, sa dernière oeuvre. A la fois intimiste et étrange. Et qui nécessite plusieurs lectures pour être complètement embrassée.

Tout commence au bord d'une route, sur les pas de Clarice Sorrel, jeune femme bloquée par un embouteillage provoqué par un ... pachyderme (je ne déflore rien, rassurez-vous, l'animal appaissant dès la deuxième page).
Devant à tout prix se rendre au chevet de son mari, Clarice décide d'abandonner son véhicule au milieu de la circulation - ou plutôt de la non-circulation, d'ailleurs ! - et de couper à travers bois...

Difficile d'en dire plus, à présent, sans lever le voile étrange qui recouvre cette histoire, ou au contraire sans l'opacifier... A partir du moment où elle quitte cette route encombrée mais bien balisée, Clarice va de rencontre étrange en rencontre étrange... Un vieil aveugle, des bébés difformes, toute une ménagerie, le personnel de l'hôpital...
La narration suit le fil de ces rencontres improbables, et promène le lecteur entre des lieux et des endroits souvent décalés, qui se téléscopent, et au sein desquels de minces indices s'égrènent...

Qui est Clarice ? Que fait-elle là ? Pourquoi est-elle là ?
La liste des questions qui se posent au cours de la lecture ne cesse de s'allonger, comme si le lecteur, à l'image de l'héroïne, avançait dans un labyrinthe de plus en plus vaste, dense, inextricable...

Une lecture qui en appelle forcément une deuxième, et sans doute une troisième...

Rassurez-vous, Frédérik PEETERS ne s'est pas pour autant livré à un exercice de l'illisible. Il nous donne simplement à explorer une histoire suffisamment riche, et richement composée, surtout, afin que nous sortions de nos habitudes de lecture rapides et linéaires.
Une démarche salutaire.

Champimages percutantes et percutées

Pachyderme - Extrait


Repost 0
9 décembre 2009 3 09 /12 /décembre /2009 20:17
carteAlors, dans la série "livres à découvrir", voici l'Argot et français populaire, de Jean-Paul COLIN, aux éditions Larousse, recueil de petites perles de notre bonne vieille langue française bien souvent oubliées.

Pour ouvrir le bal, une expression bien loin de la poésie, mais qui a le mérite de la métaphore, voire de la métonymie :

"Rendre la carte."

Je vous laisse en deviner le sens...

Chagampi
Repost 0